Les clés de l’autopartage entre particuliers

De Résilience des Territoires
Aller à :navigation, rechercher



Documenter la/les pratiques d’autopartage entre particuliers et faciliter leur développement

Echanger, Poser des questions

Description : S’appuyant sur des premiers communs (Coloc’Auto, centre de ressources ADETEC LocoMotion LABERS, résultats de travaux de recherches…) et diverses organisations porteuses d’expériences locales sur l’autopartage entre particuliers (ADETEC, Dromolib, Mobicoop, LABERS, Ti Mobzh…), le Commun “Les Clés de l’autopartage entre particuliers” vise à rassembler les ressources et acteur.rice.s existant.e.s dont le but partagé est d’utiliser “moins et mieux la voiture”. A travers ce Commun, il s’agit notamment de rendre visibles les pratiques d’autopartage entre particuliers, d’outiller les différent.e.s acteur.trice.s et d’en documenter les impacts.

L’intention est ainsi de répondre à des intérêts multiples :

  • faciliter les changements de comportement des citoyen.ne.s et le changement d’échelle de cette pratique
  • développer des arguments pour les décideur.euse.s.
  • rassembler les acteurs, pratiquants et accompagnateurs et faire réseau
  • créer, actualiser et diffuser des ressources pour faciliter l’autopartage entre particuliers

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : Fabrique des Mobilités, TI MOBZH

Contributeurs : Cbeaumont1, Maryline Chasles, Bruno Cordier, Milan Guérin, Daria Hains Ferland, Jérôme Sawtschuk, Pierre Servain, Nicole Roux

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, 2- Mise en récits, B- Planification et aménagement urbain, E- Mobilités et logistiques

Autre commun proche : Diagnostic Mobilité, Le déMobiliste, LocoMotion

Richesse recherchée : Cas d'usages, Financement, Conseil Expertise, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons BY SA 4.0

Niveau de développement : Preuve Concept & 1er client

Cloud / Fichiers :

Illu aac cle autopartage2.png

Indiquer la localisation pour voir la carte

Tags : autopartage, autopartage entre particuliers, Mobilité, Transition, Habitants

Catégories : Données, Connaissance

Thème :

Candidat Appel à Communs : candidat 24 Nov

Référent ADEME : Elodie Barbier

Référent du commun : Cbeaumont1


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs :

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Sobriété et Résilience : 51000

1.Détails du Financement :

Financement du projet

Le coût global du projet s'élève à 73K€ pour une durée de 18 mois. Le financement prévisionnel repose sur :

  • Le soutien de l'ADEME (51K€)
  • L'autofinancement du projet par les co-porteurs du projet (Dromolib, Mobicoop) ainsi que le LABERS (19K€)
  • Des contributions supplémentaires sous la forme d'interventions d'experts et de conseil valorisé dans le cadre du projet (3K)
Détails du budget prévisionnel

.

Justification de l’éligibilité

Notre projet de commun vise un défi identifié et partagé par les acteurs de l'autopartage entre particuliers. Nous nous engageons à créer des ressources méthodologiques sous licence Creative commons CC BY SA 4.0 qui garantit la liberté de copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats. Les structures identifiées pour co-porter le projet sont Dromolib et Mobicoop dont les structures juridiques respectives leur permettent de recevoir des aides publiques.

Financement post-appel à communs

Alimenté et mis à jour par les différentes communautés locales mobilisées tout au long de la mise en place du projet, l'espace collaboratif restera accessible à moyen terme et nécessitera peu de moyens financiers pour maintenir sa vitalité. L'animation du forum de discussion s'appuiera sur de nouveaux financements ou sera soutenue par les structures contributrices, y compris quelques ressources bénévoles internes. Le choix d'un espace wiki vise à minimiser les coûts de maintenance, à favoriser l'appropriation par les membres de la communauté et à encourager le bénévolat.

2.Détails Sobriété et/ou Résilience des Territoire :

La pratique de l’autopartage entre particuliers est peu connue, les ressources qui permettent de lancer et faciliter sa pratique sont éparpillées, mal identifiées et incomplètes. Les groupes qui se lancent le font souvent en s’auto-organisant sans avoir accès ni à du soutien, ni à des ressources.

