CAP SUR LES COMMUNS

De Resilience Territoire


Description

Nom : CAP SUR LES COMMUNS

Description en une ligne : Propageons les Communs pour accélérer les transitions !

Description : L’association vise à : promouvoir le partage des compétences et des connaissances entre les Communs; lever les obstacles récurrents aux projets des communs ; mettre en œuvre des dispositifs répondant aux besoins des commoners ; offrir un espace de travail dédié à l’activation de leviers structurants pour l'émergence, la pérennisation et le développement de communs ; travailler avec les institutions publiques et organisations privées pour élaborer et déployer des cadres favorables aux communs.

Ses adhérent-e-s coopèrent dans le but de garantir l’émancipation des citoyen-ne-s et de promouvoir les Communs de capabilités.

Image :

No-image-yet.jpg


Tags : transition, émancipation, Résilience, Communauté, capabilités, Communs, coordination translocale

Thème : Général/Modèles, Général/Approches, Général/Enjeux, Général/Domaines, Vulnérabilités/Concept, Vulnérabilités/Ecosystémique, Vulnérabilités/Economique, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Economie, Facteurs de résilience/Infrastructure, Anticipation/Veille, Anticipation/Indicateur, Anticipation/Prospective, Regénération/Innovation

Email Public : contact@cap-communs.org

Site web : https://initiative.place/

Pays d'implantation : France

Villes d'implantation : translocal

Type : Association

Personnes impliquées : Remy seillier, Delphine Boudet, Mélia Delplanque, Silvère Mercier, Olivier Jaspart, Geneviève Fontaine, Myriam Hammad, Simon Sarazin, Claire-Marie Mériaux, Gaspard Perreau-Saussine

Défi(s) adressé(s) : 1- Connaissances - Ressources, 2- Objectifs et Diagnostic, 3- Mieux décider ensemble

Richesse apportée par l'Acteur : Mentorat, Cas d'usages, Conseil Expertise, Expérimentation, Contributeur - Communauté

Liste des communs qu'utilise ou sur lesquels CAP SUR LES COMMUNS contribue ou souhaite contribuer :

Liste des communautés auxquelles participent CAP SUR LES COMMUNS :

Liste des projets portés par CAP SUR LES COMMUNS :

Pourquoi ?

Les initiatives que nous soutenons et que nous catalysons s’inscrivent dans la recherche d’un monde plus habitable. Nous ne réinventons pas les finalités, nous nous inscrivons dans le grand mouvement des transitions avec notamment le Pacte de la Transition comme boussole.

La pandémie de covid-19, tragédie sanitaire touchant le monde entier, nous montre combien les fondements de nos sociétés sont vulnérables et combien il est nécessaire et urgent, qu'ils soient reconstruits à partir d'une nouvelle méthodologie. Notre initiative, née dans le sillon du virus, promeut une approche par les communs pour une transformation radicale de nos rapports au vivant, au partage des ressources, et à notre façon de faire société. Nous cherchons à en imiter la méthode de propagation non plus par une distanciation sociale mais par une “commonification sociale”.

Quoi ?

Conscients que les initiatives et les infrastructures locales existantes, ne peuvent à elles-seules apporter de changements systémiques, nous souhaitons pouvoir en apporter les conditions. Nous oeuvrons ainsi à la mutualisation des outils et des solutions entre les différentes communautés existantes. Cette démarche se veut être translocale, c'est-à-dire, qu'elle souhaite exister à plusieurs endroits de manière simultanée et se répliquer à travers le développement de réseaux et de pratiques d'essaimage des solutions trouvées. Profondément fédératrice, cette démarche croit en une action des communautés pour faire évoluer les cadres existants.

Quelle stratégie ?

Donner confiance, ouvrir les imaginaires pour réfléchir autrement et oser agir. Montrer que c’est possible ! C’est facile ? Permettre à chacun d’exprimer ses capacités, offrir la possibilité d’agir par les communs pour contribuer aux transitions.

Nous souhaitons encourager des synergies, des mises en réseaux et des relations de confiance entre les acteurs.

Nous cherchons l’autonomie financière des communautés. Notre action est une action d’incubation sociétale qui s’inscrit dans la durée, nous mettrons tout en oeuvre pour que les dynamiques que nous accompagnons soient pérennes et soutenables.

Notre stratégie est translocale, cela signifie que nous agirons en cherchant à articuler sans cesse les échelles locales non pas dans une logique de passage à l’échelle, mais d’essaimage et d’interconnexion avec d’autres initiatives.

Nos contributions cherchent à stimuler l’anti-fragilité des personnes, des institutions, des structures, des écosystèmes. Il ne s’agit pas d’essayer de prévoir les événements inattendus, par définition imprévisibles, mais de travailler la robustesse et l’anti-fragilité. L’anti-fragilité est une propriété des systèmes qui se renforcent lorsqu’ils sont exposés à des chocs, des stress.

Quelles valeurs ?

Nous cherchons à catalyser et essaimer les communs des transitions. Il s’agit d’accompagner sur le terrain des initiatives sociétales..

Nos méthodes s’appuient sur l’éducation populaire entendue comme une forme d’éducation horizontale, qui vise l’émancipation des citoyens dans un espace et une temporalité qui leur appartiennent.

Nous nous inscrivons dans une volonté d’émancipation des individus dans des projets de communautés, nous rejetons toute posture descendante et nous pensons que l’apprentissage collectif s’organise et procède d’une dynamique non linéaire, individuelle et collective. Elle ressemble à une spirale. Cette spirale vous fait revenir au même endroit, lequel n’est plus exactement le même puisque ce qui a été expérimenté vient s’ajouter à la richesse des expériences vécues.

Nous nous reconnaissons dans ce que certains appellent les “communs de capabilités” entendus comme l’ensemble des actions collectives mues par une aspiration sociale partagée, le développement équitable des capacités de chacun dans son environnement.

Nous considérons comme indispensables l’existence de règles ouvertes, transparentes et évolutives capables de favoriser les entrées dans les communautés locales et les accès aux ressources à tous les citoyens, dans une logique d’inclusion.

Notre approche est résolument tournée vers l’innovation ouverte, nous défendons une culture libre et ouverte héritée du mouvement du logiciel libre et nous prônons la réciprocité sous toutes ses formes, notamment juridiques et financières.

Nous agissons pour de nouveaux rapports hybrides avec la nature, pour comprendre et renouveler les relations entre les humains et les non-humains (entendu comme les fleuves, les champignons, les animaux, les plantes, etc.).

Nous défendons un développement économique des territoires par les communs, pour favoriser un écosystème vertueux fondé sur la coopération et la réciprocité.

Notre ambition se porte sur les relations des communs entre eux et avec les pouvoirs publics : les transitions progresseront grâce à des partenariats entre porteurs de projets, communeurs et l’action publique. Nous pensons qu’il est temps de promouvoir le développement de communautés d’intérêt général qui, par leurs interactions feront émerger de nouvelles formes dynamiques d’utilité publique.