Utilisateur:Arnaud

De Resilience Territoire
avatar
Paris,
@a_ramponneau
Federage

federage-logo2.png
Federage
Federage est un groupement d’intérêt économique (GIE) dont la mission est de développer les capacités de financement des entreprises. Notre savoir-faire permet d’organiser des circuits financiers afin de piloter les projets impliquant plusieurs parties prenantes : entreprises, banques, organismes publics. Pour les professionnels adhérents du GIE, nous offrons une solution de financement afin qu’ils libèrent leur potentiel de production. Le réseau fédère des acteurs qui travaillent ensemble pour produire de la valeur économique à partir de leurs engagements sociétaux : circuit-court, trajectoire bas-carbone, régénération des sols... Auto-entrepreneurs, petites et moyennes entreprises (PME), coopératives, sociétés à mission, acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), collectifs citoyens : nous accompagnons les acteurs qui mettent au point des solutions innovantes durables et des modèles économiques tournés vers l’intérêt général. Notre équipe souhaite adapter sa solution de financement aux modèles économiques des communs. C'est l'occasion pour les communs d'organiser des opérations de financement pour produire et échanger de la valeur ensemble, au même titre qu'investir et défendre les enjeux de résilience territoriale.
avatar

Arnaud RAMPONNEAU

₣ de Fédérage.jpg
Mesurer, valoriser et mutualiser les ressources des communs
Pour relever le défi de la transition écologique grâce aux communs, l'enjeu est permettre aux acteurs publics de participer activement au développement des communs. Les collectivités peuvent déjà s'y engager en toute responsabilité par le biais de partenariats public-commun. Dans cette dynamique, l'objectif de Federage est de proposer un dispositif numérique de pilotage économique des communs qui mesure, valorise et mutualise leurs ressources. Le dispositif permet de mesurer et représenter la valeur des communs sous la forme de titres financiers (aussi appelés actifs numériques). Chaque titre financier est public et auditable, mais aussi échangeables pour réaliser des transactions. Ces titres émis et négociés sont utilisés pour calculer les échanges entre les communs. Ils servent donc à suivre facilement la progression de la valeur des communs, dans l'optique de les rapprocher de la sphère publique. Federage vise à organiser spécifiquement la prise de participation des acteurs publics dans les communs. C'est une approche de financement différente d'un crédit bancaire, d'une subvention, du capital-risque ou du financement participatif. C'est en dotant les communs d'outils comptables et financiers dédiés qu'ils pourront mieux gérer leurs ressources selon leurs règles économiques et mener à bien des projets de partenariat public-commun. Le commun Federage en logiciel libre est une banque de données financières collaborative. Nous souhaitons développer l'interface utilisateur, qui prend la forme d'un tableau de bord, afin de faciliter l'émission de titres, le calcul des échanges entre communs et l'observation en temps réel des flux financiers des communs. Ouvert, il permettra ainsi de tracer les engagements de résilience territoriale et même d'organiser la coopération entre communs. À terme, les collectivités, les opérateurs publics et les structures bancaires publiques pourront utiliser notre outil pour investir dans le potentiel de valeur des communs. Tout financeur public et contributeur à la valeur d'un commun (qui effectue des apports en nature, industrie ou numéraire) pourra participer à la gestion du commun, co-piloter ses financements et organiser des échanges inter-communs afin qu'ils mutualisent leurs ressources. '''Problématique''' Les communs sont développés par des communautés d'intérêts dont il faut objectiver les ressources pour mieux les valoriser. Si on prend l'exemple d'une banque qui vise à financer un commun, il lui manque un dispositif qui mesure la valeur économique du commun, rend intelligible les contributions qui y sont apportées et facilite sa gestion financière par sa communauté. Cette problématique exige une approche sur 3 points : # Offrir un cadre financier pour que les communautés organisent les conditions économiques du commun # Mesurer l'utilisation les ressources du commun afin qu'elles puissent être partagées et préservées selon ses critères # Développer les coopérations économiques qui visent et assurent les objectifs de résilience territoriale '''Illustration''' L’Agence Française de Développement (AFD) souhaite rendre possible [https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/comment-apprendre-aux-banques-a-financer-le-developpement-de-communs-de-territoires/304 financement bancaire des communs] engagés dans la réduction des émissions de gaz à effets de serre. L'AFD peut organiser un plan comptable dédié à la réduction des émissions de CO2 auquel vont répondre les communs pour contribuer à cet objectif. Avec notre outil, l'AFD pourra identifier les communs utiles sur la base de leur potentiel économique pour répondre au Plan, mais surtout, adosser ses instruments de crédit bancaire en justifiant comptablement que son financement a véritablement atteint les engagements de résilience. Aussi, l’AFD pourrait assurer le financement des communs en co-organisant ses règles de fonctionnement : une micro-taxe sur les transactions ou bien une contribution sur le capital du commun. En même temps, l’AFD déploiera un dispositif de scalabilité vers les projets de petite taille. Elle pourra ainsi facilement identifier les solutions pour passer du projet local à l’échelle nationale ou globale (notamment francophone). '''Proposition de valeur''' Nous adressons le [[4-_Comptabilit%C3%A9_et_Monnaie_de_la_r%C3%A9silience
avatar

Arnaud RAMPONNEAU