Utilisateur:Cyril

De Resilience Territoire
avatar
Domeyrat, France
CWL - Optéos

logo-G1-origin-dig-00-cc-by-sa-square-300x300.png
Monnaie libre
Afin de faire face aux crises systémiques, à l’hyperinflation, à la perte de confiance et à l’accaparement de l’outil monétaire par un tout petit nombre au détriment de tous, et parce que nous avons pris conscience que la monnaie conditionne nos vies, nous pensons qu’il est important de reprendre notre souveraineté sur la création monétaire, par un système plus juste et plus équitable. La monnaie libre est une monnaie alternative, en service depuis 2017, cocréée chaque jour par ses membres, de façon égale et sans conditions, hormis celle d’être un être humain vivant. C’est une cryptomonnaie selon l’Article L54-10-1 du code monétaire et financier. Elle est donc totalement légale. Mais contrairement à toutes les autres cryptomonnaies actuellement en place, elle est très peu énergivore. Elle est gratuite et sécurisée par une blockchain décentralisée, mais ne nécessite aucun minage concurrentiel pour être créée. Pour que cette monnaie se pérennise et se développe pleinement, il faut que : * des postes de développeurs puissent être financés sur [[Duniter]] et [[Ğecko]] afin que les développeurs, qui ont créé et fait la maintenance jusque-là bénévolement des outils de cette cryptomonnaie depuis 4 ans puissent s’y consacrer à plein temps. * [[Coupons d’échanges V.I.E. (matérialisation de la monnaie libre)
avatar

Cyril Libert

theorie-relative-de-la-monnaie-stephane-laborde.jpeg
Théorie Relative de la Monnaie (TRM)
La Théorie Relative de la Monnaie (TRM) est la théorie à la base de la [[monnaie libre]]. Cette page de wiki n'est PAS un projet, mais documente des éléments nécessaires à la compréhension du ''commun'' qu'est la monnaie libre ğ1. Nous proposons ci-dessous une présentation résumée de la TRM. Pour plus de détails, consulter notre wiki interne https://duniter.fr/wiki/monnaie-libre/. === Introduction === La monnaie est un outil fondamental pour l'organisation de sociétés à grande échelle. Si l'on peut s'en passer à échelle locale car tout le monde se connaît (économie de don, S.E.L, ...), elle devient quasi indispensable dès qu'il s'agit de faire confiance à une personne extérieure à la communauté. Chaque unité de monnaie est nécessairement créée à un moment, opération nommée création monétaire, et optionnellement détruite, c'est la destruction monétaire. Aujourd'hui, le cycle de vie monétaire est essentiellement privatisé. Les banques de crédit sont maîtres de ce processus, ce qui introduit de fortes inégalités. L'accès au crédit est en effet réservé à ceux qui arrivent à susciter la confiance du banquier (souvent des hommes vieux et blancs). La TRM pose la question suivante : « ''existe-t-il une manière de créer la monnaie qui n'introduise pas d'inégalités entre les individus ?'' » et y répond de manière positive comme nous allons le voir par la suite. === Création monétaire égalitaire === On appelle '''dividende universel''' la part individuelle d'une création monétaire régulière proportionnelle à la masse monétaire totale également répartie entre tous les individus de la zone monétaire (les utilisateurs de la monnaie). Le résultat principal de la TRM est qu'une monnaie égalitaire est nécessairement créée sur la base d'un dividende universel. Pour le dire plus simplement, chaque individu voit son compte crédité tous les jours d'une somme égale à tous les autres en proportion fixe de la monnaie déjà créée. Une '''monnaie libre''' est par définition une monnaie à dividende universel. Une monnaie libre n'introduit donc pas d'inégalités entre les individus du point de vue de la création monétaire contrairement à une monnaie ''non libre''. En effet, en euros, plus l'on est proche des banques, plus on est avantagé par rapport à la création monétaire. En Bitcoin, ceux qui ont les plus grosses machines sont avantagés, ce qui résulte en une course à la puissance. === Conséquences d'une monnaie libre === Pour financer un projet en euros, il est souvent nécessaire de se rapprocher des centres de création monétaire et de se conformer à leurs critères. En monnaie libre, au contraire, le pouvoir de création monétaire est distribué entre tous les citoyens de manière '''intrinsèquement démocratique'''. Un projet qui n'obtient pas le consentement du peuple aura du mal à se financer sur base de création monétaire. Indépendamment de tout mécanisme de redistribution, la création monétaire distribuée réduit mécaniquement les inégalités. Imaginons l'exemple suivant : * situation initiale A : 10€, B : 10€, C : 50€, C possède '''cinq fois plus''' que A et B * création monétaire, on crée 10€ de monnaie pour chacun * situation finale A : 20€, B : 20€, C : 60€, sans rien enlever à C, il possède maintenant '''trois fois plus''' que A et B Cet effet de réduction mécanique des inégalités a un effet positif sur la société sans pour autant introduire de sentiment d'injustice. Une monnaie libre permet de '''financer ce qui n'est pas rentable''' d'un point de vue comptable. En effet, contrairement à un crédit qui nécessite remboursement et destruction monétaire, la monnaie libre une fois créée n'est pas détruite et peut circuler librement. Une monnaie libre est donc adaptée à financer l'éducation, la santé, la recherche... tout ce qui n'est pas jugé rentable par les règles comptables. D'un point de vue géographique, les zones peu peuplées ont très difficilement accès au crédit car elles sont souvent plus pauvres et ne correspondent pas aux critères des banques. En monnaie libre, chaque humain porte sa part de création monétaire avec lui. Cela facilite donc l'ancrage au territoire rural. On observe par l'expérimentation sociale que des règles du jeu égalitaires favorisent les comportements de coopération par rapport aux comportements de compétition, contrairement à des règles du jeu stressantes et inégalitaires. Ce changement induit de comportement a des effets positifs que nous sommes encore en train d'étudier. === Conclusion : la monnaie libre comme commun === La monnaie d'aujourd'hui est un élément de contrôle extrêmement puissant et pernicieux du capitalisme sur nos vies avec des conséquences catastrophiques sur notre planète et l'humanité qui l'habite. Si l'on veut faire de la monnaie un commun, c'est-à-dire une ressource partagée gérée par une communauté, il est évident que l'on doit adopter une création monétaire libre. Reste à définir la forme et les méthodes de gouvernance, pour cela, la lecture est à poursuivre sur les pages [[monnaie libre]] et [[duniter]].
avatar

Cyril Libert