Utilisateur:Hugobiwan

De Resilience Territoire
avatar
Janzé, France
April 30th
contact@climatechangelab.org
Climate Change Lab - CC Lab

Forge_CCLAB.jpg
La forge d'adaptations au changement climatique
Faire, concerner, documenter 6 formes pédagogiques hyperlocales reliant prototypage à la manière des fablabs, cas d'usages et effets du changement climatique dans les 17 objectifs de développement durable. Il s'agit de forger au terrain 102 (17x6) formats viraux et ouverts de mise en capacité et d'action pour faire face autrement aux effets du changement climatique. Chaque format doit comprendre : jauge (nombre de personnes), cible et attendus, durée (1 à 30 jours), supports (didactiques, pour relier le projet au global), prototype d'application (open source et correspondant au contexte d'application), liens à l'international pour continuer en coopération. L'idée est de réaliser la documentation ouverte de ces 102 formats sur trois ans avec des fablabs bretons et d'ancrer territorialement la variante régionale de [https://wiki.resilience-territoire.ademe.fr/wiki/La_forge_d%27adaptations_Nord-Sud la forge d'adaptations Nord-Sud] pour transformer des prototypes sans brevet en sous-parties d'un cursus ouvert et itérable partout, dans les établissements d'enseignement, les fablabs, recycleries, entreprises, etc. Dans le cas où le projet francophone trouverait des financements pour la première année, nous pourrons implanter un centre ressource dans la commune où se trouve le CC Lab à Janzé près de Rennes et y relier '''cette variante densifiée en région''' '''avec des fablabs bretons''' et démontrer la mise en capacité des habitants et acteurs dans l'invention et le partage de solutions dans la lutte contre les effets du changement climatique. Le projet a été présenté en conférence lors de la rencontre des fablabs français en octobre 2020. [https://climatechangelaborg.files.wordpress.com/2020/10/cc-lab-diaporama-v172-fr.pdf Version pdf ici.]
avatar

