Comptabilité écologique (modèle CARE)

De Resilience Territoire


CARE est un modèle comptable expérimental qui intègre les dimensions humaines et environnementales

💼 Porté par FNCUMA


Description : Par l’organisation du travail en commun et l’échange de pratiques, les collectifs locaux d’agriculteurs (Civam, Cuma…) sont des leviers de la transition agroécologique. Impliqué dans l’accompagnement des groupes en transition, le réseau des Cuma a acquis la conviction suivante : pour être acceptés et soutenus, les changements de pratiques envisagés par les agriculteurs doivent être partagés avec les autres acteurs du territoire. La comptabilité écologique peut répondre à cette ambition. La FNCuma se propose d'étudier le potentiel de la comptabilité écologique (méthode IDEA4-CARE) pour appuyer le dialogue territorial et la construction d'un plan d'actions partagé entre acteurs. Le projet consiste à organiser des concertations locales sur les capitaux à préserver (ce qui fait commun sur le territoire), à accompagner des groupes d'agriculteurs dans la mise en œuvre de CARE, et à faire émerger des plans d'action partagés pour répondre aux enjeux identifiés collectivement. L'Ille-et-Vilaine servira de site pilote à l'expérimentation.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : FNCUMA, Fermes d'Avenir

Contributeurs : Quentindupetit

Défi auquel répond la ressource : B- Alimentation et agriculture, 4- Comptabilité et Monnaie de la résilience

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Financement, Expérimentation

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt :

Type de licence ?

Niveau de développement : Idée

Cloud / Fichiers :

No-image-yet.jpg

Tags : Comptabilité, agriculture, agroecologie, Innovation territoriale

Catégories : Connaissance

Thème : Vulnérabilités/Ecosystémique, Vulnérabilités/Economique, Facteurs de résilience/Agriculture, Facteurs de résilience/Gouvernance, Regénération/Innovation

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Référent ADEME :

Référent du commun : Quentindupetit


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 35000

1.Détails du Financement :

Une dizaine de personnes sera sollicitée au cours du projet, avec différents niveaux d'implication : FNCUMA, Fermes d'avenir, AGROBIO 35, ADAGE 35, Centre Ecodéveloppement de Villarceaux, TRAME.

Le budget total du projet, sur 2 ans, est de 160 k€.

Le financement doit permettre de couvrir les charges liées aux différentes actions du projet : - Charges de personnel - Frais de déplacement et de mission - Prestations de service - Indemnisation des agriculteurs engagés dans la démarche - Frais de communication - Frais de fonctionnement

Remarque : le projet a d'ores et déjà fait l'objet de demandes de financement auprès de la Fondation Daniel et Nina Carasso (demande acceptée pour 35 k€) et de la Fondation de France (procédure en cours).

2.Détails Résilience et Territoire :

Ce projet a vocation à contribuer à plusieurs changements : - Evolution du système de comptabilité : le modèle de comptabilité CARE intègre les capitaux naturel et humain, en plus du volet financier. Il permet ainsi de compter "ce qui compte vraiment". Cette expérimentation doit permettre de consolider la méthode, pour en diffuser l'utilisation. - Evolution des relations entre acteurs du territoire : les relations sont parfois tendues entre agriculteurs et autres acteurs du territoire (notamment avec les collectivités, les associations environnementales, les citoyens…). Grâce à son approche par les communs (= les capitaux que l'on identifie collectivement comme prioritaires sur un territoire), CARE permet de créer des espaces de dialogue apaisé, sans enjeu initial sur l'une ou l'autre des ressources naturelles. - Evolution de la gouvernance des dispositifs publics d'aide à la transition : l'enjeu du projet CARE est d'aboutir à la définition collective des objectifs de restauration des capitaux identifiés, et à la construction d'un plan d'actions partagé entre les acteurs d'un même territoire. Cette méthode a ainsi vocation à éclairer sur les conditions de réussite des politiques publiques de transition reposant sur la consultation et l'engagement d'une diversité d'acteurs.

La communauté visée dans le territoire de l'expérimentation est constituée de : - Agriculteurs - Collectivités locales (communes, communautés de communes, Métropole…) - Bassin versant - Agence de l'eau - Associations de protection de l'environnement - Associations de consommateurs - Acteurs de l'aval des filières - Citoyens - …

3.Détails Impacts environnementaux :

La mise en œuvre de la comptabilité écologique, ou comptabilité en triple capital (méthode CARE), aux entreprises d’un territoire doit permettre d'initier ce dialogue entre acteurs, et ainsi de faciliter la co-construction d'un projet de transition partagé. Grâce à son approche par les communs, CARE permet en effet d'aborder des sujets de transition. Les notions d’alimentation, ou de paysage, sont par exemple des concepts universels, qui permettent d’amorcer la concertation multi-acteurs autour d’un projet de territoire lié au changement de pratiques des agriculteurs. Par ailleurs, la mise en œuvre de CARE et du diagnostic de durabilité IDEA4 à l'échelle d'une exploitation agricole doit permettre d'amener l'agriculteur à réfléchir sur la durabilité de ses pratiques.

