Arboclimat V2

De Resilience Territoire


L’outil ArboClimat a pour objectif de réaliser des simulations prospectives de plantations d’arbres en ville et d’en évaluer les impacts sur le changement climatique et d'autres indicateurs

💼 Porté par Aristot


Description : ArboClimat est un outil destiné initialement aux collectivités visant à quantifier les services écosystémiques des arbres urbains en faveur du climat. Avec ArboClimat les gestionnaires de patrimoine arboré, les personnels en charge des PCAET, les aménageurs ou les élus sont en capacité de :

  • Evaluer la séquestration et le stockage carbone par les arbres
  • Réaliser un choix éclairé sur les essences les plus résilientes pour leur territoire dans un contexte de changement climatique
  • Choisir les essences à planter en fonction de différents indicateurs supplémentaires (impacts sur la qualité de l’air, impact sur les ICU, impacts sur la biodiversité et potentiel non allergisant) aux indicateurs relatifs au changement climatique.

A travers ce commun, nous souhaitons rendre accessible les données connues à ce jour et malheureusement trop souvent issues d’études anglophones et principalement d’Amérique du Nord. Nous espérons que la mise à disposition de ces données et sources incitera des scientifiques à mener des travaux de recherches adaptés au contexte urbain français ou européen sur l’arbre en ville. Pour cela, nous fournirons  :

  • Une base de données de sélection des essences (caractères morphologiques, sol, eau, esthétique, résilience, etc.)
  • L'outil Arboclimat V2 correspondant aux algorithmes de calculs des services écosystémiques (captation du CO2, pollution atmosphérique, production d'oxygène, impacts de l'arbre sur les eaux pluviales, réduction de l'ICU)
  • La procédure d'intégration des données issues de l'outil dans un SIG : tutoriel

ArboClimat contribue à la résilience territoriale car il outille l’ensemble des acteurs travaillant sur l'arbre en ville (collectivités, aménageurs, paysagistes, …) afin d'éviter des erreurs de plantations en milieu urbain et engager de réelles stratégies adaptées aux effets du dérèglement climatique. L'arbre participe à l'atténuation des effets du dérèglement climatiques (pollution, ICU, inondations, etc.) et contribue activement à la régénération des sols, du cycle de l'eau et de la biodiversité.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : ADEME, Métropole Européenne de Lille, Métropole de Lyon

Contributeurs : Bertrandthuillier, Cedricr, Fionamille

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, 3- Mieux décider ensemble, B- Alimentation et agriculture, D- Ilots de chaleur, E- Gestion de l'eau et des sols

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Financement, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons

Niveau de développement : Preuve Concept & 1er client

Cloud / Fichiers :

ArboClimat (2).png

Tags : arbre, adaptation au changement climatique, Ilot de chaleur

Catégories : Logiciel, Données, Connaissance

Thème : Vulnérabilités/Ecosystémique, Facteurs de résilience/Urbanisme, Anticipation/Prospective, Regénération

Candidat Appel à Communs : sélectionné

Référent ADEME : ArianeROZO, FrançoisBOISLEUX

Référent du commun : Bertrandthuillier


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : sélectionné

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 64 960

1.Détails du Financement :

BudgetArboClimat.jpg


Dépenses "commun" :

  • BDD Sélection des essences
  • Outil Arboclimat V2
  • Manuel d'utilisation
  • Exploitation sur SIG
  • Animation wiki (communauté)
  • Webinaires (3)
  • Comité technique

Enveloppe demandée à ADEME dans le cadre de cet AAC : 64 960 € HT

Dépenses "hors commun" :

  • Tutoriel SIG
  • Conception Site internet dédié
  • Conception formation
  • Expérimentation formation
  • Accompagnement de collectivités pilotes

Financement par des collectivités territoriales  : 27 840 €

2.Détails Résilience et Territoire :

Le projet Arboclimat V2 répond à plusieurs défis de résilience parmi lesquels :

Défi D – Îlot de chaleur. Il s’agit de fournir les moyens d’évaluer l’impact des arbres sur les Îlots de chaleur. En effet, l'arbre permet de réguler la température grâce à son couvert végétal (ombrage) et son évaporation. Selon l'ADEME, un arbre mature peut évaporer jusqu’à 450 litres d’eau par jour, soit l’équivalent de 5 climatiseurs qui tourneraient pendant 20h.

