Circulascope Urbain

De Resilience Territoire


Construire un outil pour évaluer rapidement la circularité urbaine d’un territoire

💼 Porté par Territoire Circulaire

Echanger, Poser des questions

Description : Le modèle urbain circulaire, vise à produire moins de déchets issus du BTP, consommer moins de ressources et d’espace naturel, ainsi qu’à réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre liées aux activités de construction.

Ce modèle est voué à remplacer définitivement le modèle linéaire, aussi vert soit-il, totalement obsolète et éculé puisque ce modèle linéaire demeure basé sur le schéma "extraire-produire-consommer-jeter".

Il convient d’encourager les territoires à intégrer la circularité massivement et de façon urgente dans leur politique d'aménagement et de gouvernance.

Description de l'outil: Il s'agit d'un outil web en ligne et interactif. Il intègre et prend en compte dans son algorithme, un ensemble de données variées relatives à un territoire donné: la démographie, la vacance, la production de bâtiments neufs, l’age et la typologie du parc de bâtiments ; également des données relatives aux friches répertoriées, au taux d’artificialisation, aux filières territoriales et à la production locale de matériaux bas carbone. Sont également pris en compte la présence de filières de réemploi ou de traitement de déchets du bâtiment sur le territoire, ainsi que des données relatives aux emplois artisanaux locaux, au nombre de structures relevant de l’ESS…

Une partie interactive permettrait également d’intégrer des données spécifiques relatives aux aspects de la politique locale en matière d’économie circulaire : objectifs des PCAET et PLUI, clauses des marchés publics, projets d’économie circulaire engagés...



Les objectifs visés par l'outil :

  1. Mesurer à l’aides d’indices et de visualiser par infographie et cartographie, le niveau instantané de circularité du territoire.
  2. Révéler les potentiels et gisements de circularité du territoire pouvant être exploités.
  3. Inciter au recours à davantage circularité pour corriger une trajectoire et notamment limiter les intrants émissifs et exploiter au mieux les gisements du territoire pour atteindre la meilleure empreinte écologique.

Publics visés : collectivités (élus et services techniques), aux professionnels et acteurs territoriaux de l'aménagement. Le grand public peut également utiliser et s'emparer de l'outil.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : Territoire Circulaire

Contributeurs : Hery tchr, Thomascharrier

Défi auquel répond la ressource : 3- Mieux décider ensemble, C- Urbanisme circulaire

Autre commun proche : Crater Calculateur de résilience alimentaire des territoires

Richesse recherchée : Mentorat, Cas d'usages, Financement, Conseil Expertise, Moyen de prototypage - production - essais et calcul, Expérimentation, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt :

Type de licence ?

Niveau de développement : Idée

Cloud / Fichiers :

Circulascope-02.png

Tags : Economie Circulaire, urbanisme circulaire, ressources, Résilience urbaine, filières locales

Catégories : Données, Connaissance

Thème : Général/Enjeux, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Economie, Facteurs de résilience/Urbanisme, Anticipation/Indicateur, Anticipation/Prospective

Candidat Appel à Communs :

Référent ADEME :

Référent du commun : Hery tchr


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs :

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience :

1.Détails du Financement :

1/ Financement :

Etapes en lien avec le plan de financement

chronogramme - provisoire

acte 1 - juin à septembre 21: - constitution d'une communauté et sollicitations des partenaires, - organisation de l'architecture de l'outil, - collecte et préparation des données, - premières sorties terrain exploratoires

acte 2 - septembre à décembre 21: - révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain, premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires, - implémentation de modules -

acte 3 - décembre 21 à mars 22 - ouverture de l'outil et généralisation au territoire, - accès au public sur le format science participative acte 4 - mars 22 à juin 22

- bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque

2/ Justification de l'éligibilité: Par sa forme ouverte et inspirée des sciences participatives, tous les publics pourraient être amenés à contribuer et à utiliser à Circulascope Urbain. Le Circulascope urbain constitue un outil "universel" d'utilité publique destiné principalement au domaine de la construction et de l'aménagement. Il permettrait à chaque territoire d'appréhender rapidement de façon plus ou moins poussée son niveau de circularité et constituer un facteur d'aide à la décision pour en exploiter les résultats afin de construire sa politique locale de circularité.

