Portail de l'Alimentation Durable

De Resilience Territoire


Portail de données pour les acteurs de la transition alimentaire


Description : Ce projet vise à mettre en place un portail de valorisation de données utiles aux acteurs de la transition agricole et alimentaire et à leurs publics cibles (acteurs territoriaux, producteurs d'études et de ressources documentaires, acteurs du système alimentaire, acteurs de la transition et de l'ESS, étudiants, formateurs, citoyens).
Le portail sera une sorte de "hub" donnant accès aux données de plateformes existantes à travers un moteur de recherche par mots clés ou par différents modes d'entrées (thématique, géographique, ..) ou par des parcours utilisateurs. Le portail n'accueillera que les méta-données des jeux de données des plateformes et les producteurs de données seront valorisés.

Présentation ici

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource :

Contributeurs : Clemence berlingen, Damienroussat, Maudw, Grégori Akermann, Carole Sadaka, Sophie Dupraz, Marie Cosse, Henri Rouillé D'Orfeuil, Luisa Maschio

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, B- Alimentation et agriculture

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Financement

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt : Communauté CRISALIM, Riposte alimentaire

Type de licence ?

Niveau de développement : Preuve Concept & 1er client

Cloud / Fichiers :

Capture d’écran 2021-10-29 à 16.29.01.png

Tags : alimentation, agriculture, Transition, ressources

Catégories : Données

Thème : Général, Facteurs de résilience/Agriculture, Anticipation

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Référent ADEME : Gabriel.plassat

Référent du commun : Maudw


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 13300

1.Détails du Financement :

Budget de la phase de préfiguration (phase 1) :
Activité 1.1 : état des lieux et étude comparative des plateformes existantes - 6,5j de travail - 3 900€.
Activité 1.2 : mobilisation de partenaires et financements complémentaires - 3,5j de travail - 2 100€.
Activité 1.3 : identification des sources de données à référencer - 5j de travail - 3 600€.
Activité 1.4 : cadrage du projet et coordination - 8j de travail - 4 800€.
Activité 1.4B : définition d'indicateurs de performance pour le projet - 2j de travail - 1200€.
Activité 1.5 : Restitution de l’étude de préfiguration - 2 j de travail - 1 200€.
Temps collectifs et relectures : 9 jours de travail - 5 400€.
Gestion administrative et financière : 1 300€.
Participation aux frais de rencontres et déplacements : 400€.
Total budget phase 1 : 23 300€.
Financement obtenu de la fondation Daniel&Nina Carasso : 10 000€.
Reste à financer : 13 300€.
Cette phase de préfiguration permettra de construire le cadre du projet pour la réalisation du Portail (phase 2) et son fonctionnement (phase 3). Nous solliciterons d'autres financements pour les phases 2 et 3.

2.Détails Résilience et Territoire :

Les producteurs de données et porteurs du projet (RMT Alimentation Locale, Résolis, Open Food France) sont tous des acteurs fortement impliqués dans la résilience des territoires à travers la territorialisation des systèmes alimentaires. La phase de préfiguration prévoit l'élargissement à d'autres partenaires et porteurs de plateformes (Recolte, RnPAT, Agir pour l'Alimentation locale, Osez l'Agroécologie, Herbéa, Let's Food Ideas/Cities, ...).
Le projet vise à outiller les acteurs pour accéder plus facilement à des informations aujourd'hui très dispersées pour qui souhaite développer la résilience alimentaire, et à en faciliter la diffusion pour les producteurs de données. L'accès à une information plus large et plus complète est un facteur d'autonomisation des acteurs de la transition et de pertinence des actions qu'ils vont engager.
Dans un contexte de faible ressources pour les collectivités et pour les structures de l'ESS qui travaillent sur ces problématiques, le gain de temps à rechercher ou à communiquer permet de mieux investir l'énergie sur des actions plus concrètes.
Le projet est adossé à un projet parallèle de Réseau des Acteurs de la Transition Alimentaire, également soutenu par la fondation Carasso dans sa phase de préfiguration, et orienté vers la transition alimentaire. Ces acteurs, ancrés dans les territoires et formant communauté à travers ce réseau (et d'autres), seront à la fois contributeurs (producteurs de données) et bénéficiaires de cet outil.

3.Détails Impacts environnementaux :

Le portail utilisera peu de ressources puisqu'il n'hébergera que des méta-données.
Les bénéfices environnementaux tiendront dans l'utilisation qui sera faite des données plus largement accessibles et dans le service rendu aux producteurs de données via cette mise à disposition.
Le projet ne publie pas de nouvelles données mais facilite l'accès aux données en open data déjà publiées.
Le gain attendu est une accélération de la transition agricole et alimentaire, grâce à une meilleures visibilité des ressources et initiatives à l'échelle des territoires.