Les actions du projet se concentreront prioritairement sur les limites planétaires liées aux pratiques agricoles, à savoir : - Utilisation de l'eau - Perturbation du cycle du phosphore - Perturbation du cycle de l'azote - Changement climatique - Erosion de la biodiversité - Changements d'utilisation des sols

Remarque : l'identification, par les acteurs du territoire, des capitaux naturels à préserver prioritairement pourront amener les acteurs à identifier d'autres limites planétaires, qui ne dépendent pas des pratiques agricoles.

Pas de lien à l'Open Data, a priori.

4.Synthèse du projet de Commun :

Expérience du porteur de commune dans le domaine : la FNCUMA a porté plusieurs programmes en vue d’accélérer les transitions par la mutualisation de ressources et la recherche de synergies partenariales. La structure s’est ainsi outillée en portage de projets multi-partenariaux sur la transition agroécologique à l'échelle du territoire. Elle s'appuiera également sur son expérience dans l'accompagnement des projets collectifs développés en CUMA pour aider à la mise en place d'une gouvernance et de règles de gestion de la ressource.

Informations liées au commun et au problème identifiée : CARE est un modèle comptable expérimental qui intègre les dimensions humaines et environnementales. Couplé au diagnostic de durabilité IDEA4 (Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles) développé par un collectif pluridisciplinaire du monde de la recherche (INRAE), du développement et de l'enseignement agricole, ce modèle permet de rendre compte de l'impact des pratiques agricoles sur les capitaux naturels (apport de la méthode IDEA4), et permet leur préservation et régénération grâce notamment au mécanisme de triple amortissement (apport de la méthode CARE : en plus de l'amortissement du capital financier, y sont prévus des amortissements des capitaux naturels et humains). Pour mettre en œuvre CARE à l'échelle d'une entreprise ou d'une collectivité, la première étape consiste à définir avec les autres acteurs du territoire ce qui fait commun. Alimentation, paysage, eau, biodiversité… sont autant de ressources qui pourront être intégrées dans la comptabilité des exploitations agricoles, dans la colonne des capitaux naturels.

Description des actions, livrables et plannings : Le projet se déroulera de janvier 2022 à décembre 2023 (2 ans). ACTION 1 - Mise en œuvre des diagnostics de durabilité (IDEA4) et de la comptabilité CARE sur 10 exploitations agricoles, en année N (+ 5 exploitations en année N+1). Cette action inclut : - La réalisation des diagnostics de durabilité IDEA4 - L'organisation d'une journée d'initiation à la compta CARE - L'organisation d'une journée d'échange avec les parties prenantes sur les capitaux à préserver - Le travail préparatoire sur l'état des capitaux à préserver - Le travail approfondi sur la compta CARE de chaque exploitation ACTION 2 - Production de supports de communication afin de rendre compte de l'impact des pratiques agricoles sur la performance et la durabilité de la ferme et du territoire (objectif de comparer les supports pour mettre en exergue les valeurs ajoutées respectives du diagnostic IDEA4 et de la comptabilité CARE) ACTION 3 - Organisation et animation de réunions de concertation avec les autres acteurs du territoire (GT "Acteurs territoriaux" de suivi du projet) sur les actions à engager, sur la base des supports de communication ACTION 4 - Capitalisation et diffusion. Cette action inclut : - La rédaction d'un rapport d'expérimentation pour rendre compte du potentiel de la comptabilité socio environnementale comme support du dialogue territorial - L'animation d'un groupe de travail national de suivi et de capitalisation, en lien avec d'autres expérimentations CARE menées par d'autres acteurs

Taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée : Plusieurs acteurs concernés par l'usage des biens communs environnementaux ciblés dans le projet sont visés : - Agriculteurs - Collectivités locales (communes, communautés de communes, Métropole…) - Bassin versant - Agence de l'eau - Associations de protection de l'environnement - Associations de consommateurs - Acteurs de l'aval des filières - Citoyens - … Les contributeurs du projet sont quant à eux : FNCUMA, TRAME, Agrobio 35 (réseau FNAB), Adage 35 (réseau Civam), Centre Ecodéveloppement de Villarceaux (CEV), Chaire de Comptabilité écologique (AgroParisTech), Fermes d'avenir