Le Commun “Les clés de l’autopartage entre particuliers” vise à produire, organiser et valoriser les ressources et à animer la communauté de l’autopartage entre particuliers. L’objectif est de compléter les ressources, de les rendre plus accessibles et de rendre les acteurs plus visibles afin que la pratique puisse se développer de manière plus aisée et à plus grande échelle.

Ainsi, il encourage et facilite le passage de la propriété individuelle à la mutualisation des automobiles, en démontrant la simplicité de cette pratique de l’autopartage, en fournissant les outils et méthodes et en faisant bénéficier de retours d’expériences diversifiés.

Il s’adresse :

  • aux candidats autopartageurs, pour les aider à découvrir ou mieux connaître cette pratique et leur donner toutes les infos utiles,
  • aux groupes existants, pour les aider à consolider, améliorer et sécuriser leur pratique, afin de l’ancrer dans la durée,
  • aux structures publiques, parapubliques, associatives et privées souhaitant développer l’autopartage entre particuliers auprès de leurs publics respectifs.

Il permet de :

  • renforcer les liens sociaux, la convivialité et la solidarité entre habitants d’un même territoire, sans distinction de classe sociale, d’âge ou autre,
  • faciliter l’accès de tous à la mobilité,
  • réduire le coût d’usage de la voiture, notamment pour les personnes à faible revenu.

3.Détails Impacts environnementaux :

Illustration autopartage.jpg
Le développement de l’autopartage entre particuliers permet de :
  • diminuer la motorisation des ménages, en évitant l'achat ou le remplacement d’une voiture,
  • réduire la consommation de matières premières (métaux, matières plastiques, matériaux composites.. ) et de composants électroniques,
  • réduire l’usage de l'automobile, en complément des autres alternatives à la voiture solo (transports collectifs, covoiturage, vélo, marche…),
  • rationaliser la mobilité, en regroupant certains déplacements,
  • réduire les surfaces publiques et privées affectées à la voiture (circulation et stationnement, cf. loi ZAN) et, conséquemment, l’artificialisation et l’imperméabilisation,
  • réduire les émissions de polluants et de GES et le bruit.

Il instaure de manière pérenne un autre rapport à l’automobile, par la non disponibilité 24h/24 d’une voiture, y compris pour le propriétaire, par la quantification du coût des déplacements en voiture et par les échanges entre autopartageurs, qui amènent chacun à penser différemment ses pratiques de mobilité.

Plus largement, par l’expérimentation et l’apprentissage d’une forme de partage, il contribue à développer le partage en général et les communs (avec d’autres pratiques telles que les achats groupés, les partageothèques, les réseaux d’échanges...) et donc à réduire la consommation.

Enfin, peu de données existent sur les reports modaux, la démotorisation et leurs impacts environnementaux. Le Commun, par le grand nombre de groupes d’autopartage qu’il rassemblera, permettra de disposer de données plus larges et plus précises.

4.Synthèse du projet de Commun :

Expérience du porteur de Commun dans le domaine

Le consortium est composé de quatre acteurs complémentaires qui accompagnent la pratique de l’autopartage entre particuliers. L’expérience relative aux Communs varie en fonction des acteurs entre la participation active et une pratique apparentée sans se revendiquer du mouvement des Communs :

Au-delà des co-porteurs, d’autres structures intéressées par le développement de la pratique de l’autopartage entre particuliers pourront contribuer au projet (ex : ALEC 07, ALEC 42, Ti-Mobzh, Osecar- Energie Citoyenne Pays de Vilaine, Mix, Bruded…). Les utilisateurs potentiels sont également les personnes qui pratiquent ou qui se lancent dans l’autopartage entre particuliers.