2.Détails Résilience et Territoire :

1/ Impact sur la résilience : A l’échelle d’un périmètre d’écosystème géographique, économique et social déterminé, le modèle urbain circulaire contribue à y accroître l’autonomie et la résilience et à en préserver la biodiversité. Cela permet aussi de créer des dynamiques sociales et économiques fécondes de même que de favoriser l’adaptation du territoire au changement climatique et, par-delà, renforcer son attractivité.

Ces impacts doivent pouvoir être quantifiables et qualifiables. A titre d'exemples on devra pouvoir mesurer:

  • la résorption de la vacance structurelle VS construction de logements neufs,
  • la reconversion de friches VS nouvelle artificialisation de sols agricoles ou naturels,
  • la renaturation de friches
  • la mutualisation d'usage et chronotopie dans les équipements VS construction d'équipements neufs,
  • la réhabilitation/reconversion de bâtiments VS constructions neuves...
  • le recours à des acteurs locaux de la construction (artisans, PME..) VS entreprises externes au territoire ou majors BTP

2/ Lien et ancrage territorial fort, mais placement dans un contexte à grande échelle: l'outil s'appuie sur la prise en compte de tous les existants d'un territoire, (considérés comme matière première de la circularité) comme paramètres intégrés dans la calculatrice. Il s'agit donc de tenir compte des caractéristiques propres à chaque territoire et de fournir des clés pour orienter un politique publique territoriale.

Les existants territoriaux sont aussi des existants immatériels tels que les savoir-faire. Un lien sera établi avec les organisations professionnelles et artisanales locales des filières de matériaux à haut savoir-faire et bas carbone (biosourcés, géosourcés) pour quantifier les potentiels existants et prospectives futures . Ce sont les acteurs clés de la mise en œuvre en circuit court, de solutions de revalorisation du patrimoine bâti des territoires. C'est une manière de promouvoir et moderniser les savoir-faire voire réhabiliter ceux disparus ou en sommeil. Cela peut aussi contribuer à créer des emplois qualitatifs et susciter l'attractivité des jeunes pour rester sur les territoires pour y être des acteurs de la résilience.


A plus grande échelle, les associations du patrimoine (Maisons Paysannes de France, CREBA), la Frugalité Heureuse et Créatives, les acteurs de la construction bas carbone seront également des partenaires pouvant contribuer à une vision de passage à l'échelle.

3/ Description de la communauté dans le Territoire

Par sa forme ouverte et inspirée des sciences participatives, tous les publics pourraient être amenés à contribuer et à utiliser à Circulascope Urbain.

Dans le cadre du lancement de notre agence, nous sommes en contact avec une grande diversité d'acteurs du territoire : agences d'urbanismes, associations, institutionnels, élus locaux et leurs services. Le projet pourra leur être présenté à court terme, pour un recueil de leurs avis et de leurs besoins.

Les acteurs du territoire, élus et techniciens des communes et des intercommunalités rurales ou périurbaines sont les cibles prioritaires de Circulascope Urbain, en particuliers dans les collectivités désireuses de mettre résolument leurs territoires en route vers la circularité.

La circularité étant également vecteur de redynamisation locale et donc d'attractivité, il sera indispensable de se rapprocher des représentants nationaux et locaux des démarches comme "Action Cœur de Ville", "Petites Villes de Demain". Toutefois, la circularité ayant pour objectif d'obtenir des effets à grande échelle pour des enjeux planétaires, des liens seront certainement nécessaires avec des organismes et acteurs influents de la société civile tels que le Shift Project, La Fabrique Écologique Low tech Lab.

A l'aide des données à disposition (INSEE, IGN,Cadastre, Sitadel, Cartofriche, Majic etc), il pourra être établi des critères simples pour déterminer une première liste de territoires expérimentaux à cibler, pour le moment en Normandie.