Hugues Aubin

forge-visuel.jpg
La forge d'adaptations Nord-Sud
Les nombreux fablabs du monde développent, partout, des prototypes qui répondent aux défis locaux soulevés par le changement climatique. Ces prototypes, ces communs, sont autant de solutions qui peuvent être réutilisées par d’autres fablabs ailleurs dans le monde. Ces lieux de conception, et de fabrication permettent la transmission des savoirs et la diffusion des connaissances, notamment auprès de la jeunesse et entre des populations parfois écartées des circuits classiques de la connaissance et de la technologie. Ainsi, on retrouve dans les fablabs, de nombreuses personnes retraitées, sans-emploi, étudiants, bénévoles dont les connaissances ne sont pas valorisées et qui sont prêtes à donner de leur temps. Mais, pour qu’un prototype puisse être reproduit ailleurs et par le plus grand nombre, il doit être documenté avec une « grammaire pédagogique », une méthodologie, permettant d’organiser et de faciliter le transfert vers le reste de la société. Cette grammaire fait défaut. Or, autour des plans d'un prototype, il y a l'enjeu de la socialisation des objets et de la méthode, qui fait que l'on met les personnes en capacité de devenir "ingénieux" et de résoudre de nombreux problèmes locaux au terrain grâce à une ingénierie des "communs opérants". ==Présentation de la forge d’adaptation Nord Sud== ===Les problèmes soulevés par la forge=== La forge d'adaptations vise trois enjeux auxquels sont confrontés les fablabs et leur communauté. (1) Bien que de nombreux prototypes développés dans les fablabs intéressent d’autres fablabs, généralement, les bénévoles n’ont pas le temps de documenter suffisamment leurs prototypes pour permettre qu’ils soient réplicables. De surcroît, ils ne documentent pas la réalisation d’ateliers au cours desquels leurs prototypes pourront être reproduits par le plus grand nombre. (2) Les territoires et les populations méconnaissent les viviers de connaissance et de prototypes que constituent les fablabs. Ils méconnaissent donc ces lieux et leurs méthodes qui, outillés par les biens communs numériques et les communautés locales, permettent de faire, apprendre, et partager, notamment, des solutions aux effets du changement climatique. (3) Les fablabs du ReFFAO (Réseau des fablabs Francophones d'Afrique de l'Ouest), bien que leur action soit fondamentalement locale, ont aujourd'hui peu de liens avec les villes où ils se trouvent. ===L'Action globale=== Le projet complet s’inscrit sur une durée de trois ans et est centré sur 17 Objectifs de Développement Durable. L’objectif est de développer la documentation de 102 prototypes, soit six par ODD. A termes, le projet vise à impliquer une vingtaine de fablabs. La présente réponse à l'Appel à Communs vise à amorcer ce projet sur 12 mois, en se focalisant sur six ateliers pour chacun des cinq défis transversaux (A, B, C, D, E) de l'Appel à Communs. Ces trente ateliers seront proposés dans les fablabs francophones d'Afrique et de France en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab. A présent, ce projet réunit les fondateurs du projet [http://www.makersnordsud.org Makers Nord Sud] (qui contribuent à l'équipement de fablabs africains dans 7 pays dans le cadre d'un projet de santé ouverte), l'Association Internationale des Maires Francophones, qui veut explorer et libérer ce potentiel dans les villes du nord et du sud, et [https://www.universcience.fr/fr/accueil/ Universcience], qui vient d'organiser [https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/carrefour-numerique2/evenements/challenge-odd-pour-africa2020/ l'Appel à Projets Africa ODD] permettant de financer le développement de projets conformes aux Objectifs de Développement Durable. Ce texte est complété par [https://climatechangelab-drive.mycozy.cloud/public?sharecode=uwYP9tTeFWqO des exemples de prototypes, et de cas d'usages correspondants à chaque défi]. Il s'agit d'un fragment du potentiel à transformer pour passer de plans de prototypes à des "ateliers de prototypage ouvert et de mise en capacité" transférables à tout territoire ou acteur qui souhaiterait développer une culture "d'ingénieux en coopération". ==L’Action dans le cadre de l'Appel à Communs== ===L'objet du projet=== L’objet de ce projet proposé par le [http://www.climatechangelab.org CC Lab] est de construire, pour un certain nombre de prototypes, une documentation sous licence creative commons permettant à des fablabs de répliquer les prototypes choisis, dans des ateliers ouverts au plus grand nombre. Concrètement, pour un prototype donné, la création de la documentation se déroule comme suit. Une fois le prototype et le fablab animateur définis, une documentation initiale est fournie au fablab, puis il organise un atelier ouvert autour de ce prototype. A l’issue de cet atelier il enrichit et complète la grille documentaire portant sur les moyens de médiations et de pédagogie nécessaire pour réaliser l’atelier ouvert. ===Les grandes étapes du projets=== Les grandes étapes du projet sont donc les suivantes. Un canevas de documentation initiale sera d’abord développée par le CC Lab sur le même principe que la documentation de prototypes, grâce à la solution Dokit ou équivalente (telle que [https://wikifab.org/wiki/Accueil Wikifab], recensant des formes pédagogiques reliées à des prototypes, le tout en licence Créative Commons). Puis, des ateliers organisés