Défi E – Gestion de l’eau et des sols ArboClimat détaille les impacts des arbres dans l’infiltration des eaux pluviales dans les sols mais aussi dans la captation des eaux pluviales et leur utilisation (évapotranspiration). Les arbres en villes contribuent à la diminution du ruissellement des eaux de surface et permettent à l'eau de retourner dans les nappes phréatiques et dans l'atmosphère. De fait, les arbres contribuent à atténuer les effets liés aux inondations, qu'elles soient fluviales ou pluviales, en réduisant l'imperméabilisation des sols et permettant la pénétration des eaux.

Défi 1 – Connaissance – Ressources L’objectif est de mettre à disposition des données scientifiques de manière quantitative et de les transcrire en données accessibles aux utilisateurs. Pour cela, nous souhaitons nous inspirer des arbres et travailler en symbioses avec des acteurs territoriaux afin de créer des relations étroites et durables bénéfiques à chacun et au commun.

Nous comptons créer un écosystème national ArboClimat permettant des échanges de données de manière ouverte et partagée. Une base de données nationale ouverte à tous pourra ainsi être co-construite et alimentée par des données issues de l'expérience terrain. Afin de faire vivre la communauté, nous proposerons :

  • Un site internet
  • Une animation régulière : animation d'un forum permettant les échanges de bonnes pratiques et retour d'expérience, réalisation d'évènements, etc.

Un comité technique sera organisé et chargé de vérifier la fiabilité des données entrées afin que ces dernières soient utilisées pour mettre à jour l'outil. Ce dernier sera composé de Bertrand Thuillier et des représentants du milieu universitaire, de l'ADEME, des collectivités territoriales et de professionnels (paysagistes, architectes, etc.)

Ainsi, ArboClimat permettra à de nombreux acteurs d'avoir accès en open source à une base de données de sélection des essences et aux algorithmes de calculs des services écosystèmiques. Pourront ainsi bénéficier de la ressource :

  • Des collectivités territoriales ne souhaitant pas ou ne pouvant pas bénéficier d'un accompagnement technique par ARISTOT sur leur stratégie de plantation.
  • Le monde universitaire travaillant sur ces questions : étudiants, chercheurs, etc.
  • Des associations de végétalisation urbaine.
  • Des architectes et urbanistes travaillant sur l'adaptation des villes aux effets du dérèglement climatique.
  • Des entreprises et associations de reforestation.
  • Etc.

Défi 3- Mieux décider ensemble L’outil doit permettre aux collectivités de décider de leur stratégie de plantation à long terme afin que cette dernière soit adaptée face aux effets du dérèglement climatique et de la raréfaction de la ressource en eau.

ARISTOT proposera ses services d'accompagnement auprès d'écosystèmes territoriaux afin d'évaluer leur patrimoine arboré et réalisé des simulations. Une communauté d'acteurs diversifiée (élus, techniciens, aménageurs, urbanistes, universitaires, associations, etc.) sera sensibilisée aux enjeux de résilience territoriale par le prisme de l'arbre en ville, formée à l'utilisation de l'outil et invitée à contribuer activement au réseau national ArboClimat.

Défi B- Alimentation et agriculture En proposant des arbres fruitiers, l'outil Arboclimat contribue également à développer des villes comestibles. La plantation d'arbres fruitiers dans l'espace public et autres espaces collectifs permet aux habitants de se réapproprier ces espaces, d'en faire des lieux de convivialité et de rencontres mais également de sensibilisation à l'alimentation locale, de saison et à l'entretien des végétaux.

Le projet ArboClimat stimulera des écosystèmes territoriaux, aux tailles et enjeux variés, et ce partout en France afin que la base de données soit la plus représentative possible.