4.Synthèse du projet de Commun :

>Expériences des porteurs du commun :
- Depuis sa création en 2010, RESOLIS, association d’intérêt général, applique aux initiatives et actions de terrain à visée sociale et/ou environnementale une méthode d’observation et d’évaluation s’inspirant de la démarche scientifique.
- Le Réseau Mixte Technologique (RMT) Alimentation locale, en réunissant des acteurs de la recherche, de la formation et du développement, vise à fournir à la fois des éléments de réponse et des outils aux producteurs et aux organismes qui les accompagnent, aux collectivités, aux associations..., sans oublier les lycées agricoles.
- Open Food France L’association Open Food France (co)produit des outils et connaissances open source au service de l’efficacité et de la démultiplication des circuits courts.
- Damien Roussat et Maud Wan ont expérimenté des communs en CC-BY-SA à travers les démarches CRISALIM et Riposte Alimentaire.
>Informations liées au Commun  :
Le Commun vise à faciliter l'accès et l'utilisation des ressources et données par les acteurs des systèmes alimentaires et autres publics interessés.
>Actions, livrables et planning
Activité 1.1 : état des lieux et étude comparative des plateformes existantes (septembre-novembre).
Activité 1.2 : mobilisation de partenaires et financements complémentaires (septembre-janvier).
Activité 1.3 : identification des sources de données à référencer (septembre-décembre).
Activité 1.4 : cadrage du projet et coordination (septembre-janvier).
Activité 1.4B : définition d'indicateurs de performance pour le projet (novembre-janvier).
Activité 1.5 : Restitution de l’étude de préfiguration (janvier).
Planning établit sur 4 mois avec avec rencontres régulières des partenaires du consortium.
> Taille de la communauté :
La communauté de contributeurs a vocation à s'élargir à l'ensemble des producteurs de données de la communauté des acteurs de l'alimentation durable, avec l'appui du projet de réseau correspondant.
Les utilisateurs seront des professionnels des systèmes alimentaires, des collectivités, des chercheurs, des étudiants, des bureaux d'études, des porteurs de projets, des associations et des citoyens.
>Rapport coût/impact du Commun pour la résilience :
Nous estimons que le coût du projet pourrait être faible au regard de l'impact en cascade pour la transition grâce au partage d'informations dans la communauté.
L'activité 1.4B du projet vise à permettre d'évaluer la performance du portail en terme d'impact.
>Commun et intérêt général :
Le portail, sous forme de "hub" constitue un point de rencontre pour les acteurs, avec pour les nouveaux entrants la possibilité de se faire connaître de tous.
L'intérêt général se trouve dans la promotion simple et facilitée (via les moteurs de recherche) de ressources à partager avec le plus grand nombre.
Le portail pourrait favoriser la création de standards sur les méta-données de jeux de données à partager.

5.Autodiagnostic :

  • Le projet manque de financement dans sa phase de préfiguration.
  • Le projet est défini, partagé par tous les membres du consortium et validé par la fondation Carasso qui nous a accordé un financement de 10 000€.
  • Les recherches de partenaires producteurs de données pour contribuer au projet sont très encourageantes. Une réunion commune le 18 novembre doit permettre de confirmer leurs participations (Terres en Villes, Terres de Lien, Solagro, Let's Food, Le Miramap, Les Greniers d'Abondance, et probablement d'autres). Le projet parallèle de réseau des acteurs de la transition alimentaire devrait amener d'autres partenaires à moyen terme.
  • Nous sommes dans un contexte d'informations riches mais dispersées : besoin d’obtenir des informations pertinentes pour les acteurs des systèmes alimentaires qui souhaitent comprendre et s’engager en faveur d’une alimentation plus durable ; besoin d’accéder à des données de qualité c’est-à-dire intelligibles et réutilisables, afin de faire sens et de pouvoir s’intégrer dans des études et systèmes œuvrant pour l’alimentation durable ; besoin d’avoir un outil de recherche simple et efficace qui permet de se repérer, encourage l’approche systémique et permet aux données existantes d’alimenter de nouveaux usages.
  • Nous nous intéressons surtout à la résilience alimentaire des territoires et la définissons comme la capacité des territoires à fournir durablement à leurs populations une alimentation suffisante, adaptée et accessible à tous, malgré les perturbations, même majeures.
  • Le Commun que nous souhaitons développer sera un espace clé de recherche et d'orientation vers les bases de données, observatoires et centres de ressources existants, pour tous les acteurs qui souhaitent développer la résilience alimentaire des territoires.
  • L'association Projec'Terre assure le portage administratif et financier du consortium. Contact : Claire Pierson : c.pierson@leschampsdespossibles.fr
  • Les besoins sont exprimables pour développer le commun.
  • Le projet n'est à ce jour pas porté par un territoire en particulier ni par une collectivité en particulier. En revanche il sera soutenu par le réseau d'acteurs de la transition alimentaire dont beaucoup sont très ancrés dans les territoires, et développera la visibilité de ces acteurs qui ont des ressources à partager.
  • Le projet de commun est collaboratif, les acteurs du consortium sont d'origines très diverses. Le premier cercle s'ouvre à une liste de partenaires que nous jugeons pertinents vis à vis des objectifs du projet. La collaboration a vocation à s'élargir à de nombreux autres acteurs publics/privés suivant des critères à définir collectivement, avec le réseau des acteurs de la transition alimentaire.


Nos besoins sont les suivants  :

* conseils sur le sujet des communs : peut être en relecture du projet à fin de phase 1
* conseils sur le sujet de la résilience : non mais une veille thématique serait bienvenue
* mentorat : pourrait être appréciable pour le chiffrage des besoins que nous auront en phase 2 et la recherche de financements
* accès à des données : éventuellement identification de producteurs de données à solliciter
* accès à des cas d’usages : a priori non
* besoin d’expérimenter en situation “réelle” (usager, infrastructures) : besoin d'une structure d'accueil pour le portail
* des contributeurs et d’autres parties prenantes : le porteur du projet reste à définir pour la phase 2
* accès à des financement : oui


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Portail de l'Alimentation Durable: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0