CONNAÎTRE LES ARBRES AU CŒUR DE NOS VILLES

De Resilience Territoire


Notre objectif est de construire une lingua franca de la donnée des territoires ciblée sur l’arbre, afin de permettre la co-construction de services à valeur ajoutés, pour une ville plus verte, plus résiliente et plus sobre.


Description : Suite à la loi pour une république numérique [1], les territoires se sont appropriés avec plus ou moins de vélocité et de compétences les enjeux de l’Open Data . Malheureusement, les sources de données étant très hétérogènes et les standards [2] étant arrivés trop tard , beaucoup de publications ne font pas cas [3] et il n’existe à ce jour aucune base de données, ni même aucun format de données communs aux divers acteurs de l’écosystème.

La problématique de l’interopérabilité est connue en informatique et a suscité de nombreuses recherches débouchant sur plusieurs approches [6] :

  • Basée sur logique manuelle de type ETL (Extract Transform Load)
  • Basées sur l’utilisation d’une uppers ontologies, [4]–[9]
  • Basée sur des alignement entre les ontologies de type (SameAs)[5][6]

L’approche que nous nous proposons de développer fait la synthèse de ces trois approches et vise à écrire une méthode, une structure de données et des outils numériques (API et algorithmes) qui permettent de recréer rapidement, et à la demande, de l’information et des connaissances communes autour de l’arbre en ville. Cette approche et nos outils pourront ensuite être élargis à la problématique connexe de la pollution lumineuse et à la gestion des lampadaires de la métropole.

Le projet concerne directement la totalité des collectivités territoriales françaises, et contribuera aux divers acteurs concernés par la gestion de la biodiversité et du patrimoine vert urbain :

  • Services techniques des collectivités
  • Associations, comités de parcs
  • Paysagistes, arboristes
  • Urbanistes, experts
  • Services de l’état

Le marché du paysage recense plus de 100 000 actifs dans le seul secteur privé [7], organisés en 30 000 entreprises, sans compter les services techniques des collectivités.

La ville de Ales, ainsi que les collectivités Métropole de Lyon - dans le cadre du Plan Canopée, Région Sud dans le cadre du Nature For City Life et Ville de Montgeron sont déclarées intéressées pour participer et contribuer à ce projet.

LIVRABLES :

  • Les standards définis sont publiés
  • Les schémas de données sont documentés et publiés
  • Les interfaces de saisie mises en ligne, avec leur documentation et tuto
  • L’API et sa documentation publiées
  • Des fiches pédagogiques disponibles

COMMUNAUTÉS À RELIER :

  • Collectivités : Ville de Rouen, Ville de Marseille, Ville de Montpellier, Bordeaux Métropole, PNR des Boucles de la Seine Normande.
  • Universités : AMU, Agrocampus-ouest Angers
  • Des professionnels de l'arbre : Alternatives végétales, Gilles Galopin
  • Associations de végétalisation urbaine : Plante et Cité, Hortis

En savoir plus : https://www.natural-solutions.eu/ecoteka

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : Ville d'Alès

Contributeurs : Manonfredout, OlivierRovellotti

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, 3- Mieux décider ensemble, D- Ilots de chaleur

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Financement, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée : Gestion de crise/Préservation des services essentiels

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? GNU Affero General Public License

Niveau de développement : Preuve Concept & 1er client

Cloud / Fichiers :

AaC NaturalSolutions3.png

Tags : Biodiversité, arbre, Gestion des connaissances, Résilience urbaine, Urbanité numérique, Espaces verts

Catégories : Logiciel

Thème : Général/Modèles, Vulnérabilités/Ecosystémique, Facteurs de résilience/Instruments, Gestion de crise/Préservation des services essentiels

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Référent ADEME :

Référent du commun :


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 59150

1.Détails du Financement :

Fichier:Budget AaC NaturalSolutions 5nov2021.pdf

Nous estimons que 26% du patrimoine arboré des villes, ainsi que leurs espaces verts publics et privatifs, est géo référencé à ce jour. La constitution d’inventaires est pourtant primordiale et essentielle à la gestion du patrimoine, et nous faciliterons cet inventaire en mettant à disposition un outil numérique ouvert, universel et interopérable avec les solutions en place. La mutualisation des nos outils numériques permettra à toutes les collectivités, et leurs prestataires, d’accéder à un outil de gestion moderne, évolutif et performant, sans devoir investir dans des solutions propriétaires, souvent coûteuses et conçues pour les grandes villes.

