FABRIQUE DE VALORISATION TERRITORIALE DE PRATIQUES RÉGÉNÉRATRICES

De Resilience Territoire


Le commun vise à valoriser des pratiques agricoles régénératrices à travers la comptabilité écologique et le dialogue multi acteurs

💼 Porté par TEK4life


Description : L’enjeu de garantir le maintien des écosystèmes est devenu une préoccupation commune. Toute organisation se trouve obligée de rendre compte de ses impacts et de ses efforts pour aligner son développement avec les limites planétaires. Il est aujourd’hui difficilement concevable d’envisager une véritable transition vers des modèles de développement résilients sans une comptabilité plus écologique, c’est à dire tenant compte de l’état des milieux (eaux, sols, air…) et se faisant, devenant garante de leur préservation. La comptabilité écologique peut être un levier systémique pour garantir une soutenabilité forte de l’économie. Il existe une pluralité de comptabilités écologiques difficiles à appréhender dans leurs principes, leurs limites et leur opérationnalité. Il est donc utile d’accompagner les acteurs qui veulent expérimenter ces nouveaux protocoles.

TEK4life propose de valoriser en territoires des pratiques agricoles régénératrices. Ces pratiques visent à maintenir des sols vivants qui participent à la résilience locale. La valorisation est abordée de deux manières complémentaires : l’une technique et quantitative (à travers les comptabilités) l’autre plus qualitative (à travers la perception sociale). L’estimation sociale des valeurs régénératrices est importante pour compléter la valorisation comptable. TEK4life propose de réaliser deux démarches complémentaires : Produire une méthode générique accessible en open-source pour générer des protocoles d’expérimentation de comptabilités écologiques et sociales. Ces protocoles visent à faciliter le développement d’exploration comptable et à inspirer d’autres acteurs dans cette voie. Mettre en oeuvre un dialogue multi-acteurs pour explorer comment les valeurs ajoutées territoriales des pratiques régénératrices sont cernées, perçues ou/et validées par les différents acteurs du territoire. Il est en effet nécessaire d’associer systématiquement un dialogue multi-acteurs en territoire afin de croiser une évaluation qualitative multi acteurs avec l’évaluation comptable quantitative.

Il en résultera une grille de comparaison des deux approches.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : AMIF Association des Maires d'Ile de France, BL évolution, BRGM, Cerema prospective, Collectif Transition Citoyenne, Comité 21, France Ville Durable, Imaginarium-s, InPACT - Les agricultures alternatives, L'Archipel La Bascule, Mouvement Rural de Jeunesse Chretienne, Nouvelle-Aquitaine Open Source (NAOS), Permaculture agroecologie etc

Contributeurs : Dorothée Browaeys

Défi auquel répond la ressource : 4- Comptabilité et Monnaie de la résilience

Autre commun proche : Nouvelles Mesures - Transformer nos outils de gestion pour piloter les transitions

Richesse recherchée : Financement

Compétences recherchée : Vulnérabilités/Ecosystémique, Facteurs de résilience/Agriculture, Anticipation/Prospective, Regénération/Innovation

Communauté d'intérêt :

Type de licence ?

Niveau de développement : Preuve Concept & 1er client

Cloud / Fichiers :

Logo tek 4life.png

Tags :

Catégories : Données, Connaissance

Thème : Facteurs de résilience/Agriculture, Anticipation/Prospective, Regénération/Innovation

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Référent ADEME : Gabriel Plassat

Référent du commun : Dorothée Browaeys


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 50000

1.Détails du Financement :

Notre projet commun s’inscrit dans la continuité de trois expérimentations comptables que nous conduisons auprès d’acteurs privés sur 3 territoires distincts et sur une durée de 12 mois. C’est à partir de ces expérimentations que nous forgerons notre “commun” constitué par : la méthode générique l’organisation d’un dialogue multi-acteurs

Le projet global est estimé à 200 000 € dont 50 000 € couvrirait le production de nos “communs ”. Leur estimation budgétaire est la suivante : Extraction d’une méthode générique open-source : 16 000 € Conduite du dialogue multi acteurs : 34 000 €

2.Détails Résilience et Territoire :

TEK4life mobilise depuis deux ans des acteurs divers autour du sujet de la comptabilité écologique. Certains de ces acteurs ont souhaité développer des expérimentations comptables en territoire, notamment en Seine et Marne (en lien avec des collectifs agricoles réunissant 40 à 60 exploitants) où se met en place une valorisation des cultures de chanvre et de sainfoin.

