Utilisateur:Arnaud

De Resilience Territoire
avatar
Paris,
@a_ramponneau
Federage

federage-logo2.png
Federage
Fédérage est un groupement d’intérêt économique (GIE), dont la mission est d’associer coopération économique et valeurs sociétales. Le réseau fédère les acteurs économiques qui souhaitent prouver le sens de leurs engagements sociétaux auprès de leurs clients, de leurs partenaires et des pouvoirs publics. Pour les professionnels adhérents du GIE, nous mettons à disposition une plateforme financement afin qu’ils libèrent leur potentiel de production : circuit-court, trajectoire bas carbone, régénération des sol… sont autant de ressources à mettre en coopération. Notre savoir-faire permet d’organiser ces circuits d’échange en fonction des parties prenantes. Chambres de métiers, fédérations professionnelles, ONG, associations, mais aussi coopératives, entreprises à mission, acteurs de l’ESS et collectifs citoyens : de nombreux acteurs placent déjà la transparence au cœur de leur activité et développent des modèles économiques auditables, pérennes et tournés vers l’intérêt général. Notre équipe souhaite participer et enrichir les coopérations économiques des communs. Notre solution de financement peut outiller les communs de résilience territoriale en ingénierie monétaire. Nous sommes des citoyens engagées sur les enjeux de transition écologique, de relocalisation industrielle et de relance économique.
avatar

Arnaud RAMPONNEAU

₣ de Fédérage.jpg
Produire, financer et gérer ses actifs en commun
Pour relever le défi de l'autonomisation des communs, l'ambition de Fédérage est de leur permettre de développer leurs capacités de financement pour coopérer avec d'autres communs. Nous leur proposons un outil de pilotage économique afin qu'ils puissent mesurer, valoriser et mutualiser leurs ressources. Notre solution de financement innovante est adaptée aux communs, mais aussi aux opérateurs publics et aux structures bancaires afin qu'un financeur suive la progression de la valeur des communs. Toute partie prenante peut piloter les ressources du commun, en fonction de sa participation sous forme d'actifs numériques, mesurables et négociables pour effectuer des transactions, depuis un simple portefeuille en ligne. À terme, le commun que nous produisons en logiciel libre est une banque de données financières. Nous souhaitons développer l’interface utilisateur pour faciliter le dépôt d’actifs, la négociation collaborative de la valeur sous forme d'actifs numériques et l’observation en temps réel des flux financiers qui assurent les engagements de résilience territoriale. '''Problématique''' Les communs sont des réalités qu'il faut objectiver en décrivant leurs ressources et en les valorisant publiquement. Pour que les banques et l’État financent les communs, il leur manque un dispositif qui mesure la valeur économique d'un commun, rende intelligibles les contributions qui y sont apportées, et permette une autonomie financière à la communauté qui le gère. Cette problématique exige une approche en 3 étapes : # Offrir un cadre à des communautés opérationnelles pour qu’elles créent les conditions économiques de leur organisation et de leur gouvernabilité # Mesurer l'utilisation les ressources de commun afin qu'elles puissent être partagées et préservées selon les caractéristiques de sa communauté # Développer entre communs les coopérations économiques qui assurent leurs spécificités tout en visant des objectifs de résilience territoriale '''Illustration''' L’Agence Française de Développement (AFD) souhaite rendre possible le [https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/comment-apprendre-aux-banques-a-financer-le-developpement-de-communs-de-territoires/304 financement bancaire des communs] engagés dans la réduction des émissions de CO2. Le principe de base de Fédérage offre à l'AFD d'adosser ses financement sur des objectifs précis de résilience territoriale. Elle pourra s'engager à préserver la valeur de l'actif appelé « préservation des éco-systèmes » qui tient compte de la dépréciation des ressources environnementales. Via un partenariat public-commun, l'AFD défend un plan comptable dédié à la réduction des émissions de CO2. Avec Fédérage, elle finance l'actif « préservation des éco-systèmes » et devient co-gestionnaire de la valeur produite au sein du commun. Elle peut alors ajuster en temps réel ses investissements pour assurer la valeur financière de l'actif, notamment en étalonnant ses instruments de crédit, et ainsi certifier comptablement que ses engagements répondent aux objectifs de résilience. Par un financement en euros du commun, l'AFD est partie prenante à son organisation. Les parties prenantes peuvent décider ensemble d'une régénération du commun par une micro-taxe sur les transactions, ou bien une contribution sur le capital du commun. En reconnaissant différentes contributions économiques à la valorisation du commun, l’AFD bénéficiera d'un dispositif de scalabilité vers les projets de petite taille. Elle pourra ainsi facilement proposer des solutions pour passer du projet local à l’échelle du commun. '''Proposition de valeur''' Nous adressons le [[4-_Comptabilit%C3%A9_et_Monnaie_de_la_r%C3%A9silience
avatar

Arnaud RAMPONNEAU