Natural Solutions et ses partenaires possèdent les ressources, les compétences et effectifs requis pour engager, réaliser et piloter ce chantier, et sont prêts à co financer une partie du projet, mais demandent un financement de 70% du budget total (soit la somme de 59 150€), afin de pouvoir engager le chantier sans délai et le mener à bien rapidement. L’appel à contribution financière publique est en effet vitale pour les partenaires impliqués, leurs tailles respectives ne permettant de financer un chantier sans perspectives immédiates de retour sur investissement.

Le cadre de cet appel à commun semble donc particulièrement adapté pour co financer le développement d’une plateforme et sa boite à outils numérique et open data, bénéficiant à la totalité du marché, contribuant à la création d’un standard ouvert et facilitant la résilience des collectivités, y compris les plus petites.

2.Détails Résilience et Territoire :

Défi 1 – Connaissance – Ressources  : L’essence du projet consiste à créer une connaissance nouvelle, et de la mettre à disposition de la collectivité, au travers de l'écosystème concerné par la gestion de l’arbre en ville ; en consolidant et qualifiant les données existantes, et créant un outil de gestion de cette donnée, nous avons pour objectif de faciliter le travail des acteurs impliqués dans (collecte, inventaire, accompagnement, conseil, décisions) en mettant à disposition une ressource adaptée aux enjeux.

Défi 3 - Mieux décider ensemble : Une donnée qualifiée, partagée et commune aux acteurs de l'écosystème est la fondation de toutes analyses, décisions et politiques de gestion. La numérisation de notre patrimoine commun est une étape indispensable pour quantifier et qualifier les problématiques, modéliser les remèdes, et construire une politique efficace.

Défi B – Biodiversité : L’arbre en ville est au cœur de la biodiversité urbaine : la pression urbaine et la crise climatique nous poussent collectivement à une prise de conscience autour de l’importance des espaces verts et de la biodiversité, notamment urbaine :

  • 70% DES FRANÇAIS.ES TROUVENT QU’IL N’Y A PAS ASSEZ DE VEGETAL EN CENTRE VILLE
  • 85% DES FRANÇAIS.ES PRENNENT EN COMPTE LES ESPACES VERTS DANS LEURS CHOIX RESIDENTIELS

Défi D – Îlot de chaleur : L'arbre créé des zones d'ombre d'environ 70% de leur périmètre, et évapore une quantité importante d'eau, résultant dans la baisse des températures au sol (plus d'ombre ) et de l'air (l'évaporation de l'eau est endothermique). La gestion de l’arbre en ville est donc au cœur de la lutte contre les ilots de chaleur urbain.

3.Détails Impacts environnementaux :

Dans beaucoup de villes, les inventaires du patrimoine arboré, des espaces verts publics et privatifs restent trop partiels, seulement 26% des données sont géoréférencées.

Avec des inventaires partiels qui ne sont pas géo référencés, il est impossible d’avoir une gestion efficace des espaces verts ni de mettre en place une stratégie de végétalisation précise. La première étape de toute politique de protection de l’environnement reste la connaissance du milieu et des problématiques associées à sa préservation.

Le projet permettra donc, dès son lancement courant 2022, aux collectivités à organiser et compléter leur inventaire d’arbres et d’espaces verts, soit en utilisant les outils d’import (saisie manuelle, import de fichiers), d’alignement et d’agrégation si des données existent, soit en constituant leur inventaire.