Estimation du Rapport Coût / Impact du Commun dans le domaine de la résilience : La méthode CARE nécessite d'être consolidée, et seules des expérimentations sur le terrain comme celle-ci permettront d'affiner le modèle, dans un objectif final d'en massifier l'utilisation. Sans attendre que CARE devienne la référence mondiale en matière de comptabilité, il est indispensable que le plus d'acteurs possible l'appliquent au quotidien, afin de diffuser progressivement ce changement de paradigme dans notre société. Aussi, ce projet vise à trouver une utilité concrète et mesurable de la compta CARE pour des acteurs de la transition (agriculteurs, associations, collectivités…) afin de donner envie à tout un chacun de s'en emparer. Le projet consiste donc à mettre en application les premières références qui existent aujourd'hui sur CARE appliquée au secteur agricole, couplées à une méthode de durabilité (IDEA4), afin d'étudier très concrètement le potentiel de cet outil pour dialoguer avec les autres acteurs du territoire sur les transitions à mener collectivement.

Commun et intérêt général : Les relations sont parfois tendues entre agriculteurs et autres acteurs du territoire (notamment avec les collectivités, les associations environnementales, les citoyens…). Grâce à son approche par les communs (= les capitaux que l'on identifie collectivement comme prioritaires sur un territoire), CARE permet de créer des espaces de dialogue apaisé, sans enjeu initial sur l'une ou l'autre des ressources naturelles. Par ailleurs, le fait d'intégrer les capitaux naturels dans la comptabilité des exploitations grâce au couplage "diagnostic de durabilité IDEA4 /méthode CARE" facilite la discussion sur les enjeux économiques auxquels des agriculteurs font face dans tout processus de transition. Prise de risque, contraintes techniques liées aux changements de pratique, contraintes économiques liées aux débouchés… sont autant de sujets qui doivent pouvoir être abordés sereinement, et ainsi permettre aux acteurs d'apprendre à mieux se connaître. L'enjeu du projet CARE est d'aboutir à la définition collective des objectifs de restauration des capitaux identifiés, et à la construction d'un plan d'actions partagé entre les acteurs d'un même territoire. Cette méthode a ainsi vocation à éclairer sur les conditions de réussite des politiques publiques de transition reposant sur la consultation et l'engagement d'une diversité d'acteurs.

5.Autodiagnostic :

Genèse du projet La FNCuma s'est intéressée à la méthode de comptabilité CARE en 2018, avec l'émergence d'un groupe travail "Comptabilité et Communs" animé par l'association La Coop des Communs. Associée dès le début des travaux, elle a participé durant deux ans à la démarche du groupe qui a consisté à réaliser des allers-retours entre théorie et pratique sur la comptabilité CARE, jusqu'à la publication du rapport "COMPTABILITÉ ET COMMUNS - L’APPORT DE LA MÉTHODE CARE" fin 2020. L'idée d'en faire un projet d'expérimentation a émergé en 2020, suite à des discussions avec deux collectifs locaux d'agriculteurs intéressés par le sujet. Le projet a muri au cours du second semestre 2020, notamment grâce à plusieurs entretiens d'experts qui ont mis en avant le potentiel de la comptabilité CARE pour appuyer le dialogue territorial et faire émerger des dynamiques multi-acteurs de protection des ressources naturelles. Cet enjeu autour du dialogue territorial est par ailleurs fortement ressorti d'un autre projet piloté par la FNCuma : le projet ECLAT (Expérimenter avec des Collectifs Locaux une Agroécologie Territoriale), qui a permis à la structure de mieux comprendre les dynamiques d'émergence des projets de transition, et de développer une expertise sur l'animation des concertations territoriales.

Contributeurs prêts à travailler sur ce Commun : Interne au projet : FNCUMA, Fermes d'avenir, AGROBIO 35, ADAGE 35, Centre Ecodéveloppement de Villarceaux, TRAME, Chaire Comptabilité écologique (partenaires non structurés via une association) Dans d'autres projets : La 27ème région, La coop des communs

Les besoins sont exprimables pour développer le commun : oui

Comme évoqué ci-dessus, le projet de commun s’attachera à développer un ancrage territorial, en lien une collectivité (discussion en cours pour impliquer la Métropole de Rennes, via la 27ème région).

A ce jour, le principal besoin pour passer à l'étape suivante est le besoin de financement du projet. A ce stade : financement obtenu de la Fondation Daniel et Nina Carasso + demande de financement en cours d'évaluation côté Fondation de France.

La réalisation du projet de commun sélectionné :

6.Réalisation du projet de commun:



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Comptabilité écologique (modèle CARE): aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0