Informations liées au Commun et au problème identifié

En France 84% des ménages possèdent une voiture individuelle et 36% en disposent de 2 ou +. L’impact environnemental représente 16% des émissions de GES. La pratique de l’autopartage reste marginale et celle de l’autopartage entre particuliers peu accompagné par les politiques publiques. Le présent commun vise à produire, organiser et valoriser des ressources ouvertes ainsi qu’à animer la communauté de l’autopartage entre particuliers. L’objectif est de compléter les ressources, de les rendre plus visibles et accessibles afin que l’Autopartage entre particuliers puisse se développer à plus grande échelle. Les retombées attendues sont un développement de l’autopartage, une diminution du parc automobile, un report de la voiture vers d’autres modes.

Calendrier des actions

La durée du projet prévue est de 18 mois. Voir les actions détaillées en section 6.Réalisation du projet de commun

Calendrier prévisionnel

5.Autodiagnostic :

Définition du problème

Directement sollicités par des citoyens, associations et acteurs territoriaux sur ce sujet, ADETEC, Dromolib et Mobicoop identifient depuis plusieurs années l’intérêt de disposer d’un espace ressources collaboratif et ouvert.

Plusieurs ressources existent déjà sur l’autopartage entre particuliers et sont disponibles en ligne, comme le Centre de ressources d’ADETEC, l’observatoire de Dromolib, le site Coloc’auto de Mobicoop ou Ti Mobzh. S’ajoutent les pages et sites web présentant des démarches locales d'autopartage entre particuliers. Ces ressources sont constituées à la fois d’études, d’articles de recherche, de retours d’expériences, de modèles de contrats de prêt, des conditions et modalités d’organisation propres à chaque groupe, etc. Outre les partenaires contributeurs cités, d’autres acteurs et organisations ont émis de l’intérêt pour ce type de ressources et sont prêts à contribuer.

Par ailleurs, une première tentative de fédération des autopartageurs et acteurs impliqués dans cette pratique a eu lieu en 2010 avec la création de l’AFAP (Association Française de l’Autopartage entre Particuliers) et l’organisation d’un colloque national à Cergy (95), suite à la dynamique née de l’étude menée par ADETEC en 2009. Ces deux initiatives n’ont pas pu s’inscrire dans la durée, faute de disponibilité de leurs animateurs. Elles laissent toutefois des enseignements utiles dont le présent Commun bénéficiera.

L'impact du Commun "Les Clés de l'Autopartage entre Particuliers"

La diversité des connaissances se caractérise parallèlement par une dispersion des sources et des référencements, rendant la recherche fastidieuse et amenant chaque nouveau groupe local, qui souhaiterait mettre en place une pratique d’autopartage entre particuliers sur son territoire, à mener un travail laborieux avant d’adapter et de réinventer ses outils et sa démarche.

Dans le contexte de nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre, l'autopartage entre particuliers fait partie de la palette des solutions pour faire évoluer nos mobilités, se libérer de la voiture individuelle en passant de la propriété à l’usage de la voiture. Cependant, le développement de cette pratique se heurte à plusieurs éléments et soulève des questions de différentes nature : problématiques d’assurance, enjeux d’organisation et de confiance entre autopartageurs, offre de mobilité complémentaire disponible, fiscalité, calcul d’un barème kilométrique, etc. et au-delà d’agir à plus grande échelle sur les représentations sociales.

Transformer son rapport à la voiture nécessite d’être accompagné, à commencer par disposer de ressources pratiques, fiables et accessibles et bénéficier de retours d’expériences, qui font la richesse de la pratique et contribuent à la rendre “possible”.

A travers le commun “Les clés de l’autopartage entre particuliers”, il s’agit à la fois de permettre à cette pratique de se développer et d’aider les organisations accompagnant l’émergence et le fonctionnement de groupes d’autopartage entre particuliers sur leur territoire à gagner en capacité d’actions et en compétences, à travers l’animation d’une communauté ouverte.

Equipe projet

Le consortium initiateur de ce commun est composé d’entités diverses par leur nature (associations, coopérative, laboratoire de recherche, bureau d’études), experts en mobilités et ouvert aux acteurs de leurs réseaux et à toute organisation qui serait pertinente sur le sujet de l’autopartage entre particuliers.

