AD SENSUS Territoire Circulaire

De Resilience Territoire


Coupler une plateforme de données des flux des chantiers publics d'un territoire et la mise en oeuvre de CCC (centre de consolidation)


Description :

POURQUOI une association pour un commun ?

Les fondements de la création d’une association s’appliquent à répondre aux enjeux et des objectifs, de faire mieux exister les valeurs ajoutées collectives potentielles et de permettre la mise en œuvre d’outils au service du métabolisme urbain au sein de la filière du BTP. La mise en œuvre de modèles d’affaires durables et d’un écosystème d’affaires sont au cœur de nos enjeux. Elle s’appuie sur les connaissances accumulées dans le cadre de ma thèse sur le sujet des externalités (dont les coûts cachés), des modèles d’affaire durables et sur les conclusions de l’expérimentation réalisée par Nantes Métropole au sein de la filière du BTP. « L’association a pour objet de développer la diffusion de connaissances et d’outils liés à l’économie circulaire et au métabolisme urbain afin d’augmenter les valeurs ajoutées collectives et collaboratives pour le(s) territoire(s) de la Bretagne et pour les filières (dont le bâtiment et travaux publics, en priorité). L’association pourra proposer des conférences, des ateliers, des prestations de service à destination des structures privées et publiques. Elle pourra proposer sa candidature à tout appel à projets dont le contenu et les missions sont convergents avec l’objet qu’elle poursuit. Elle pourra également accueillir des porteurs de projet à vocation collective sur le territoire et soutenir leurs projets éligibles, pour tout moyen à sa disposition. L’association a vocation à accélérer les échanges et les relations inter-acteurs en produisant et en réunissant des informations et des études permettant l’enrichissement d’une filière ou de plusieurs filières d’un territoire en privilégiant l’approche collective et collaborative. A ce titre, elle pourra accueillir en tant que partenaires tous les acteurs de la filière afin que de porter les enjeux et les intérêts de chacun d’entre eux et de tous ».

Le projet AD SENSUS ECO est porté par l'association AD SENSUS Territoire Circulaire

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource :

Contributeurs :

Défi auquel répond la ressource :

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Financement, Conseil Expertise, Expérimentation, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée : Général, Général/Modèles, Général/Approches, Général/Enjeux, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Culture, Facteurs de résilience/Economie, Facteurs de résilience/Infrastructure, Facteurs de résilience/Urbanisme, Anticipation

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons, ODC Open Database License (ODbL)

Niveau de développement : Disponible mais non validé

Cloud / Fichiers :

Iceberg Images.jpg

Tags :

Catégories : Logiciel, Données, Connaissance, Licence, Lieu

Thème :

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Référent ADEME :

Référent du commun :


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 5 Nov

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 28000

1.Détails du Financement :


2.Détails Résilience et Territoire :

Ce projet s'inscrit dans la résilience du territoire car il permet la mise en oeuvre d'une nouvelle organisation des flux de chantiers publics qui impacte l'ensemble des acteurs de la filière du BTP du territoire dans une dynamique collective et collaborative.

3.Détails Impacts environnementaux :

Ce projet a vocation à créer des collaborations inter-entreprises sur le secteur des achats publics liés aux chantiers du BTP et impacter les externalités environnementales : Diminuer l’embouteillage des stocks et des flux pour une utilisation maximisée des équipements Diminuer les accidents et les risques de TMS Diminuer les impacts environnementaux (pollution, bruits ...) Augmenter valorisation par le réemploi (massification) Augmenter le partage des flux de réemploi ou des flux des chantiers (entrants-sortants) en proximité Augmenter concassage compactage IN SITU et éviter l’enfouissement Proposer des espaces de stockage de proximité pour fluidifier le stockage sur chantier (CCC) Location collective sectorisé de matériels facilitant la performance au travail

en détails : indicateurs Taux de recyclage/réemploi des matériaux stratégiques ; - Taux de valorisation (général, spécifique à des matériaux difficiles à valoriser, par typologie des déchets traités sur place, déchets entrants + sortants, avec coût évité/surcoût associé) ; - Taux de réalisation de diagnostics déchets sur l’ensemble des chantiers réalisés ; - Taux des déchets évités ; - Part des déchets réemployés (en volume, en valeur économique, in situ, sur un périmètre donné, par nature, par chantier, pour le même usage, pour un usage différent avec coût évité/surcoût associé) ; - Taux de diminution des matières dangereuses ; - Taux de désamiantage ; - Critères d’éco-déconstruction / écoconstruction HQE ; - Prise en compte de la biodiversité. -  Taux d’évitement des accidents ; -  Taux d’emploi local (sur un périmètre donné), notamment sur le long terme (ex : utilisation des installations fixes de désamiantage) ; -  Professionnalisation des emplois (sensibilisation / habilitation au réemploi et à la déconstruction sélective) ; 
-  Insertion professionnelle (part d’emplois créés pour la réalisation du chantier, ESS) ; -  Nombre de filières locales sollicitées / nombre d’emplois sollicités ; -  Préservation du patrimoine (part des matériaux historiques récupérés et préservés) ; -  Meilleure visibilité des filières de recyclage locales existantes ; -  Obtention d’un label spécifique aux chantiers de déconstruction ; -  Mise en place d’une démarche favorisant l’acceptabilité du projet par la population (expliquer le projet à la population, co-construire le projet avec les habitants, enquêtes publiques menées, absence de plaintes/contentieux) ; -  Taux de nuisances évitées (sonore, poussière, nombre de camions, travail des enfants (international), émissions GES, amiante et autres matériaux dangereux) ; -  Part des matériaux réemployés par les parties prenantes locales (échange de flux, EIT, etc.) ; -  Prise en considération des parties prenantes (co-construction, consultation des associations de protection de la nature) ; -  Retombées économiques chiffrées liées au chantier de déconstruction sur son périmètre local ; -  Valeur des matériaux réinsérés dans l’économie locale (maintien des emplois) ; -  Reconversion/héritage du chantier de déconstruction pour la collectivité (événements autour du chantier, etc.).

4.Synthèse du projet de Commun :

Les fondements de la création d’une association s’appliquent à répondre aux enjeux et des objectifs, de faire mieux exister les valeurs ajoutées collectives potentielles et de permettre la mise en oeuvre d’outils au service du métabolisme urbain au sein de la filière du BTP en priorisant les acteurs publics de la filière.

5.Autodiagnostic :



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun AD SENSUS Territoire Circulaire: aucun pour le moment