Nous souhaitons établir et renforcer nos liens avec une pluralité de partenaires :

  • agences d'urbanismes déjà rencontrées, professionnels et structures portant des projets en matière de circularité ;
  • les acteurs de grande notoriété pour le réemploi, notamment ceux porteurs des programmes REPAR# ou acteurs du projet européen FCRBE tels que Bellastock, et le collectif Rotor..., ou plus localisés, tel que le WIP en Normandie.
  • acteurs présents sur l'Appel à Communs de l'ADEME,

3.Détails Impacts environnementaux :

L'outil permettra de mesurer le niveau de circularité et résilience du territoire par application d'un modèle circulaire en fonction des ressources et des atouts endogènes - les existants - ainsi que de mesurer les émissions évitées. Ceci en comparaison avec un modèle linéaire classique basé sur la construction neuve et des filières de matériaux importées et carbonés ( phases A1 A3 ACV: émissions importées-fabrication des matériaux hors territoire , transport,) et basé sur des mises en œuvre plus émettrices (phases A4 et A5: mise en œuvre).

A court terme, l'outil propose une méthodologie consolidée et scalable sur tout le territoire. En s'emparant de cette connaissance, un travail de terrain pourra être réalisé dans la foulée, pour des premières vérifications sur site. Des premiers gisements pourraient être ainsi identifiés. Les éléments de réponses capitalisés grâce au Circulascope Urbain pourront également être mobilisés pour la rédaction de documents de planification environnementaux , des cahiers des charges de commande publique....

A moyen terme, l'augmentation de la circularité entraînera nécessairement une baisse des émissions eqCO2 liées à la construction et à l'aménagement, ainsi qu'une réduction de l'artificialisation et de l'impact sur les ressources à l'échelle du territoire. Les connaissances tirées du Circulascope Urbain ont pour but de rendre visibles les potentiels circulaires cachés d'un territoire, si l'on considère son patrimoine et ses ressources en matériaux à faible impact carbone et en savoir-faire. Ainsi, la construction neuve deviendra de moins en moins le levier principal pour répondre aux besoins en usages divers (logements, équipements, activités, services...).


Le Circulascope pourra également être mobilisé à des fins prospectives et incitatives, pour anticiper l'adaptation au changement climatique et la qualité de vie des habitants des territoires. Quelle matérialité pour des bâtiments vivables sans climatisation face à l'augmentation des températures prévues dans la décennie à venir par exemple? On sait déjà que la génération de bâtiments issue de la RT2012, axée principalement sur l'énergie, produira sans doute des locaux non adaptés aux fortes chaleur et seront, en l'espèce, rapidement obsolètes. Les importants gisements de bâtiments existants délaissés malgré des caractéristiques bioclimatiques historiques gagneront à être rénovés (à l'aide des savoir-faire locaux et de matériaux adaptés ) augmentant de fait le niveau de circularité du territoire.

4.Synthèse du projet de Commun :

expérience du porteur de Commun dans le domaine

Le projet est porté conjointement par l'équipe de l'agence tchr @territoirecirculaire

Architecte et Urbaniste passionnés par la ville durable et bas carbone nous somme fortement impliqués dans les questions d'économie circulaire que nous jugeons depuis plusieurs années comme étant un moyen très efficace pour agir pour les défis environnementaux et sociaux auxquels nous devons faire face aujourd'hui.

L’étendu des explorations, la profusion d'initiatives et de projets et de publications sur cette thématique par l'ensemble de la communauté et les institutions agissant pour le développement durable confirme aujourd’hui la nécessité de massifier le recours à l'économie circulaire notamment dans le domaine des BTP.

Nos parcours croisés et complémentaires en urbanisme construction et aménagement nous ont permis de participer auprès de collectivités ou d'acteurs privés à des projets innovants et sur la recherche de solutions ambitieuses environnementalement.

Notre passage à la Maire du 14ème de Paris, comme conseillers technique et politique sur l’urbanisme, l’espace public et les transports et le travail sur l'existant dans un tissu urbain dense ont été très formateurs, notamment sur le lancement d'opérations majeures comme la reconversion de l'ancien hôpital Saint Vincent de Paul (les Grands Voisins).

Depuis fin 2020, nous développons au sein de notre structure avec @ThomasCharrier une activité de conseils aux collectivités axée sur la circularité urbaine avec comme objectif de montrer les existants comme du patrimoine et comme matière première. Dans ce cadre, nous avons pu explorer plus en détail le travail autour des données publiques et du SIG. notre projet a eu de très bons échos de la part des partenaires, institutionnels et acteurs de terrain que nous avons contacté dans le cadre de la construction de notre structure et de notre business plan .

5.Autodiagnostic :



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Circulascope Urbain: aucun pour le moment