dans les fablabs partenaires permettront (1) de confronter la documentation initiale à la réalité pour l’enrichir et (2) de mobiliser les villes et les populations concernées par le fablab. Au cours du projet un événement international permettra de le valoriser auprès des élus locaux et des membres de la communauté concernée. A cette occasion, de premiers éléments de la documentation pourront être présentés. ===Les formats des ateliers=== Tous les prototypes ne demandent pas le même investissement en temps ou en matériel. Pour un prototype donné, la documentation vise à permettre l’organisation d’un atelier permettant de reproduire le prototype et le format d'accompagnement des publics. Le format de l’atelier doit donc être adapté au prototype et aux publics, c'est pourquoi deux formats d'ateliers sont envisagés : un atelier/formation d’une journée, et un atelier/formation de trois jours. La formation d’une journée s’adresse à un public large, d’une trentaine de personnes, et porte sur un prototype simple. La formation de trois journées s’adresse à un public dont l’investissement devra être plus conséquent et propose un objet plus abouti. Ces deux formats ont vocation à être déployés auprès de publics qui n’appartiennent pas à des fablabs, de façon à démocratiser au mieux l’objet et la démarche des fablabs : écoles, universités, organisations de la société civile, associations de quartier, etc. Le développement de cette documentation par la pratique, de façon à mobiliser l’écosystème local, fait l’objet de ce projet. ===La sélection des prototypes et des fablabs=== La sélection des prototypes et des fablabs se fera après une phase d’identification de projets réalisée par les Réseaux de fablabs associés ([http://www.reffao.org ReFFAO] et [http://www.fablab.fr RFFLabs]). Cette première étape permettra de constituer un groupe pertinent et cohérent de prototypes associés à des fablabs et des villes. Les prototypes recouperont les défis présentés dans l’Appel à Communs, et les Objectifs de développement durables (ODD). Les prototypes seront sélectionnés par un comité de pilotage constitué par les partenaires porteurs du projet : CC Lab, AIMF, ReFFAO et RFFLabs. Ce comité se réunira deux fois en visioconférence au cours du projet. Les prototypes pourront être issus des fablabs partenaires, ainsi que des communs de cet Appel à Communs. ===Les objectifs de l'action=== * Documenter des prototypes selon une sémantique commune et adaptée aux ODD et à l'essaimage des formes pédagogiques dans les fablabs concernés en Afrique et en France. * Recenser les projets dont la documentation permet déjà la réplicabilité et utiliser le projet pour valoriser ces opportunités auprès des villes. * Fédérer des fablabs francophones dans 9 pays d'Afrique et de France autour des ODD. * Diffuser les méthodes et les possibilités permises par les fablab pour les rendre utilisables en dehors des fablabs. Accompagnement de groupes en établissements d'enseignement, associations, entreprises, collectifs, etc. * Rapprocher les villes et les fablabs afin de développer leur collaboration pour atteindre les ODD et alimenter une culture de la résilience par le prototypage coopératif ouvert, appuyé sur des communs numériques et un réseau d'entraide. ===Les sous-actions=== * Construire la V1.0 de la grille de documentation cadre initiale. Mise en place des outils de cartographie, documentation, communication. * Sensibiliser les villes aux méthodes et actions des fablabs. * Réaliser un appel à manifestation d'intérêt auprès des fablabs pour l'organisation d'un atelier coopératif sur un prototype correspondant à un de défis. * Accompagner les fablabs tout au long de la préparation, de la mise en œuvre et du suivi des ateliers. * Contractualiser avec les fablabs participants sur des bases identiques. * Organiser tous les événements dans toutes les villes et les fablabs dans un calendrier commun. * Communication/publication calendrier opérationnel et cartographie (préparation et cartographie du potentiel ici) * Et dans chaque ville et fablab : ** Mobiliser des acteurs de la ville ** Mobilisation des formateurs ** Mobiliser du public à former pour les événements ** Disposer du matériel le jour de l’événement ** Faire compléter la documentation pédagogique de base par les formateurs avec éléments complémentaires au prototype. ===Les livrables=== * Une documentation commune sous licence Créative Commons dans laquelle chaque forme pédagogique autour d'un prototype ayant fait l’objet d’un événement est documentée de manière à concerner, mettre en capacité, et mobiliser des personnes devenant des "ingénieux" en coopération. * Une cartographie superposant les villes, les fablabs, et les prototypes développés par les fablabs qui permettent d’atteindre un ou des Objectifs de Développement Durable. Les prototypes indexés dans cette cartographie seront classifiés en fonction du ou des Objectifs de Développement Durables qu’ils poursuivent et ils seront accompagnés du lien vers la documentation permettant de les répliquer au sein d’un atelier ouvert au public. * Une dynamique de réseau impliquant les villes membres de l’AIMF et les lieux de prototypages tournés vers la mise en capacité et le partage des solutions à faire, à apprendre, et à partager pour accroître la résilience des territoires. * Une méthodologie de capitalisation des cas d'usage/prototypes.
avatar

Hugues Aubin