Pas de vacance pour la vacance : Différence entre versions

De Resilience Territoire
 
(34 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Ressource
 
{{Ressource
 
|shortDescription=Valoriser les biens vacants comme une ressource circulaire
 
|shortDescription=Valoriser les biens vacants comme une ressource circulaire
|Main_Picture=8ee7b314-894f-4321-bcfa-9f2bd26540c1.jpg
+
|Main_Picture=logo_v1.png
 
|url=https://territoirecirculaire.fr/
 
|url=https://territoirecirculaire.fr/
|description=La vacance des logements ne cesse d'augmenter depuis quelques années. Pourtant, le parc de logements atteint par la vacance longue durée est souvent bien situé et présente de grandes qualités bioclimatiques.
+
|description=La vacance des logements ne cesse d'augmenter depuis quelques années. C'est une préoccupation portée à l'échelle nationale, en témoigne le "Plan national de lutte contre les logements vacants" lancé en 2021. Pourtant, le parc de logements atteint par la vacance longue durée est souvent bien situé et présente de grandes qualités bioclimatiques.
  
En réponse au Défi C - Urbanisme circulaire, Pas De Vacance Pour La Vacance (PDVPLV) permet d'intégrer la vacance longue durée dans un aménagement circulaire des territoires, en valorisant ses existants. PDVPLV est un Commun pensé en complément des remarquables initiatives en cours à l'échelle nationale et locale (Action Cœur de Ville, Petite Ville de Demain, Zéro Logement Vacant, Zéro Artificialisation Nette, Fonds Friches). Outil d'intérêt général à destination des acteurs du territoire, PDVPLV est ouvert et modulable afin de s'adapter à toutes spécificités locales.  
+
En réponse au Défi C - Urbanisme circulaire, Pas De Vacance Pour La Vacance (PDVPLV) est un outil web qui permet d'intégrer la vacance longue durée dans un aménagement circulaire des territoires, en valorisant ses existants. PDVPLV est un Commun pensé en complément des remarquables initiatives en cours à l'échelle nationale et locale (Action Cœur de Ville, Petite Ville de Demain, Zéro Logement Vacant, Zéro Artificialisation Nette, Fonds Friches).  
  
PDVPLV propose la création d'une base de données interrogeant un grand nombre de sources.  
+
C'est un outil de sensibilisation d'intérêt général à destination des acteurs du territoire accessible gratuitement via un navigateur web, dont la structure sera ouverte et modulable afin de s'adapter à toutes spécificités locales. 
En entrée, nous nous appuyons sur les bases des producteurs de données publiques et envisageons un accès (ne serait-ce que limité) à la connaissance très aboutie obtenue par les spécialistes de la question, comme le CEREMA ou Zéro Logement Vacant (contact pris avec ces derniers, réponse en attente).
+
 
 +
PDVPLV propose la création d'une base de données interrogeant un grand nombre de sources. En entrée, nous nous appuyons sur les bases des producteurs de données publiques et envisageons un accès (ne serait-ce que limité) à la connaissance très aboutie obtenue par les spécialistes de la question, comme le CEREMA ou Zéro Logement Vacant (contact établi avec ces derniers).
  
 
Les objectifs sont de :  
 
Les objectifs sont de :  
  
- croiser ces sources pour produire et consolider les connaissances sur le patrimoine bâti par territoire, commune et adresse,  
+
- croiser ces sources pour produire et consolider les connaissances sur le patrimoine bâti par territoire et par commune dans un premier temps, puis à l'adresse,  
 
- permettre la visualisation d'indicateurs comme les émissions de GES évitées ou les objectifs territoriaux de production de logement,  
 
- permettre la visualisation d'indicateurs comme les émissions de GES évitées ou les objectifs territoriaux de production de logement,  
 
- rendre visibles les filières locales et les gisements à proximité
 
- rendre visibles les filières locales et les gisements à proximité
- porter à la connaissance de l'usager les documents existants répondant aux enjeux spécifiques de la parcelle,
+
- porter à la connaissance de l'usager les documents existants répondant aux enjeux constructifs spécifiques de la parcelle,
 
- vérifier et fiabiliser les données sur le terrain de manière dynamique et collaborative.  
 
- vérifier et fiabiliser les données sur le terrain de manière dynamique et collaborative.  
  