3.Détails Impacts environnementaux :

L'outil ArboClimat va permettre de sensibiliser davantage les acteurs territoriaux et de l'aménagement aux bénéfices écosystémiques des arbres et ainsi motiver leur plantation. A court et moyen terme, ArboClimat vise donc à démultiplier les démarches de plantation d'arbres en ville et ainsi permettre :

  • une désimperméabilisation des sols ainsi qu'une réduction des phénomènes de ruissellement et d'érosion grâce à leur fonction d'infiltration superficielle et de profondeur,
  • une réduction des ICU par l'évapotranspiration et l'ombrage,
  • une séquestration du carbone,
  • une purification de l'air par stockage de nombreux polluants gazeux (ozone, dioxyde de soufre, particules fines, etc),
  • une protection et régénération de la biodiversité par la construction d'habitats pour des espèces végétales et animales et leur fonction nourricière,
  • une isolation phonique,
  • une ressource locale (fruit, bois, etc.)
  • une sensibilisation à l'environnement,
  • une amélioration de la qualité de vie et de la santé mentale et physique,
  • etc.

A moyen terme, ArboClimat aura permis aux collectivités d'avoir sélectionné des essences adaptées aux évolutions climatiques et les moyens d'évaluer les solutions fondées sur les arbres en milieu urbain.

AboClimat fournira en open source :

  • Base de données de sélection des essences
  • Base de données des calculs des services écosystémiques
  • Tableur de calcul des services écosystémiques sur la base des données morphologiques des arbres

4.Synthèse du projet de Commun :

Schéma ArboClimat V2.jpg

EXPERIENCE : ArboClimat fut conçu en 2015 dans le cadre de l’étude commandée par le Conseil Régional et l’ADEME Nord Pas de Calais sur le rôle de l’arbre urbain dans un contexte de changement climatique. Cette étude réalisée avec deux villes partenaires Grande Synthe et Lille visait à rédiger un guide à destination des collectivités pour envisager d’utiliser l’arbre urbain pour lutter contre le changement climatique.

L’outil ArboClimat V1 a été développé sur la base de 70 essences communes en Nord Pas de Calais. Il a été adapté à ce territoire tant dans le choix des essences que des données de résilience. Plusieurs centaines d’essences d’arbres sont connues et plantées dans les villes françaises, l’évolution de la base de données est donc nécessaire pour un usage adapté à l’ensemble du territoire national.

PLANNING :

Planning ArboClimat v2.jpg
  • Phase 1 : Mobilisation de l'écosystème (sept-déc)
Mobilisation de 3 collectivités pilotes    
Composition du comité technique  
Elaboration d'une charte de gouvernance des communs propre à ArboClimat    
Proposition et validation du modèle de gouvernance par la  communauté  
  • Phase 2 : Construction des outils de symbiose (sept-mai)
Mise à jour de la base de données et de l'outil ArboClimat pour préparation V2    
Contractualisation  avec les collectivités pilotes    
Préparation de la formation    
Création des  outils numériques (site, wiki)    
Rédaction du manuel d'utilisation et du tutoriel SIG    
Communication sur l'accompagnement et le réseau national ArboClimat 

  • Phase 3 : Lancement du réseau national et de l'expérimentation (février-mai)
Accompagnement des collectivités pilotes    
Réalisation de formations    
Organisation d'un wébinaire de lancement    
Mise en  service des outils numériques     
Animation de la communauté et du comité technique  
Récupération, traitement et valorisation des données 
  • Phase 4 : Assurer la pérennité du projet (avril-mai)
Prospection  auprès de nouvelles collectivités   
Recherche de partenariats publics (universités, instituts,  organismes, etc.)    
Réponse à des  appels à projets     
Demandes de  subventions

LIVRABLES :

  • Une base de données de sélection des essences (caractères morphologiques, sol, eau, esthétique, résilience, etc.)
  • L'outil Arboclimat V2 correspondant aux algorithmes de calculs des services écosystémiques (captation du CO2, pollution atmosphérique, production d'oxygène, impacts de l'arbre sur les eaux pluviales, réduction de l'ICU) et le manuel d'utilisation et le guide source
  • La procédure d'intégration des données issues de l'outil dans un SIG : tutoriel

