Diagnostic Mobilité

De Resilience Territoire


Un outil pour piloter la mise en place d'une mobilité du quotidien durable dans les territoires.

💼 Porté par

Echanger, Poser des questions

Description :

UN TABLEAU DE BORD DE LA MOBILITE DURABLE

Appuyer les politiques publiques locales pour sortir de la dépendance à la voiture des trajets du quotidien.

tableau_de_bord_mobilite

Besoin identifié

Dans les territoires ruraux, la société est dépendante de la voiture individuelle pour ses déplacements du quotidien. Pour mettre en place des mobilités alternatives à l'échelle d'une communauté de communes, les politiques publiques manquent de connaissances sur les pratiques de déplacements de la population afin de déterminer quelles solutions viables et pertinentes pourraient être mises en place.

Solution proposée

Le tableau de bord de la mobilité est un outil support pour accompagner les politiques de mobilité durable d'un territoire. Il fournit et rassemble des données nécessaires à l'élaboration d'un plan de mobilité, à chaque étape du projet :

1. Diagnostic :

Le diagnostic permet de caractériser l’identité du territoire et comprendre finement les enjeux de mobilité : besoins de déplacement et offre actuelle de mobilité. Grâce à des données libres - données de population INSEE, données géographiques OpenStreetMap, données de l'offre de transport transport.data.gouv - l'outil génère automatiquement un diagnostic de mobilité. Il peut ensuite être enrichi avec des enquêtes terrain.

2. Stratégie :

À partir du diagnostic, il est possible d'effectuer des simulations pour estimer l'impact d'un projet de mobilité, comme des projets d'aménagement du territoire ou de développement de mobilités douces ou partagées. En comparant différents scénarios, il est plus facile de choisir une stratégie et des solutions adaptées aux spécificités du territoire.

3. Plan d'action :

Une fois qu'un scénario de mobilité durable est retenu, on le décline en un plan d'action détaillé. L'outil fournit les données nécessaires pour appuyer une réponse à un appel d'offre et il est un gage de la cohérence du projet aux yeux des financeurs. De plus, à chaque action sont associés des indicateurs de suivi intégrés qui permettent de mesurer l'impact de l'action mise en place.


+ Concertation :

A chaque temps du projet, impliquer citoyens et citoyennes, entreprises et commerçant.es, pour créer une dynamique territoriale et être au plus près des besoins des habitant.es. Les données fournies par ces acteurs sont ajoutées au tableau de bord.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : Frederic Haas

Contributeurs : Mael bds

Référent : Mael bds

Défi auquel répond la ressource : A- Mobilités et logistiques

Autre commun proche : Cartographies interactives - Cartoviz, Data Patch, Diagnostic 360° de résilience territoriale, Mobility, Mon quartier à pied, OSM Data, TerriSTORY®

Richesse recherchée : Mentorat, Financement, Expérimentation

Compétences recherchée : Général/Modèles

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons

Niveau de développement : Idée

Cloud / Fichiers :

Product.png

Tags : mobilité, diagnostic, stratégie, aménagement

Catégories : Logiciel

Thème : Général/Modèles, Vulnérabilités/Energétique, Facteurs de résilience/Infrastructure, Anticipation/Indicateur

Candidat Appel à Communs : candidat 18 Juin

Référent ADEME :


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 18 Juin

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 30000

1.Détails du Financement :

La mission du projet est de faciliter la mise en place de mobilités alternatives à la voiture individuelle, notamment dans les territoires ruraux où la dépendance à celle-ci est d’autant plus forte. Pour cela, des échanges avec des chargé.es de mission mobilité de communauté de communes ont permis d’identifier un premier besoin : celui d’avoir une connaissance fine des pratiques de mobilité. L’objectif du prototype développé fut alors de produire un diagnostic mobilité à partir de données libres (INSEE, OpenStreetMap). Ce prototype a permis de confirmer le besoin auprès de communautés de communes, et même de l’élargir vers un outil plus large qui appuie la construction d’un plan de mobilité. Pour pouvoir établir un tel outil, il est nécessaire d’améliorer et tester la qualité du diagnostic fourni, mais aussi de préciser les cas d’usage. C’est le but de cette phase d’expérimentation avec des territoires pilotes, et l’objet de la demande de financement pour cet appel à commun. Les communautés de communes du Grand Autunois Morvan et de Charlieu-Belmont ont donné leur accord pour être territoire pilote. (Lettres d'intérêt disponibles sur demande.) Un autre territoire pilote avec un profil complémentaire serait utile, des recherches sont toujours en cours. Il pourrait être trouvé lors de l'atelier du 23 juin.

