La Fresque de la ville

De Resilience Territoire


La Fresque de la ville est un jeu pédagogique qui permet de faire comprendre les enjeux systémiques de la fabrique de la ville (atteintes aux milieux, étalement urbain, consommation de ressources, perte de résilience...) à tout type de public, et de faire émerger collectivement des solutions.

💼 Porté par Dixit.net, Gaïabati


Description :

L'agence

dixit.net est une agence de conseil et de recherche urbaine qui propose et diffuse des solutions concrètes pour re·faire la ville sur elle-même. L'agence diffuse une [1] hebdomadaire, suivie par plus de 4 000 abonnés, ponctuée de vieille sur l'urbanisme circulaire, mais aussi d'articles d'analyse et de podcasts sur celles et ceux qui font la ville d'aujourd'hui et de demain. Sylvain Grisot, urbaniste fondateur de dixit.net, est aussi l'auteur du Manifeste pour un urbanisme circulaire aux éditions Apogée (2021)


Constat

À force de grandir, la ville se disloque. Ce modèle de développement urbain inefficace, fondé sur la consommation de toujours plus de sol a un nom : l'étalement urbain. Structuré autour de la mobilité automobile, ce modèle montre aujourd'hui ses limites : consommation de terres agricoles, pollutions, coûts prohibitifs, perte de biodiversité... Parallèlement, les élus, professionnels de la fabrique de la ville et les citoyens ont une vision fragmentée des enjeux urbains toujours pensés en silos. Cela pose nuit à la qualité des débats, la compréhension des enjeux et la cohérence des stratégies urbaines et nous freine dans l'adaptation de la ville pour la rendre plus résilient, sobre et durable.

Pour accompagner tous les acteurs de la ville dans leur prise de conscience des enjeux et faire bifurquer la fabrique de la ville vers des pratiques en adéquation avec les enjeux du siècle, il faut déjà partager le constat sur ce qui ne fonctionne pas. Nous avons donc créé un jeu qui permet à chacun (élus, techniciens, citoyens) de comprendre facilement ces enjeux complexes. Mais c'est aussi un jeu par équipes, propice aux échanges, et qui permet d'amorcer efficacement des processus de transformation (projet urbain, stratégie territoriale, transformation des organisations...)

Projet du commun

Le jeu de la Fresque de la ville permet de poser un constat clair grâce à des cartes informatives détaillées sur la fabrique de la ville, et ses enjeux économiques, environnementaux et sociaux. Au travers de séances ludiques en équipe, le jeu amène les acteurs de la ville à adopter une vision transversale et les fait sortir de leurs visions en silo.

Le jeu se joue en équipes d'environ 4 à 6 personnes qui collaborent pour organiser des cartes dans un ordre logique cause-conséquence pour composer progressivement une grande fresque décrivant la façon dont nous fabriquons aujourd'hui nos villes. À la fin de la partie, chaque équipe a donc créé une grande affiche présentant les cartes de façon organisée, avec leurs liens.

Dans un second temps, le jeu permet de réfléchir en équipe aux actions à mettre en œuvre pour apporter des solutions pour une ville plus résiliente, sobre et durable. Après le constat, c'est le temps de l'action, avec des modes d'animation à adapter au public.

Un développement déjà très avancé

Cartes fresque.jpg

L'idée du jeu est née lors du premier confinement au printemps 2020. Sur la trame pédagogique de la Fresque du climat, nous avons développé un contenu très différent qui parle de nos villes et de la façon dont on les fabrique. De juillet à décembre 2020, le jeu était en phase de prototypage (v0) avec des tests sur un public très ciblé et de nombreuses itérations (changement de cartes, variations sur les règles, consignes...) Depuis janvier 2021, le jeu est en phase d'expérimentation avec une v1 stabilisées, et une utilisation par l'agence dans le cadre de séminaires ou de formations. Il a été diffusé en licence CC-BY-SA et a été utilisé par des tiers indépendants de dixit.net qui se le sont approprié. Le prototype d'une version en ligne a été réalisé et testé, mais jugé pas assez abouti pour être diffusé à ce stade. Deux séances de formation à l'animation du jeu ont aussi été organisées en ligne.

Le jeu a déjà pu être proposé à différentes organisations ou publics : agences d'urbanisme, CAUE, collectivités locales, promoteurs, aménageurs ou encore étudiants. Le jeu étant en licence libre, il a également pu être testé auprès d'autres publics (citoyens, collectivités) par d'autres organismes que l'agence. Ces partenaires ont contribué à améliorer le jeu par leurs retours d'expérience et leurs conseils. Plusieurs partenaires en ont déjà fait l'expérience : l'agence d'urbanisme angevine lors de sa démarche de SCOT, le CD44 pour un atelier de sobriété foncière, le CAUE 72 pour sensibiliser les nouveaux élus, et l'agence d'urbanise de Brest dans le cadre de ses démarches PLU.