Ces cultures contribuent à la résilience du territoire du fait du maintien de la qualité des sols qu’elles permettent, à travers par exemple  : La capacité des champs de chanvre à faire office de puit de carbone dans des proportions équivalentes aux forêts La capacité des cultures de sainfoin de fixer l’azote et de renforcer les microbiotes du sol

L’organisation et la coordination d’un dialogue multi-acteurs permettra d’impliquer les différents acteurs dans la dynamique de développement de leur territoir, en proposant  : De sonder les habitants sur l’intérêt de ces cultures pour contribuer à la résilience du territoire et, se faisant, de donner du poids à l’avis des gens face à une comptabilité technique De sensibiliser et d’informer les habitants sur des pratiques régénératrices bénéfiques à leur territoirs et potentiellement à leur propre santé

3.Détails Impacts environnementaux :

Notre projet de production de commun a pour objectif de préserver les ressources naturelles communes en accord avec les limites planétaires. Il vise à rendre visibles les bénéfices et des gains collectifs issus de pratiques régénératrices sur le territoire. Les bénéfices peuvent être issus d’exploitations durables de cultures spécifiques (en rendant compte des coûts évités, en valorisant des investissement cohérent avec une soutenabilité forte...) Une autre valeur ajoutée provient de la prise de conscience des acteurs locaux vis à vis des impacts (assuré à la fois par la disponibilité des données environnementales en open source et par l’instauration d’un dialogue multi-acteur publicisation des vertus des cultures).

4.Synthèse du projet de Commun :

TEK4life est réputée pour sa capacité à mobiliser le dialogue multi-acteurs pour cartographier des accords et desaccords. Son activité est fondée sur la fabrique de communautés apprenantes pour adresser des défis transformatifs. Elle s’est notamment emparée du défi de la comptabilité écologique dès 2018 à travers la création de l’Alliance ComptaRegeneration (ACR). Depuis le printemps 2021, certains membres de l’ACR se sont constitués en sous-groupes pour expérimenter des démarches comptables thématiques. TEK4life les a donc accompagnés pour explorer les besoins, le périmètre à investiguer, les informations à collecter, la procédure comptable envisagée. La problématique que nous avons identifiée résulte à la fois de notre expérience dans la comptabilité écologique mais également de celle dans le débat public. Il est aujourd'hui extrêmement difficile de fabriquer et de traduire la valeur territoriale autour de pratiques régénératrices. Notre ambition est donc de donner la possibilité aux acteurs des territoires de rendre compte de la valeur territoriale de leurs pratiques génératrices à travers un cadre de dialogues et un protocole de comptabilité qui pourront être répliqués sur d’autres territoires.

Ci-dessous les différentes étapes associées à chacune de ces dimensions :

1/ Méthode exploratoire pour envisager une expérimentation comptable. Il s’agit de produire un Protocole générique d’expérimentation (accessible en open source) afin d’explorer la valeur ajoutée environnementale. Les étapes sont les suivantes : - préciser l’intention de l’entité mobilisée (que veut-elle mettre en évidence ?) - décider du périmètre pertinent - explorer les données à récolter pour renseigner sur les milieux - structurer un système d’information cohérent avec la démarche Le processus s’adosse aux trois expérimentations en émergence au sein de l’Alliance ComptaRegeneration. Il procède d’un aller-retour entre acteurs privés-acteurs comptables-acteurs académiques médié par TEK4life. Un protocole se met en place sur une durée de 6-8 mois, et chaque protocole permet un apprentissage lié à une situation donnée. On distinguera ainsi les questionnements-clés qui sont à même de structurer un Protocole générique d’expérimentation.

