Utilisateur:Myriam.boure

De Resilience Territoire
avatar
Crest, France

LogoOFFranceHD-square.petit.png
Boîte à outils des circuits courts
=== Le contexte === La crise sanitaire a mis à l’épreuve nos systèmes alimentaires. Le premier confinement a été marqué par des craintes quant à la disponibilité des stocks alimentaires, et a pu engendrer des ruées dans les grandes surfaces pour les produits secs. Mais rapidement, deux autres tendances majeures ont émergé : * Un intérêt croissant des citoyens pour les questions d’alimentation et de souveraineté alimentaire, qui s’est manifesté par une hausse sans précédent des achats en circuit-court et des mangeurs convertis * Une démultiplication des circuits courts et l’arrivée massive de porteurs de projets, soucieux d’apporter des solutions nouvelles pour améliorer la résilience de leur territoire et/ou désireux de favoriser l’accès à des produits de qualité et proposant une juste rémunération aux agriculteurs Pour accompagner ce mouvement, l’association Open Food France a notamment mis en place à l’automne dernier un accompagnement téléphonique gratuit pour les porteurs de projets. Nous recevons depuis lors, chaque semaine, de nombreux appels de personnes souhaitant bénéficier d’un appui technique – qu’il soit juridique, numérique, commercial, ou logistique. Nous constatons au travers de ces accompagnements que les questions posées sont souvent les mêmes : * Comment évaluer l’offre et la demande sur mon territoire ? * Quels sont les moyens logistiques à mettre en œuvre pour créer un circuit-court ? * Quel outil numérique de vente est le plus pertinent au regard de mes besoins ? * Quel est le statut juridique le plus adéquat pour mon projet ? * Comment mettre en œuvre une gouvernance ouverte et démocratique dans un projet de circuit-court ? * Comment mettre en place une tarification sociale pour permettre aux plus pauvres aussi de manger bio et local ? * Etc. C'est la récurrence des questions posées et l'impossibilité pour les porteurs de projets de trouver des réponses fiables, précises et opérationnelles dans la littérature spécialisée ou sur Internet qui nous pousse aujourd'hui à proposer ce projet de Commun. '''Il n’existe à ce jour ni média de référence, agrégeant l’information et l’actualité disponible sur la gestion d’un circuit court alimentaire ni de réseau formel ou informel rassemblant massivement les acteurs des circuits courts alimentaires et permettant de partager et résoudre ensemble les problématiques rencontrés dans leur quotidien, de mutualiser leurs connaissances dans l’idée de la communauté apprenante. Ainsi, nous souhaitons co-créer ce commun qui aura pour objet de partager en un même lieu : ressources documentaires, ateliers-formations, et lieu d’échange et d’animation de ce réseau.''' === Le Commun proposé === Pour mieux orienter et encourager les porteurs de projets, mais aussi susciter de nouvelles vocations, nous souhaitons pour l’année à venir développer une plateforme ouverte et collaborative pouvant accompagner les porteurs de projets dans chaque étape de la création d'un circuit court, quel que soit leur profil (producteur, citoyen ou groupe de citoyen, collectivité/territoire). Il sera co-construit et constamment enrichi par des gestionnaires de circuits-courts, des experts métiers et des porteurs de projets au sein d'une communauté apprenante ayant vocation à partager les bonnes pratiques. '''Ce commun se présentera sous la forme d’une plateforme web dynamique et évolutive, (sur un modèle de type wiki), comportant notamment 3 rubriques :''' * '''se documenter''' : référençant d’une part les ressources produites par l’association et sa communauté et d’autre part des ressources externes avec un onglet permettant aux contributeurs de proposer des ressources. Ces ressources se composeront d’articles, de cas d’études, de guides opérationnels accompagnant la gestion quotidienne d’un circuit court. * '''se former''' : référençant de la même façon les webinaires et ateliers-formations proposés par l’association et sa communauté et d’autre part des formations externes, avec un onglet permettant aux contributeurs de proposer des ressources * '''se mettre en réseau''' : avec un annuaire des contributeurs et du réseau, un agenda des rencontres et événements en ligne ou en présentiel et un espace d’échange en ligne. === Un projet s’inscrivant dans la continuité des actions d’Open Food France === Depuis 2015, l’association Open Food France (membre du réseau international Open Food Network) déploie des communs pour favoriser la