Pour la v2 nous avons prévu de réitérer l'expérience en restant à l'écoute des remarques et indications proposées par la communauté, notamment des agences d'urbanisme et des CAUE qui en sont les premiers utilisateurs.

L'ensemble des acteurs de la ville (élus, professionnels, citoyens), à toutes les échelles et dans tous les domaines confondus (hors du seul milieu de l'urbanisme et de l'aménagement), sont des publics intéressés et intéressants à cibler.

Exemple fresque.jpg


Finaliser le développement et accélérer le déploiement

Aujourd'hui le jeu est disponible en ligne sous licence CC-BY-SA, avec un pdf à imprimer et découper, ce qui constitue un frein important à sa diffusion (perte de temps, difficulté d'appropriation). Après plusieurs mois de test, la v1 a confirmé sa pertinence, mais des mises au point et un travail de formalisation graphique sont nécessaires. A cela s'ajoute le besoin de mieux documenter l'outil, de formaliser des modules de formation courts pour assurer sa diffusion et de faciliter l'ajout de cartes permettant a chacun d'adapter le jeu a son contexte propre.

Pour permettre au projet de changer d'échelle, plusieurs étapes sont nécessaires, et ne peuvent être réalisées seules par l'agence : 1. Développer une v2 plus finalisée graphiquement, tirant les leçons de l'expérimentation de la v1. 2. Rendre le jeu adaptable, avec la possibilité de créer, de modifier, d'ajouter ou de retirer des cartes selon les contextes et les publics. 3. Développer une version en ligne sur la base du premier prototype. 4. Finir de documenter le projet et créer un vrai module de formation en ligne à l'animation. 5. Mettre une version imprimée à la vente à prix coûtant pour faciliter son utilisation (achat groupé et organisation logistique pour la distribution). 6. Organiser une campagne pour faciliter le déploiement massif du jeu (crowdfunding, démonstrations dans différentes villes, diffusion dans des réseaux professionnels ciblés, dépôts en librairies...)

À terme, l'objectif est de pérenniser une communauté autour de ce jeu — complètement autonome de l'agence — via un site dédié. L'objet échappera à dixit.net pour devenir un outil indépendant de sensibilisation aux enjeux de la fabrique de la ville pour favoriser l'émergence de modèles alternatifs résilients.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : ADEUPa, Agence d'urbanisme d'Agglomération de Moselle, Agence d'urbanisme de la région angevine, Agence d'urbanisme et de développement Clermont Métropole, CAUE 74, CEREMA, Gaïabati, La Halle aux sucres - Communauté Urbaine de Dunkerque

Contributeurs : Frederique.triballeau, Sylvaingrisot

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, 3- Mieux décider ensemble, C- Urbanisme circulaire

Autre commun proche : Serious game résilience

Richesse recherchée : Financement, Conseil Expertise, Expérimentation, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons

Niveau de développement : Preuve Concept & 1er client

Cloud / Fichiers :

2020-10-12 6.jpg

Tags : Communs urbains, Résilience urbaine, urbanisme circulaire, jeu

Catégories : Matériel

Thème : Général/Enjeux, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Urbanisme

Candidat Appel à Communs : sélectionné

Référent ADEME :

Référent du commun : Frederique.triballeau


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : sélectionné

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 20000

1.Détails du Financement :

Postes de dépenses :

  • 1/ Mise au point de la v2 de la Fresque de la ville (y compris le prestataire graphisme) : 10 000 euros
  • 2/ Version en ligne de la Fresque sur plateforme Open Source (y compris la documentation spécifique) : 3 000 euros
  • 3/ Documentation, vidéo de formation et site web dédié : 5 000 euros
  • 4/ Organisation d'un crowdfunding de lancement et diffusion de 100 exemplaires du jeu imprimé à des acteurs clef (ADEME, Agences d'urbanisme, CAUE, écoles d'architecture, universités…) : 2 000 euros
  • 5/ Séances de démonstration dans 3 villes françaises + 5 webinaires de formation (y compris frais de déplacement) : 10 000 euros

Budget total : 30 000 euros

Demande de financement dans le cadre de l'Appel à Communs : 20 000 euros, soit 67% du total.