La totalité des données collectées et alignées seront mises à disposition en open data et accessibles via une interface publiée.

4.Synthèse du projet de Commun :

Fichier:Planning AaC NaturalSolutions 5nov2021.pdf

Le projet consiste à livrer sous 10 mois la plateforme et les outils nécessaires à son utilisation par la communauté.

La méthode développée devra :

  • Définir un ou des standards de données, explicites et détaillés, garants de la qualité et de la traçabilité des données collectées et stockées
  • Définir des catégories de caractéristiques (essentielles, utiles, spécifiques, etc.) permettant d’appliquer les standards et de qualifier rapidement la donnée
  • Prendre en compte la diversité des informations présentes dans les sources existantes pour garantir la ré utilisation automatisée des données existantes

La structure de données doit permettre de :

  • Obtenir un schéma plus grand dénominateur
  • Intégrer le Schéma au Socle Commun des Données Locales (SCDL OpenDataFrance)
  • Intégrer le schéma dans le portail D-Lyne
  • Créer un catalogue (DCat)

Ce travail doit permettre de définir une architecture de données complète (type et nombre de bases de données, des tables et définition des schémas).

Les outils numériques prévus comprennent :

  • Des routines automatisées capables de collecter les sources de données existantes
  • Une interface de saisie permettant aux partenaires de saisir manuellement des informations (unité, compléments, caractéristiques, etc.), ou d’importer des fichiers ou bases de données
  • Des algorithmes pour transformer, aligner et agréger les données collectées
  • Des algorithmes pour qualifier la donnée stockée (dé doublonnage, tag qualitatif : données de référence, données inférées, données extrapolées, etc.)
  • Enfin, une API auto-documentée permettant de requêter tout ou partie de l’information disponible

Le nouveau jeu de données sera publié en OpenData et les outils et standards développés seront mis à disposition des acteurs de l'écosystème pour diffusion et adoption.

Les outils non numériques pourront compléter cette approche :

  • Fiches pédagogiques pour expliquer l’importance de la donnée sur les arbres
  • Fiches pédagogiques pour accompagner les experts sur le terrain pour collecter la donnée

Un événement autour de l’arbre avec les professionnels de l’arbre et les collectivités pour amorcer une dynamique avec ces acteurs et avec un atelier d’accompagnement sur l’inventaire des arbres en ville

En ce sens notre projet de commun, à la croisée des communs numériques et urbanistiques, mérite une attention toute particulière :

  • Il améliore la coordination entre acteurs hétérogènes (public, privé),
  • Il parvient à produire des effets là où le marché seul n’y parvient pas (pas de rentabilité possible à court terme pour un acteur privé),
  • Il participe à la réalisation d’un objectif d’intérêt général et génère un bénéfice global pour la société,
  • Il lève des barrières à l’entrée pour de nouveaux acteurs, et notamment les plus petites des collectivités territoriales,
  • Il ne génère aucun effet d’enfermement propriétaire,
  • Il participe à la création de standards ouverts pour tous les acteurs d’un domaine.

5.Autodiagnostic :

  • Le problème est-il défini ? OUI; il est aujourd'hui impossible de trouver un inventaire complet et fiable des patrimoines d'arbre urbains, ni même de consolider et vérifier les inventaires partiels existant; or, ces inventaires sont essentiels pour permettre aux territoires et à leurs prestataires de gérer leur bio diversité urbaine; seul ou par plusieurs personnes ? par plusieurs personnes, de plusieurs structures, acteurs de la bio diversité urbaine
  • Y a-t-il d’autres contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ? Oui, une dizaine de collectivités, des universités, des associations et des professionnels sont déclarés intéressés pour participer et contribuer au projet.
  • Préciser la compréhension du contexte, la définition considérée de la résilience et l'impact du Commun sur le défi considéré; contexte défini (absence / difficultés pour connaitre les inventaires d'arbres), avec impact direct sur l’amélioration de la résilience des territoires: sans inventaire précis, il est impossible de gérer la bio diversité urbaine, ni de définir une politique vertueuse en la matière
  • Est-ce que les contributeurs sont structurés via une association, entreprise pour recevoir des financements ? Oui, via des entreprises et associations dont notamment Natural Solutions , entreprise innovante, installée à Marseille et spécialisée depuis 2008 dans la collecte, la gestion, le stockage et l’exploitation des données environnementales.