Répartis en plusieurs endroits stratégiques du territoire français, il est entendu que l’envergure nationale du projet s’appuiera sur une dynamique collaborative nourrie par les actions, les ancrages et les impacts locaux. S’ils ne sont pas encore constitués sous une même structure, l’idée de créer une organisation propre autour du sujet de l’autopartage entre particuliers n’est pas exclue à moyens termes.

A ce jour, le consortium a repéré des besoins de conseils sur les sujets des Communs, de l’animation d’une communauté ouverte et de la résilience. Il est aussi preneur d’un soutien en mentorat et est ouvert à des contributeurs.

La réalisation du projet de commun sélectionné :

6.Réalisation du projet de commun:

Phase de mise en place

  • Investiguer la forme à donner à ce Commun sur la base des wikis existants et de conseils sur les Communs (interopérabilité des contenus) : constitution d’un groupe de travail commun en partenariat avec Michel Briand, expert des communs.
  • Mobilisation des acteurs et contributeurs potentiels , constitution d’une première communauté nationale de l’autopartage entre particuliers (notamment via l’animation d’un forum de discussion), provoquer/relayer les rencontres / inciter l’organisation de rencontres et d’événements de partage entre des acteurs locaux .

Actions

Production & diffusion ressources sur l’autopartage entre particuliers

  • Création d’un centre de ressources sur l’autopartage entre particuliers Référencement, centralisation de l’existant, mise à jour ou création de nouvelles ressources / abonder au sein de wikis existants sur la mobilité et la transition.
  • Partage de retours d’expériences et témoignages vécues : recensement des contenus disponibles (textes, audio, vidéo, article de presse, etc.) concernant à la fois des personnes pratiquant l’autopartage entre particuliers et des personnes accompagnantes de ces groupes (bénévoles, professionnels, élus) , et création de contenus pour expliquer comment on amène à la pratique de l’autopartage.
  • Mise en place d’une cartographie collaborative et interopérable des initiatives en utilisant un système de type wiki, cette cartographie sera testée pendant la durée du projet sur les territoires d’action des acteurs du projet (Bretagne / Drôme / Ouest Rhodanien, agglomération clermontoise, Parcs du Pilat et de la Chartreuse, etc.)
  • Élaboration de préconisations, de plaidoyers de l’autopartage entre particuliers à destination des décideurs à l’échelle locale, régionale ou nationale (parlementaires).

Animation de communauté

  • Créer et animer un réseau de contributeurs locaux pour ce commun : Trouver des relais locaux/tiers de confiance (ex: collectifs transition, collectivités, ALEC), aide au référencement /vérification de données.
  • Organisation d’événements autour de l’autopartage entre particuliers un événement en présentiel au niveau national, plusieurs webinaires thématiques au cours du projet.
  • Création d’un espace collaboratif en ligne dédié ouvert et convivial (Wiki, site web) et d’un forum associé (discord) qui sera animé le temps du projet.


Livrables

  • Fiches pratiques sur l’autopartage entre particuliers : autopartage quesako ? l’assurance, organisation d’un groupe, partage des frais, fiscalité, bonnes pratiques…
  • Alimentation de wiki, création d’une FAQ, d’un forum et organisation de son contenu
  • Partages d’outils existants, contrats d’autopartage, outils de gestion, planning
  • CR des rencontres et séminaires autopartage entre particuliers
  • Valorisation dans des revues techniques et scientifiques (POUR, Transport urbain, Flux) et des événements techniques ou scientifiques ( RFTM, assises transition)
  • Création d’une dizaine de témoignages / retours d’expériences
  • Création et structuration d’un centre de ressources

Acteurs impliqués

ADETEC, Dromolib, Mobicoop, LABERS, Ti Mobzh.

Documentation

  • Sur les wikis existants
  • Sur les sites internet (et Réseaux sociaux) des structures site Coloc’auto,Ti Mobzh, Blog hypothèse FABMOBZH du LABERS
  • Centre de ressources Dromolib
  • Centre de ressources ADETEC


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Les clés de l’autopartage entre particuliers: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0