Utilisateur:Mathildebouye

De Resilience Territoire
Tableau de bord Indice.PNG
Indice de qualité démocratique
Dans un contexte où la santé de la démocratie dans le monde et en France ne cesse de se dégrader et où la confiance en la capacité du système représentatif à répondre aux urgences sociales et environnementales est largement érodée, ce projet propose un thermomètre utilisable par tous pour évaluer la vitalité de la démocratie dans sa ville, parvenir à un diagnostic partagé et identifier des axes d'amélioration. L'objectif? Renforcer nos capacités individuelles et collectives à agir pour une société plus solidaire, durable et résiliente. L’indice de qualité démocratique est co-construit avec des habitant.e.s, élu.e.s et agent.e.s de six collectivités locales pilotes, un comité d’orientation, une vingtaine de partenaires et des bénévoles de Démocratie Ouverte. Une plateforme numérique en open source permettra aux collectivités et aux organisations de la société civile de lancer une évaluation de la démocratie locale et à tous d’y contribuer en ligne, de visualiser les résultats et d’échanger des analyses. La plateforme aura une interface simple, ludique et adaptée à l'expérience des utilisateurs.rices. Des guides et des outils aideront également les acteurs à organiser des ateliers d’évaluation et de débat sur les résultats, avec une “stratégie d’aller vers” pour les publics éloignés. Ce référentiel n’implique ni label, ni classement des collectivités. Il est conçu comme un outil démocratique et d’empouvoirement pour atteindre quatre objectifs : '''1) Contribuer à changer la vision et le vécu de la démocratie dans les territoires''' D’un périmètre inédit, l’indice considère quatre piliers interdépendants pour la vitalité démocratique et pour lesquels des scores distincts, de 1 à 4, seront attribués à l’issue de l’évaluation (sans note globale) : * la représentation, * la transparence des institutions, des décisions et des données, * la participation citoyenne, et * la coopération, qui couvre les actions initiées par les citoyens eux-mêmes, le tissu associatif et les alliances territoriales entre acteurs publics, entreprises et associations. Alors qu’en entendant le mot “démocratie”, la plupart d’entre nous pense surtout au rôle des élus et que les démarches d’évaluation existantes se concentrent sur des processus de participation ad hoc, ce tour d’horizon à 360° degrés nous permet de nous interroger sur le rôle de chaque acteur dans la vie locale (habitant, élu, agent des services, membre des associations, médias...). Il permet notamment aux habitants de mieux comprendre comment, à leur échelle, ils peuvent agir pour leur territoire et en particulier sa transition écologique. '''2) Restaurer la confiance grâce à un diagnostic partagé et des priorités communes pour améliorer la démocratie''' Les résultats mettront en dialogue les initiatives et les perceptions des différents acteurs et apporteront des éclairages sur la confiance qu’ils se portent, la transparence de leurs démarches et l’impact de leur communication. Cette mise en perspective vise à faciliter une discussion vers un diagnostic partagé et un accord sur les changements nécessaires. '''3) Réduire les risques de “civic-washing”''' En facilitant l’évaluation, ce référentiel contribuera à éviter que les démarches de participation citoyenne n’en dévoient les principes et ne déçoivent les acteurs. '''4) Nourrir une communauté d’apprentissage et de partage d’expérience''' Le projet inclut une capitalisation d’expériences et une analyse des défis rencontrés pour améliorer notre compréhension des pratiques démocratiques et notre capacité collective à innover.
avatar

Mathilde Bouyé