2.Détails Résilience et Territoire :

En pointant les limites du modèle prédominant de la fabrique de la ville, le jeu la Fresque de la ville permet d'aborder les enjeux de la résilience des territoires. Par son approche systémique de la ville, le jeu permet d'évoquer les impacts environnementaux, mais aussi économiques et sociaux de l'étalement urbain. Il donne à chacun l'occasion de faire le constat de l'interdépendance de chaque élément du système et de la fragilité des maillons. Les joueurs sont amenés à penser la fabrique de la ville selon l'ensemble des ses paramètres : le foncier, les activités productives, les habitants, les mobilités, l'environnement, les ressources... Cette vision d'ensemble permet de mieux s'adapter face aux crises et d'imaginer une fabrique de la ville plus résiliente. Bien que le jeu ne propose pas de mise en œuvre d'actions concrètes pour la résilience des territoires, il permet de préparer le terrain et de faire avancer la prise de conscience des acteurs de la ville. Une fois passé le cap du constat, les échanges font émerger des solutions entre les participants. Les acteurs de la ville peuvent alors construire des systèmes urbains résilients, au travers de projets urbains (écoquartiers), de politiques sectorielles (PAT) ou de réglementations (PLUi, SCOT).

Le jeu de la Fresque de la ville est une animation tout à fait pertinente à réaliser en collectivité en amont du lancement d'une démarche de planification territoriale, comme un SCOT ou un PLUi. En effet, le jeu permet aux acteurs de développer un regard stratégique sur la fabrique de leur territoire. Les échanges de la deuxième partie du jeu peuvent alors faire émerger des solutions ancrées localement. Il peut être aussi utilisé sur des projets urbains d'échelles plus réduites ou dans le cadre de réflexions stratégiques d'organisations publiques comme privées. Par ailleurs, il est possible d'adapter le jeu à un contexte local, comme a déjà pu le faire l'agence d'urbanisme de Brest, en modifiant les cartes pour proposer des données spécifiques ou en ajoutant des enjeux particuliers liés au territoire concerné. C'est là tout l'enjeu de ce projet de Commun : donner l'occasion à chacun de se le réapproprier et ouvrir à la contribution de tous.

3.Détails Impacts environnementaux :

L'essentiel de l'impact carbone de l'agence est associé à deux postes : la consommation d'énergie induite par le travail fourni par les porteurs de projet (locaux notamment) et les déplacements liés aux interventions d'animation de la fresque. Pour chacun de ces deux postes, dixit.net minimise systématiquement ses impacts (bureaux partagés, déplacements en train).

4.Synthèse du projet de Commun :

Expérience du porteur de Commun dans le domaine

L'agence dixit.net travaille pour des projets d'urbanisme circulaire :

Au travers de ses missions de conseil en renouvellement urbain, l'agence agit de manière concrète pour une nouvelle fabrique de la ville et lutte contre l'étalement urbain. dixit.net a déjà eu l'occasion d'organiser un crowdfunding fructueux et a l'expérience d'animation des réseaux sociaux et d'une communauté (4 000 abonnés à une newsletter hebdomadaire). Depuis janvier 2021, la phase test du jeu Fresque de la ville a permis de développer des compétences d'animation qui pourront servir le développement du projet au cours des prochaines étapes.


Description des actions, livrables et planning associé en proposant des points de passage (communauté/commun à tel niveau d'ici 3, 6, 9, 12 mois)

Les actions à mener s'organisent selon trois phases qui dureront jusqu'en décembre 2021.

  • Phase 1 : le développement de la version 2

Jusqu'à fin septembre 2021, dixit.net et Gaïabati réalisent la stabilisation de la v2 grâce au retour d'expérience de la phase d'expérimentation du jeu, le ou les intervenants extérieurs réalisent le travail graphique sur les cartes à jouer et la version en ligne est développée. Livrable associé : le template des cartes, le jeu de cartes en ligne et téléchargeable gratuitement, accompagné d'un guide d'utilisation du jeu.

  • Phase 2 : la diffusion du jeu

Entre début octobre 2021 et mi-novembre 2021 (6 semaines), la campagne de crowdfunding est lancée, soutenue par une campagne de communication active sur les réseaux sociaux de dixit.net. Parallèlement, une tournée de la Fresque de la ville est organisée dans cinq villes de France pour animer des ateliers et formés les organismes intéressés. Livrables : 100 jeux de cartes pour l'ADEME, animations et formations réalisées dans 5 villes.


  • Phase 3 : la formation au jeu

De novembre à décembre 2021, dixit.net organise des formations à la Fresque de la ville sous forme de webinaires. Livrables : 10 webinaires de formation et un guide final de documentation de la Fresque de la ville.