COMMUNAUTE A RELIER :

  • 50 collectivités au minimum souhaitées : Villeneuve d’Ascq, Toulouse, Bordeaux, Lille, Chauny, Douai, Cergy Pontoise, Montpellier, Lyon, Grenoble, Lamballe, Valence, Bouc-Bel-Air, Roubaix, etc.
  • Universités : Université de Lille, Polytech Lille, Université de Picardie, Agroparistech, IUAR Aix-Marseille, IEP Toulouse, Université de Bordeaux, etc.
  • Des professionnels de l'arbre : AFAC Agroforesterie, Qualiarbre, Plante & Cité, etc.
  • Des architectes et urbanistes travaillant sur l'adaptation des villes aux effets du dérèglement climatique : CAUE77, 7 Milliards d'Urbanistes, Fieldwork, etc.
  • Des organismes et instituts publics : ADEME, AGENCE DE L'EAU, OFB, ARB, Institut Paris Région, CERDD etc.
  • Des entreprises et associations de reforestation comme Reforest'action, La maison des arbres, Planteurs volontaires, BeeForest, etc.
  • Associations de végétalisation urbaine : Vergers Urbain à Paris, ESPACES, Récréations urbaines à Lille, etc.

RAPPORT COÛTS/IMPACTS DU COMMUN : ArboClimat a pour ambition de centraliser et de partager dans toute la communauté de l'arbre en ville les données nécessaires pour permettre des plantations adaptées aux effets du dérèglement climatique et aux spécificités des territoires.

Depuis une dizaine d'années, Bertrand Thuillier constitue une base de données des essences à partir de ses connaissances et retours d'expériences terrain. La version 2 d'ArboClimat va permettre par une mise en commun un effet levier de connaissances sur le sujet mais aussi d'activation de projets.

Les coûts du projet sont liés à la réalisation des outils permettant la mise en commun, à l'amélioration de la base de données suite à la version 1, à la matérialisation des données sous forme de SIG et à l'animation de la communauté.

Une fois le projet lancé, ArboClimat continuera de vivre grâce à un modèle économique viable : 10% des recettes issues des formations et accompagnements réalisés par ARISTOT seront réinvestis dans le commun.

Les impacts du commun sont conséquents au regard des services écosystémiques rendus par les arbres en ville. Leur présence permettent de nombreux bénéfices économiques pour les villes :

  • la séquestration et le stockage de carbone permettant de réduire les concentrations de CO2 dans l'atmosphère et de compenser les émissions d'autres activités ;
  • la régulation de la température diminuant les besoins énergétiques pour la climatisation et pour le chauffage (blocage des vents) ainsi que les coûts de santé publique liés à la chaleur ;
  • la réduction du ruissellement permettant un maintien du fonctionnement normal des stations d'épuration ;
  • la filtration des polluants et la production d'oxygène réduisant les coûts de santé publique liés aux maladies respiratoires ;
  • l'amélioration de la qualité de vie et du bien être réduisant les coûts de santé publique liés à la santé mentale et physique.

5.Autodiagnostic :

A QUEL PROBLEME REPOND ARBOCLIMAT V2 ? A l'originie d'ArboClimat en 2015, le problème à résoudre était le manque de connaissances des collectivités sur le rôle de l’arbre urbain pour lutter contre le changement climatique et sur les moyens de réaliser des scénarios de plantation ambitieux et d’en évaluer l’impact. Dans cette version 2, le problème identifié est le besoin de généralisation à l'échelle nationale (métropole) et de modernisation de l'outil afin que ce dernier soit :

  • plus ergonomique
  • plus simple et accessible (notamment pour les utilisateurs non professionnels de la gestion de l’arbre)
  • plus développé sur l’évaluation des indicateurs

De plus, ArboClimat permet de répondre aux enjeux suivants :