2/ La récolte des avis des acteurs territoriaux sur la valeur ajoutée sondée Il s’agit de construire et de nourrir un dialogue multi-acteurs de validation du gain territorial. Notre méthode sur 12 mois est la suivante : - Caractérisation des acteurs à mobiliser - Mise en place d’un Comité méthodologique avec Martin O’Connor et JM Douguet (Univ. Paris Saclay) - matrices de délibération - Planification des étapes (3 dialogues) - Sollicitation des acteurs - Mise en oeuvre des 3 dialogues - Production du livrable - matrices de résultats - Croisement des résultats avec l’analyse comptable


Notre projet de commun mobilise des acteurs variés  : - L’équipe TEK4life - La communauté ACR multi acteurs crée par TEK4life (public/privé et communs), forte d’une quarantaine de membres dont l’opérateur comptable du monde agricole Cerfrance - L’association “la 27ème région” de laquelle nous sommes partenaires dans le cadre de leur projet “Nouvelles Mesures” - Un ensemble d’expertises académiques sur les champs suivants :

   VIVANT : Jeanne Lecomte (Univ. Paris-Saclay), Nicolas Bouleau (Pont ParisTech), Denis Couvet (Fondation pour la Biodiversité); 
  COMPTABILITE: Stéphane Trébucq (Bordeaux), Christelle Chaplais (ESC Clermont) , Alexandre Rambaud (AgroParisTech); 
  AGRO & GESTION : Bertrand Valiorgue (IAE Clermont Auvergne), Nicolas Béfort (Neoma Business School); 
  MATRICES DE DELIBERATION : Martin O’Connor et JM Douguet 

Ce projet de commun revêt une forte dimension d’intérêt général en : - Permettant de fabriquer de la valeur sur la base de pratiques territoriales régénératrices, bénéfiques à tous, - Contribuant à améliorer la coordination entre des acteurs hétérogènes en territoires (associations, agriculteurs, habitants, collectivités locales, entreprises…) - Proposant la création d’un Protocole standard capable de guider tous les acteurs intéressés pour amorcer une comptabilité écologique - Donnant accès aux matrices de délibération des dialogues, en open source - Rendant tangibles les bénéfices environnementaux locaux qui permettent de donner de la valeur à des dimensions que le marché ignore.

5.Autodiagnostic :

Le projet de commun porté par TEK4life s'inscrit dans une vision lucide et objective selon laquelle il est aujourd’hui difficilement concevable de poursuivre une transition vers des modèles résilients sans une comptabilité écologique qui tient compte de l’état des milieux. Il vise à répondre de façon pragmatique à une difficulté opérationnelle que de nombreux acteurs (directions RSE, développeurs de méthodes comptables… ) rencontrent lorsqu’ils veulent expérimenter une comptabilité écologique. Le protocole générique d’expérimentation est fait pour guider leur démarche. Il bénéficie d’un cadre d’accueil déjà structuré : les 3 expérimentations comptables servant de terreau fertile à la production des communs visés ont chacune leur socle de partenaires respectifs et un protocole déjà établi. Elles vont être conduites courant 2022. Voici leur description succincte :

1 – Le GT sur l’agriculture régénératrice mobilise Danone, In Vivo et Cerfrance. Son but est d’objectiver la valeur ajoutée des pratiques agricoles (observation de 6 exploitations) régénératrices pour l’entretien des communs (sols, air, eau, biodiversité...)

2 – Le GT sur la valorisation du chanvre et du sainfoin mobilise Cerfrance (Seine et Marne) Son objectif est de cerner comptablement la valeur ajoutée des cultures « bonnes pour les sols » (gains pour les communes : air, eau, sols, biodiversité...).

3 – Le GT sur la comptabilité du recyclage des plastiques mobilise Veolia, Citeo et RSM. Son ambition est d’explorer la faisabilité d’une comptabilité augmentée (écologique) du recyclage de divers emballages

Par ailleurs, d’autres contributeurs seraient disposés à travailler sur ce projet : L’association la 27ème Région, France Ville Durable, le laboratoire de Recherches interdisciplinaires de Beaubourg (IRI) Le projet s'inscrit dans un ancrage territorial fort à travers la mise en dialogue des différentes parties prenantes, à la fois privées (les entreprises concernées par les expérimentations, les habitants, les collectifs agricoles...) et publiques (les collectivités territoriales concernées). Le dialogue multi-acteurs étant non seulement le reflet du positionnement et savoir-faire de TEK4life, mais aussi l’une des dimensions ciblée par notre projet de “commun”, ce dernier sera donc naturellement collaboratif et interdisciplinaire.

Pour développer ce projet nous relevons un besoin de financements ( que TEK4life, en tant que SAS, est en mesure de recevoir) afin d'expérimenter en situation réelle les deux dimensions de notre commun.

La réalisation du projet de commun sélectionné :

6.Réalisation du projet de commun:



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun FABRIQUE DE VALORISATION TERRITORIALE DE PRATIQUES RÉGÉNÉRATRICES: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0