Forte d’une équipe d’une vingtaine de salariés, Natural Solutions dispose d’une expertise dans plusieurs domaines techniques :

  • L’édition de logiciels sur mesure
  • La conception de sites web et d’applications mobiles
  • L’acquisition de données d’observation à partir d’outils mobiles (smartphone et GPS)
  • La gestion et le traitement des données environnementales
  • La visualisation et l’édition de données environnementales : interfaces graphiques, outils de système d’information géographique…
  • Le développement et l’édition de supports numériques participatifs et collaboratifs

Son savoir-faire se répartit en 2 catégories :

  • Méthodologique (Méthode Agile pour la réalisation des projets : basée sur l’écoute client, elle place ce dernier au centre du processus de développement ; Méthode UX : prise en compte des besoins, des attentes et des caractéristiques propres des utilisateurs finaux à chaque étape du processus de développement
  • Techniques informatiques : mobile (Android, iOS, PhoneGap, Windows Phone), Front Web (Javascript, Html, Less, Backbone), Back Web BDD (Drupal, Wordpress, NodeJS, Python, Postgre, MSSQL, MySQL, NSQL), Electronique (Rasberry PI, GPS, RFID, Arduino)

Natural Solutions a été primée de nombreuses fois :

  • Lauréat de l’Appel à Projet Eco-industries, 2009
  • Meilleur Projet de Mobilité 2010 en région PACA
  • Meilleur outil de saisie de terrain (TDWG 2010)
  • Prix Créa13, 2011 et 2012
  • Trophées Eurasia Wings 2012
  • Lauréat du challenge « EOL (Encyclopedia Of Life) Education Innovation » 2012
  • Prix de l’innovation eTourisme (2014)
  • Finaliste du prix entreprise et biodiversité (2015)
  • Finaliste Smart city app hack (2015)
  • Lauréat OpenData Paca (2015)
  • Lauréat du Prix Veolia Impact Challenge (2020)
  • Lauréat du Hackathon Pastoral (2020)
  • Est ce que les besoins sont exprimables pour développer le commun ? oui un cahier des charge est prêt pour structurer les travaux et lancer les divers chantiers prévus (8 tâches prévues sur les 10 mois de réalisation envisagés, voir Gantt chart)
  • Le projet de commun s’attachera à développer un ancrage territorial (en France ou dans le monde francophone), en lien si possible avec une collectivité; 4 collectivités territoriales françaises partenaires à ce jour (ville d'Ales Métropole de Lyon - dans le cadre du Plan Canopée, Région Sud dans le cadre du Life Nature For City et Ville de Montgeron) et une dizaine de collectivités déclarées intéressées pour contribuer.
  • Le projet de commun sera collaboratif, avec des consortiums non seulement interdisciplinaires, mais ouverts aux acteurs et aux parties prenantes des sphères économiques, associatives ou publiques, lorsque cela sera pertinent OUI, le projet est monté par une équipe pluridisciplinaire, habituée à travailler avec des associations, des collectivités et leurs prestataires techniques

Quels sont les besoins à ce jour pour passer à l'étape suivante  :

  • accès à des données, Oui
  • besoin d’expérimenter en situation “réelle” (usager, infrastructures) Oui
  • des contributeurs et d’autres parties prenantes, Oui
  • accès à des financement Oui

La réalisation du projet de commun sélectionné :

6.Réalisation du projet de commun:



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun CONNAÎTRE LES ARBRES AU CŒUR DE NOS VILLES: aucun pour le moment