Ville des Mureaux

De Resilience Territoire
Révision datée du 15 juin 2021 à 14:23 par Ville-des-mureaux (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Description

Nom : Commune de Les Mureaux

Description en une ligne : La commune des Mureaux répond à des objectifs environnementaux ambitieux

Description : Au nord des Yvelines, à 39 km de Paris, Les Mureaux est une ville de 32 000 habitants en bordure de Seine. La ville a mis en place une politique volontariste tournée vers l’environnement et le développement durable.

Image :

Logo ville.png


Tags :

Thème : Facteurs de résilience/Urbanisme

Email Public : slejeune@mairie-lesmureaux.fr

Site web : http://www.lesmureaux.fr

Pays d'implantation : France

Villes d'implantation :

Type : Collectivité

Personnes impliquées :

Défi(s) adressé(s) : 1- Connaissances - Ressources, D- Ilots de chaleur

Richesse apportée par l'Acteur : Cas d'usages, Contributeur - Communauté

Liste des communs qu'utilise ou sur lesquels Ville des Mureaux contribue ou souhaite contribuer :

Liste des communautés auxquelles participent Ville des Mureaux :

Liste des projets portés par Ville des Mureaux :

Depuis près de 20 ans, la Ville des Mureaux a accompli des efforts, souvent reconnus comme pionniers voire exemplaires, en mettant en place une politique énergétique, de mobilité, et environnementale volontariste et active.

La commune a ainsi relevé les défis de la gestion énergétique (réseau de chaleur et construction d’une chaufferie biomasse, réinjection de biométhane par la station d’épuration dans le circuit de gaz (2019), gestion maîtrisée de l’éclairage public) et de la mobilité durable (création d’un réseau de liaisons douces de plus de 25 kilomètres, implantation de bornes de recharge pour véhicules électriques, déploiement du réseau de bus).

En matière environnementale, les projets entrepris s’inscrivent dans une vision holistique « Eau -Terre – Végétal » sous-tendue par un objectif transversal « santé ». A l’échelle micro-locale, la Ville a fait évoluer ses pratiques en vue de valoriser la « nature en ville » avec, par exemple, l’enherbement du mobilier urbain et des allées de cimetières, ou le paillage de l’intégralité des massifs (arbustes, vivaces et fleurs). Depuis 2004, plus de 3 000 arbres ont été plantés (plus de 500 arbres fruitiers). Dès 2008, en amont de la législation, les produits phytosanitaires ont été supprimés sur les espaces verts (en 2014 sur les stades et en 2015 dans les cimetières). Trois jardins familiaux ont été créés, incluant chacun une parcelle pédagogique à destination des scolaires. Une Maison de la Terre et de l’Eau a été construite sur 4,8 hectares afin d’asseoir des parcours d’insertion sur la pratique maraîchère biologique. Des programmes de sciences participatives à destination des agents et du grand public ont été développés.

Autour de l’Agenda 21 et en s’inscrivant dans la Convention européenne des Maires (signée en 2010), la Ville a par ailleurs mis en œuvre des projets d’aménagement exemplaires. Inauguré en 2005, l’hôtel de ville est le premier bâtiment tertiaire certifié haute qualité environnementale en France : toiture végétalisée, eau pluviale dans les toilettes, bâtiment qui mesure ses consommations. Le Parc urbain Molière, qui s’étend sur 7 ha, premier parc certifié HQE Aménagement en France, a vu ressurgir le ru d’Orgeval à ciel ouvert sur une partie de son cours naturel, au sein des quartiers prioritaires (400 ml). La question de l’eau est quant à elle centrale dans l’aménagement de l’EcoQuartier Molière, labellisé phase 4 en décembre 2017, avec la mise en place d’une hydraulique douce (suppression de 11 km de réseaux d’eau pluviale, création de noues).

L’eau est au cœur de la réflexion de la Ville des Mureaux sur sa résilience face au changement climatique. En 2003, la commune, déjà consciente qu’il n’est plus possible de diriger artificiellement l’eau de pluie vers la Seine, valide le premier Plan de Prévention des Risques d’Inondation des Yvelines. En 2006, le Plan Local d’Urbanisme impose l’infiltration de l’eau pluviale à la parcelle ou la mise en œuvre de solutions alternatives.

L’eau associée au végétal et à la terre a permis de revisiter le paysage urbain muriautin. Il s’agit désormais de développer les outils pertinents pour la santé humaine et de réintroduire en ville d’une biodiversité bien plus présente sur les espaces boisés et agricoles communaux. A cette fin, la stratégie communale intègre quatre thématiques d’intervention : - La lutte contre l’imperméabilisation des sols - Le maillage de continuités écologiques en ville : îlots de fraîcheur et îlots de chaleur - La reconnaissance d’un statut à l’arbre : permettre un développement optimal des arbres et assurer leur pérennité et leur protection - La poursuite d’une dynamique incitative d’aménagement respectueux de l’environnement et de développement de la biodiversité

Site démonstrateur du projet LIFE ARTISAN de l'Office Français de la Biodiversité, la commune travaille avec 27 partenaires sur les solutions d'adaptation au changement climatique fondées sur la nature. Elle porte le projet « Eau-Terre-Végétal-rafraîchissement urbain » qui vise à : - faire advenir une écologie fonctionnelle dans un contexte de ressources contraintes en s’appuyant sur une démarche de Deming d’évaluation et d’amélioration continue, - construire une méthodologie fondée sur des indicateurs de positivité et d’adaptation, - poursuivre la démarche intégrée de résilience au changement climatique à l’échelle de la commune en déployant les initiatives engagées.

La réponse se trouve dans la nature ? La réponse se trouve dans la nature ! La réponse se trouve dans la nature … La réponse se trouve dans la nature. Une question, une exclamation, une proclamation, une suspension, une affirmation … une conviction.