démultiplication des circuits courts et améliorer leur efficacité. Après s’être concentrée sur l’amélioration technique du logiciel libre créé par Open Food Network et avoir assuré sa diffusion en France, l’association produit depuis l’été 2020 des connaissances relatives aux circuits-courts, accessibles librement sur son site Internet. Une première vague de contenus est déjà présentée sur notre site internet, ces contenus ont été co-construits avec des membres de notre communauté et ont pour vocation à être présenté et référencé sur le commun : * [https://www.openfoodfrance.org/sinspirer/ Des cas d’études de contributeurs - gestionnaires de circuits-courts inspirants] (Au Local, Micromarché, Alterconso, Les caboteurs de lune, Les jardins de deux’main, etc.), expliquant en détail leur histoire, leur fonctionnement, les problèmes auxquels ils ont dû faire face et les solutions trouvées * [https://www.openfoodfrance.org/analyses-transversales/ Des articles, réflexions de fond sur le rôle des circuits courts dans la transition du système alimentaire]; * [https://www.openfoodfrance.org/gerer/ Les premiers guides de gestion] : quelle structure et modèle juridique pour porter mon activité en circuit court, comment choisir la plateforme de vente la plus adaptée à mes produits et mes pratiques, etc. De nouveaux guides seront prochainement ajoutés, notamment sur la question de l’optimisation logistique. '''Ces guides ont vocation à accompagner les gestionnaires de circuits courts vers des pratiques à la fois plus pérennes (sécurité juridique en assurant la conformité réglementaire du projet) mais aussi plus vertueuses en matière environnementale (charte environnementale à respecter pour les producteurs, modèles de mutualisation logistique pour limiter l’impact carbone lié au transport), sociale (rendre accessible ces produits en circuits courts au plus grande nombre par le biais de tarification sociale par exemple, respect de la protection des données personnelles et sensibilisation des acteurs aux enjeux liés aux données).''' Dans le commun ces guides seront déployés et référencés dans la partie ressources afin d’accompagner les membres de la communauté dans les différentes dimensions de gestion d’un circuit court. Sont également prévus dans notre plan d’action pour le commun : * '''des contenus vidéos''' : des séries de webinaires, en lien avec les thématiques étudiées dans les ressources et s’appuyant sur le témoignage de contributeurs, seront proposés et animés en live par et pour la communauté. Ces webinaires seront enregistrés, puis montés pour être ensuite proposés en replay sur la plateforme. Par exemple, une série de webinaires pourrait être proposée en lien avec un guide sur les pratiques de tarification sociale dans les circuits courts alimentaires. Cette série pourrait se présenter comme tel : atelier 1) Les différents types de tarifications sociales - atelier 2) Le modèle économique de votre tarification sociale - atelier 3) Comment communiquer sur votre tarification sociale auprès de votre communauté; avec pour chaque atelier le témoignage d’un contributeur ayant mis en oeuvre ou tester un système de tarification sociale dans son circuit court. * '''des formats audios - de type podcast''' - sont également envisagés pour permettre à notre communauté de s’incarner pleinement au travers de ce commun. Des portraits et témoignages audio de contributeurs de la communauté et gestionnaires de circuits courts seront ainsi proposés. Il sera également envisagé d’adapter nos ressources et certains guides en format audio pour répondre aux usages actuels de notre communauté (écoute mobile notamment) Open Food France est à l'origine du commun [[Data Food Consortium]] (lauréat d'une précédente session du présent appel) et l'incube depuis début 2017. En effet, les membres de l'association ont identifié dès 2016 que la difficulté à partager les données entre outils numériques était un point de blocage pour le développement des circuits courts (saisies multiples de catalogues par les producteurs, difficulté à mutualiser les flux logistiques, etc.). Dans le cadre de sa mission, qui est de soutenir la démultiplication des circuits courts et leur efficacité, l'association a donc initié ce projet de commun. Il s'est depuis bien développé, et rassemble plusieurs plateformes commerciales et acteurs logistiques. Un premier standard facilitant le partage de données a été produit et fait l'objet d'un prototypage. Une association indépendante est en cours de création pour porter ce projet.
avatar

Myriam Bouré