Plan de financement :

Chronogramme-2.jpg

Total : 65 jours soit 48750€ (taux/jour 750€) - Demandé 30000€ (62%).

Justification de l’éligibilité :

Le porteur de projet a un statut d’autoentrepreneur.

Financement post AAC :

La suite du projet consistera à développer la partie stratégie de l’outil. Cette partie est davantage spécifique à chaque territoire et il s’agira d’établir une offre de conseil qui permette à la fois d’accompagner les territoires tout en ajoutant des briques « scénarios » qui alimenteront la partie stratégie de l’outil.

2.Détails Résilience et Territoire :

Impact sur la résilience :

Le projet veut outiller les collectivités pour faciliter la mise en place d’un système de transport durable et sortir de la dépendance à la voiture individuelle. Par une mobilité durable, on souhaite assurer le droit de se déplacer de manière autonome sur un territoire, et ainsi garantir l’accès aux fonctions essentielles.

Lien et ancrage territorial :

La solution développée s’oriente principalement à destination des communautés de communes (1) en milieu rural (2). On dénombre quasiment 1000 communautés de communes en France.

  1. La mobilité du quotidien s’inscrit à l’échelle d’un groupement de communes. C’est donc l’échelle de territoire adéquate pour traiter ce sujet. D’autant plus que de nombreuses collectivités ont pris la compétence mobilité (suite à la loi d’orientation des mobilités).
  2. Le projet souhaite s’orienter vers ces zones peu denses car elles sont les plus dépendantes à la voiture individuelle et donc les plus vulnérables. Par ailleurs, les solutions actuelles de mobilités durables sont principalement orientées vers les milieux urbains et péri-urbains denses. Néanmoins les zones rurales regroupent 40% de la population pour 70% de la surface du territoire selon les classifications C, E, F par France Stratégie. Il est donc nécessaire de ne pas les négliger et de leur apporter des solutions spécifiques.

Description de la communauté :

Les principales parties prenantes constituant la communauté autour du projet sont :

  • Les territoires (et particulièrement les chargé.es de mission mobilité) : ce sont les bénéficiaires de l’outil, il s’agit donc qu’ils fassent part de leurs besoins pour co-construire un outil qui soit utile. Ce sont avec eux qu’il y a eu le plus d’échanges jusqu’à présent, on peut notamment citer les collectivités suivantes : Haut Val de Sèvres, Mellois en Poitou, Niort Agglo, Parthenay-Gâtine, GAL Sud Mayenne, Sancerre Sologne, Mauges Communauté, Grand Autunois Morvan, Val d’Amboise. Les expert.es indépendant.es en mobilité sont aussi utilisateur.rices et apportent leur expertise sur le sujet.
  • Les institutions techniques (CEREMA, IFSTTAR) ont également donné des orientations sur le projet : regard scientifique sur la modélisation et approche méthodologique du diagnostic. Elles pourraient constituer un comité scientifique.
  • Les projets qui traitent de la mobilité, avec lesquels des synergies peuvent se construire.
    • Ceux de l’AAC : Mon Quartier à Pied (enrichir le diagnostic, partager la visualisation/interface des indicateurs mobilité), Diagnostic360 (intérêt pour enrichir l’évaluation de la résilience sur l’axe mobilité), Mobility (modélisation des déplacements).
    • Mais aussi des projets extérieurs : Vers Une Ville Ecomobile (diagnostic mobilité qualitatif), Mon Compte Mobilite (solution collaborative au service des aides à la mobilité durable), transport.data.gouv (mise en valeur des données ouvertes sur les transports) qui ont témoigné de leur intérêt pour le projet.
  • Des projets de l'AAC constituant des briques techniques : pour la visualisation de données/interface, les projets : Cartographies interactives – Cartoviz, OSM Data, TerriSTORY et pour la gestion des bases de données collaboratives Data Patch.

La communauté n’est pas encore organisée dans le sens où un espace d’échange n’a pas été identifié/structuré. Des mutualisations sont surement possibles avec d’autres communs tels que la Communauté des conseillers en mobilité de la Fabrique des mobilités : il s’agira de trouver des synergies plutôt que de créer des doublons.