  • Evaluer des solutions fondées sur la nature visant à réduire les effets du changement climatique et principalement sur l'arbre et ses relations au sol, à l'eau et au climat ;
  • Proposer des critères de sélection des essences plus nombreux notamment en intégrant des dimensions pertinentes tels que les sols, l’eau et le climat et de leur relation
  • Intégrer différemment la question de l’impact sur la biodiversité
  • Favoriser la mise en œuvre de l’outil sur des patrimoines très importants et les moyens de les cartographier

CONTRIBUTEURS : Des collectivités utilisatrices d'Arboclimat V1 et d'autres, des institutions publiques (ADEME, Région, Agence de l'eau, OFB) , des universitaires (Polytech Lille, Université de Picardie, Agroparistech) et des entreprises ont déjà fait part de leur intérêt à participer au réseau national et au comité technique.

CONTRIBUTION D'ARBOCLIMAT V2 A LA RESILIENCE TERRITORIALE : Selon ARISTOT, la résilience territoriale est une démarche collective qui vise à dépasser les situations de crise et à engager les territoires dans une vision à plus long terme qui intègre le risque et s’appuie sur les forces et les potentialités locales pour permettre la transformation. La résilience nécessite de penser la transformation dans un monde contraint (moins d’abondance énergétique, dérèglement climatique, appauvrissement des ressources…) avec des risques inconnus, complexes et interconnectés.

ArboClimat est un projet de résilience territoriale car il permet d'anticiper les effets du dérèglement climatique sur les essences et de proposer des solutions d'atténuation et de régénération grâce aux services écosystémiques des arbres.

ORGANISATION PORTEUSE : Le projet est porté par le cabinet de conseils et d'ingénierie en résilience industrielle et territoriale, ARISTOT. Créé en 2005, ARISTOT propose ses services de conseil et d’ingénierie en procédés pour l’Ecologie Industrielle et Territoriale avec une approche systémique ayant pour objectif la maîtrise des enjeux Climat Air Ressources Energie Eau. Grâce à une approche systémique et des compétences transversales, des sciences de l’ingénieur aux sciences humaines, ARISTOT propose des solutions techniques et organisationnelles innovantes pour répondre aux enjeux complexes de notre siècle et permettre la résilience des écosystèmes. ARISTOT est une société par actions simplifiée.

BESOIN AUQUEL REPOND LE PROJET  : Les collectivités cherchent à réaliser des projets de plantation d'arbres pérennes dans un contexte de changement climatique particulier des villes et fonctionnels (réduction de l'ICU, infiltration des eaux pluviales, entretien, esthétique, ...).

ANCRAGE TERRITORIAL : ArboClimat sera à destination de collectivités territoriales françaises de toutes tailles et présentes sur l'ensemble des territoires. Un accompagnement de 3 collectivités pilotes est envisagé pour la période d'expérimentation. L'objectif est d'engager dans la communauté au moins une cinquantaine de collectivités.

La version 1 d'ArboClimat s'étant déroulée dans les Hauts-de-France, un focus sera porté sur ce territoire afin de faciliter les synergies et le passage à l'action. Nous travaillerons ainsi étroitement avec :

  • CERDD
  • Agence de l'eau
  • ADOPTA
  • Région Hauts-de-France
  • ADEME Hauts-de-France

BESOINS DU COMMUN POUR PASSER A L'ETAPE SUIVANTE :

Conseils sur le sujet des communs : NON
Conseils sur le sujet de la résilience : NON
Mentorat : NON
Accès à des données : OUI principalement des données scientifiques ou issues de l'observation de professionnels (ex: maladies constatées ou non d'une essence dans les Régions)
Accès à des cas d’usages : OUI  pour répondre aux besoins des futurs utilisateurs
Besoin d’expérimenter en situation “réelle” (usager, infrastructures) : OUI pour s'assurer que l'outil est facilement utilisable par les futurs utilisateurs
Des contributeurs et d’autres parties prenantes : OUI pour renforcer les bases de données
Accès à des financements : OUI pour développer la base de données, l'outil et animer une communauté


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Arboclimat V2: