AMCEZ

De Resilience Territoire

Une AMCEZ (Autre Mesure de Conservation Efficace par Zone), telles que définies par l'UICN et la Convention sur la Diversité Biologique, est une "zone géographiquement délimitées, autre qu'une aire protégée, qui est réglementée et gérée de façon à obtenir des résultats positifs et durables à long terme pour la conservation in situ de la diversité biologique, y compris des fonctions et services écosystémiques connexes et, le cas échéant, des valeurs culturelles, spirituelles, socioéconomiques et d'autres valeurs pertinentes localement" (décision 14/8, COP 11 CDB, 2018). Ces aires sont ainsi des surfaces qui ne sont pas des aires protégées au sens de l'UICN (zones pleinement dédiées à la conservation de la nature), mais qui participent de fait à la conservation des habitats et des espèces. Si cette notion englobe une pluralité d'usages possibles, l'outil AMCEZ a été conçu dans une optique de cohabitation possible entre l'homme et la nature, en reconnaissant notamment le rôle des peuples autochtones et communautés locales dans l'état de conservation des écosystèmes.

Ce concept est né au cours de la 10ème COP de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) dans l'Objectif d'Aïchi n°11 qui fixe la cible suivante : « «D’ici 2020, au moins 17% des zones terrestres et d’eaux intérieures et 10% des zones marines et côtières, y compris les zones qui sont particulièrement importantes pour la diversité biologique et les services fournis par les écosystèmes, sont conservées au moyen de réseaux écologiquement représentatifs et bien reliés d’aires protégées gérées efficacement et équitablement et d’autres mesures de conservation efficaces par zone, et intégrées dans l’ensemble du paysage terrestre et marin».

Il est aujourd'hui en cours d'implémentation dans le monde entier, notamment grâce au travail de l'UICN sur le développement d'outils d'identification des AMCEZ. Les AMCEZ font partie intégrante de la stratégie internationale de conservation de la biodiversité, notamment au regard du récent objectif 30x30 voté par les membres de l'UICN au cours du Congrès Mondial de la Nature en septembre 2021. Cet objectif vise à protéger 30% des terres et 30% des eaux, d'ici 2030, par des aires protégées ou des AMCEZ. Il sera négocié au cours de la 15 COP de la CDB en 2022, en Chine.

La France a dors-et-déjà adopté cet objectif dans sa "Stratégie nationale pour les aires protégées 2030". Dans ce contexte, le comité Français de l'UICN a lancé en 2021 un travail de définition et d'identification des AMCEZ potentielles sur son territoire.