3.Détails Impacts environnementaux :

Estimation des Impacts Environnementaux à court et moyen termes :

La mobilité d’aujourd’hui a des conséquences directes sur l’environnement et notamment sur les émissions de GES - le secteur des transports est le premier poste d’émissions de GES en France, la voiture particulière représentant 56% des émissions du transport routier (données CITEPA 2018) - et émissions de polluants atmosphériques – notamment les oxydes d’azote (NOx).

Le projet contribue à accompagner les territoires dans l’exécution du volet mobilité de leur plan climat air énergie territorial (PCAET). Les PCAET sont guidés par la stratégie nationale bas carbone qui fixe des objectifs de réduction d’émissions de GES du secteur transport à -19% en 2021, -29% en 2026 et -70% en 2050.

Il est difficile de mesurer quantitativement l’impact du commun mais on peut l’évaluer qualitativement : à court terme, le diagnostic permet de sensibiliser les territoires sur les enjeux liés à la mobilité et d’enclencher des réflexions à ce sujet. A moyen terme, l’outil permet de mettre en place des solutions alternatives à la voiture individuelle, et donc de réduire effectivement les émissions de GES et de polluants atmosphériques.

Publication de certaines données environnementales en open data :

Le projet souhaite rendre accessible librement le diagnostic des pratiques de mobilité pour les territoires. Celui-ci inclut des données sur les émissions de GES associées aux pratiques de mobilité et d’autres données pourront être intégrées selon les besoins soulevés par les territoires pilotes.

Lien avec la communauté Open Data :

Le projet est alimenté par des données libres : INSEE, OpenStreetMap, transport.data.gouv. A partir de celle-ci, il fournit à son tour des données ouvertes sur les pratiques de mobilité d’un territoire défini.

4.Synthèse du projet de Commun :

Expérience du porteur de commun :

Je suis diplômé de l'école Centrale Paris avec deux spécialisations : environnement & entrepreneuriat. Cette formation me permet d'avoir une compréhension avertie des enjeux et d'être en mesure de rassembler les ressources nécessaires à la bonne avancée du projet comme je l’ai fait jusqu’à présent en interrogeant des expert.es en mobilité. De plus, l’approche entrepreneuriale que je mets en œuvre veille à construire un outil qui réponde à un besoin et soit utile. Enfin, mes expériences précédentes ont consolidé mon autonomie et ma capacité à acquérir les compétences nécessaires à l’avancée du projet.

Informations liées au Commun et au problème identifié :

Le problème identifié est la dépendance à la voiture individuelle dans les territoires ruraux. Il est alors nécessaire de mettre en place un système alternatif de mobilités durables, plus résilient. Mais lequel ? Quelles sont les solutions adaptées au territoire ? Quelle stratégie adopter ?

Le projet proposé est un outil pour accompagner l'élaboration d'un plan de mobilité durable d'un territoire. Il regroupe toutes les informations nécessaires à chaque phase de l'élaboration du plan de mobilité : diagnostic - stratégie - plan d'action. Ces informations proviennent de données libres (INSEE, OSM, transport.data.gouv) et alimentent un modèle des pratiques de mobilité. Ainsi cela permet :

  • D'identifier les enjeux de mobilité propres aux territoires et à ses habitant.es.
  • De comparer plusieurs scénarios de mobilité et trouver le plus adapté.
  • D'établir un plan de mobilité cohérent qui permettra la mise en place de mobilités durables.

C’est la phase d’expérimentation de cet outil avec des territoires pilotes qui fait l’objet du financement demandé.

Description des actions, livrables et planning associé :

Le planning proposé est le suivant :

Chronogramme-2.jpg

Le livrable proposé est constitué des quatre blocs de code (en vert, ci-dessous) qui forment l’outil de diagnostic des pratiques de mobilité d’un territoire. Cet outil est optimisé pour les territoires en milieux ruraux. Il présentera une API pour fournir les données de mobilité qui pourront alors être intégrées dans un commun existant de visualisation de données (sont proposées sur l’AAC : Cartographies interactives – Cartoviz, OSM Data, TerriSTORY) pour être consultées par le grand public. (API : interface de programmation d'application, BDD : base de données) Le code que constitue le livrable sera mis à disposition sur un répertoire en OpenSource.