5.Autodiagnostic :

Le problème est-il défini ? Seul ou par plusieurs personnes ?
L'actuel modèle de développement urbain, fondé sur la consommation de toujours plus de sol, a un nom : l'étalement urbain. Structuré autour de la mobilité automobile, ce modèle montre aujourd'hui ses limites : consommation de terres agricoles, pollutions, coûts prohibitifs, perte de biodiversité... Parallèlement, on observe une vision segmentée de la fabrique de la ville par des professionnels concentrés par domaine et temporalité différents. Cela pose des problèmes d'efficacité et de cohérence dans le système de la fabrique de la ville pour le rendre plus résilient, plus sobre et plus durable. Ces externalités négatives ont déjà fait l'objet de nombreux travaux. Dans l'ouvrage Manifeste pour un urbanisme circulaire, Sylvain Grisot, urbaniste fondateur de dixit.net, a développé la notion d'urbanisme circulaire pour mettre en lumière les limites du modèle linéaire de la fabrique de la ville ainsi que les alternatives déjà existantes.
Y a-t-il d’autres contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ?
dixit.net a notamment collaboré avec l'agence Gaïabati pour développer le jeu. L'entreprise nous accompagne également dans cette nouvelle étape, notamment en tant qu'expert pour le développement en ligne du jeu et des formations. Gaïabati propose aussi de nombreuses animations et formations sur la Fresque de Climat et la Fresque de la Construction.
Préciser la compréhension du contexte, la définition considérée de la résilience et l'impact du Commun sur le défi considéré.
En pointant les limites du modèle prédominant de la fabrique de la ville, le jeu la Fresque de la ville permet d'aborder les enjeux de la résilience des territoires. Par son approche systémique de la ville, le jeu permet d'évoquer les impacts environnementaux, mais aussi économiques et sociaux de l'étalement urbain. Il permet à chacun de faire le constat de l'interdépendance de chaque élément du système et de la fragilité des maillons. Les joueurs sont donc amenés à penser la fabrique de la ville selon l'ensemble des ses paramètres : le foncier, les activités productives, les habitants, les mobilités, l'environnement, les ressources... Cette vision d'ensemble permet de mieux s'adapter face aux crises et d'imaginer une fabrique de la ville plus résiliente. Bien que le jeu ne propose pas de mise en œuvre d'actions concrètes pour la résilience des territoires, il permet de préparer le terrain et de faire avancer la prise de conscience des acteurs de la ville. Une fois passé le cap du constat, les échanges font émerger des solutions entre les participants. Les acteurs de la ville peuvent alors construire des systèmes urbains résilients, au travers de projets urbains (écoquartiers), de politiques sectorielles (PAT) ou de réglementations (PLUi, SCOT). Le projet de commun propose également une approche multiscalaire pertinente pour les enjeux de résilience. Sous forme de jeu collaboratif, le projet incite les participants à mieux décider ensemble et favorise le dialogue pour sortir des visions en silo.
Est-ce que les contributeurs sont structurés via une association, entreprise pour recevoir des financements ?
dixit.net et Gaïbati sont toutes deux des entreprises qui peuvent recevoir des financements.
Est ce que les besoins sont exprimables pour développer le commun ?
Oui.
Le projet de commun s’attachera à développer un ancrage territorial (en France ou dans le monde francophone), en lien si possible avec une collectivité.
La Fresque de la ville est un jeu ouvert qui s'adapte facilement aux différents contextes territoriaux grâce à l'approche systémique de la ville qu'il propose. Plusieurs territoires ont déjà pu être le terrain d'expérimentation du jeu, notamment grâce à la mobilisation d'agences d'urbanise et de CAUE (Maine et Loire, Bretagne, Haute-Savoie, Loire-Atlantique, etc.). L'agence d'urbanisme de Brest s'est même réapproprié le jeu dans son entièreté pour l'adapter avec des données concernant uniquement la Bretagne.
Le projet de commun sera collaboratif, avec des consortiums non seulement interdisciplinaires, mais ouverts aux acteurs et aux parties prenantes des sphères économiques, associatives ou publiques, lorsque cela sera pertinent.
Oui.
Quels sont les besoins à ce jour pour passer à l'étape suivante  ?

  • conseils sur le sujet des communs
  • conseils sur le sujet de la résilience
  • mentorat
  • accès à des cas d’usages,
  • besoin d’expérimenter en situation “réelle” (usager, infrastructures)
  • accès à des financement


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun La Fresque de la ville: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0