Livrable.jpg

Taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée :

La communauté de contributeurs, vouée à s’agrandir, est à ce jour constituée d’environ :

  • 20 chargé.es de mission de communauté de communes/consultant.es indépendant.es qui ont partagé leurs problématiques, un retour sur l’outil ou leur intérêt pour le projet.
  • 5 interlocuteur.rices d’institutions techniques ou opérationnelles (CEREMA, IFSTTAR, ADEME Nouvelle Aquitaine, France Mobilité Nouvelle Aquitaine, AdCF) qui ont partagé leur expertise technique et leurs retours d'expériences, ou témoigné de la pertinence du projet.
  • 5 interlocuteur.rices de projets mobilité présentant des synergies avec celui-ci qui ont montré leur intérêt pour des collaborations.

Les utilisateurs/bénéficiaires de l’outil sont les communautés de communes. On en dénombre 965 en France. Parmi elles, 475 ont demandé la prise de compétence mobilité (suite à la loi d'orientation des mobilités LOM) (chiffre CEREMA au 19 mai).

Estimation du rapport coût / impact du commun dans le domaine de la résilience :

Le coût de cette phase d’expérimentation s’élève à 48750€. Le montant demandé dans le cadre de cet appel à commun est de 30k€.

L'impact concerne le changement des pratiques de mobilité du public visé, qui sont les habitant.es de territoires en zone rurale (classifications C, E, F par France Stratégie), soit 40% de la population française.

Avec une approche pragmatique, la solution proposée permet d'automatiser la mise à disposition d'un diagnostic mobilité d'un territoire. Aujourd'hui ce diagnostic est effectué par un bureau d'études pour un montant de l'ordre de 5k€. Ce diagnostic est le prérequis de toute politique de mobilité. En mars, 475 communautés de communes (CC) ont demandé la prise de compétence mobilité (suite à la loi d'orientation des mobilités LOM) (chiffres CEREMA au 19 mai). Ces CC auront besoin d’un diagnostic mobilité.

Commun et intérêt général :

Ce projet souhaite rendre disponible un outil (Open Source) qui permet de sensibiliser des communautés de communes sur les enjeux de mobilité et leur donne des moyens pour passer à l'action. L'outil se tourne principalement vers les territoires ruraux, qui ont moins de ressources à leurs dispositions (solutions existantes, ressources humaines & financières) mais pour lesquels la dépendance à la voiture est d'autant plus forte. Aujourd'hui, le sujet de la mobilité est pris en charge selon la bonne volonté des élu.es et il est freiné devant le coût élevé des prestations proposées par les bureaux d'étude. Ce commun veut ainsi permettre aux territoires ruraux (représentant 40% de la population - France Stratégie) de devenir acteurs d'une mobilité résiliente et de relever les enjeux environnementaux et sociaux associés.

5.Autodiagnostic :

  • Le problème est-il défini ? seul ou par plusieurs personnes ?

Le problème a été défini après des échanges avec des chargé.es de mission mobilité et des expert.es mobilité.

  • Y a-t-il d’autres contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ?

Pour le moment, seul le porteur de projet travaille sur le projet. Les parties prenantes impliquées contribuent toutefois à son évolution.

  • Préciser la compréhension du contexte, la définition considérée de la résilience et l'impact du Commun sur le défi considéré :

Le Commun s'inscrit dans le défi Mobilités car il donne des outils pour organiser un système de mobilité durable au sein d’un territoire. C’est à dire un système de mobilité qui sorte de la dépendance à la voiture individuelle et qui soit pérenne dans le temps, donc capable de s’adapter aux aléas.

  • Est-ce que les contributeurs sont structurés via une association, entreprise pour recevoir des financements ?

Le porteur de projet a un statut d’autoentrepreneur qui lui permet de recevoir des financements.

  • Est ce que les besoins sont exprimables pour développer le commun ? oui/non

Oui

  • Le projet de commun s’attachera à développer un ancrage territorial (en France ou dans le monde francophone), en lien si possible avec une collectivité

Le projet de commun est à destination des communautés de communes françaises

  • Le projet de commun sera collaboratif, avec des consortiums non seulement interdisciplinaires, mais ouverts aux acteurs et aux parties prenantes des sphères économiques, associatives ou publiques, lorsque cela sera pertinent

Des parties prenantes de milieux différents ont été identifiées et ont vocation à co-construire le projet pour en assurer sa réussite.

  • Les besoins à ce jour pour passer à l'étape suivante sont  :
    • conseils sur le sujet des communs
    • besoin d’expérimenter en situation “réelle” (usager, infrastructures)
    • des contributeurs et d’autres parties prenantes,
    • accès à des financement


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Diagnostic Mobilité: aucun pour le moment