Ligne 26 : Ligne 27 :
 
|from=Territoire Circulaire
 
|from=Territoire Circulaire
 
|to=Territoire Circulaire
 
|to=Territoire Circulaire
|contributeurs=Hery tchr, Thomascharrier
+
|contributeurs=Thomascharrier
 
|referent=Thomascharrier
 
|referent=Thomascharrier
 
|challenge=C- Urbanisme circulaire
 
|challenge=C- Urbanisme circulaire
|othercommon=Circulascope Urbain
+
|othercommon=Cartograhie Nationale des Ressources Locales, Cartographie Nationale des Ressources Locales, Data Patch
 
|Richesse=Mentorat, Cas d'usages, Financement, Conseil Expertise, Moyen de prototypage - production - essais et calcul, Expérimentation, Contributeur - Communauté
 
|Richesse=Mentorat, Cas d'usages, Financement, Conseil Expertise, Moyen de prototypage - production - essais et calcul, Expérimentation, Contributeur - Communauté
 
|Skills=Regénération
 
|Skills=Regénération
Ligne 35 : Ligne 36 :
 
|licence=Creative Commons, ODC Open Database License (ODbL)
 
|licence=Creative Commons, ODC Open Database License (ODbL)
 
|forum=https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/pdvplv-proposition-de-commun/579
 
|forum=https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/pdvplv-proposition-de-commun/579
|filesharing=https://territoirecirculaire.fr/pas-de-vacance-pour-la-vacance/
+
|filesharing=https://territoirecirculaire.fr/pdvplv/ ; https://annuel2.framapad.org/p/pdvplv-9qw9?lang=fr
 
|Develop=Idée
 
|Develop=Idée
|aac=candidat 18 Juin
+
|aac=sélectionné
|aide=41825
+
|aide=40000
 
|complement_fi=== '''Financement''' ==
 
|complement_fi=== '''Financement''' ==
  
Ligne 45 : Ligne 46 :
 
==== ''acte 1 - juin à septembre 21 : développement de la communauté et MVP'' ====
 
==== ''acte 1 - juin à septembre 21 : développement de la communauté et MVP'' ====
  
- constitution d'une communauté et sollicitations des partenaires,  
+
COMMUNAUTE <br>
- organisation de l'architecture de l'outil,  
+
- poursuite de la constitution de la communauté en consolidant les contacts déjà engagés <br>
- préparation des données,  
+
- identification d'autres partenaires à solliciter, <br>
- premières sorties terrain exploratoires
+
- enquêtes auprès des utilisateurs finaux (collectivités) <br>
 +
- premières sorties terrain exploratoires <br>
 +
 
 +
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- organisation de l'architecture de l'outil, <br>
 +
- collecte et préparation des données, <br>
 +
- esquisse de l’interface, <br>
 +
- réalisation du MVP : dativiz simplifiée sur le parc de logement et l’évolution de la vacance <br>
  
 
==== ''acte 2 - septembre à décembre 21 : gouvernance et V1'' ====
 
==== ''acte 2 - septembre à décembre 21 : gouvernance et V1'' ====
  
- révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain, création de  
+
GOUVERNANCE <br>
- l'association, premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires,
+
- création de l'association <br>
- implémentation de modules
+
 
- dataviz sur la vacance
+
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain, <br>
 +
- implémentation de modules <br>
 +
- V1 du site <br>
 +
 
 +
COMMUNAUTE <br>
 +
- premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires <br>
  
 
==== ''acte 3 - décembre 21 à mars 22 : déploiement'' ====
 
==== ''acte 3 - décembre 21 à mars 22 : déploiement'' ====
  
- ouverture de l'outil et généralisation au territoire,  
+
COMMUNAUTE <br>
- accès au public sur le format science participative
+
- accès au public sur le format science participative <br>
 +
 
 +
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- ouverture de l'outil et généralisation au territoire, <br>
  
 
==== ''acte 4 - mars 22 à juin 22 : V2 et bilan à 1 an'' ====
 
==== ''acte 4 - mars 22 à juin 22 : V2 et bilan à 1 an'' ====
  
- intégration des retours sur la v1
+
DEVELOPPEMENT <br>
- bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque
+
- bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque <br>
  
Nous avons estimé à environ 60 000 € le coût total pour la réalisation du Commun PDVPLV, décomposés comme suit :
+
GOUVERNANCE <br>
 
+
- intégration des retours sur la v1 <br>
- Pilotage : 18 000 €, soit 30 jours à 600 €/j
+
- lancement v2 <br>
- Déploiement : 22 500 €, soit 50 jours à 450 €/j
 
- Développement : 14 000 €, soit 35 jours à 400 €/j
 
- Interface : 5 250 €, soit 15 jours à 350 €/j
 
  
 +
'''Budget'''
 +
Nous avons estimé à environ 64 500 € le coût total pour la réalisation du Commun PDVPLV, décomposés comme suit :
  
 +
- Pilotage : 18 000 €, soit 30 jours à 600 €/j<br>
 +
- Déploiement : 22 500 €, soit 50 jours à 450 €/j <br>
 +
- Développement (gestion des bases, data engineering) : 16 000 €, soit 40 jours à 400 €/j <br>
 +
- Interface (interface et design front-end) : 8 000 €, soit 20 jours à 400 €/j <br>
  
 
=== justification de l'éligibilité ===
 
=== justification de l'éligibilité ===
Ligne 80 : Ligne 100 :
 
Le Commun PDVPLV est éligible au financement dans le cadre de l'Appel à Communs à plusieurs égards :
 
Le Commun PDVPLV est éligible au financement dans le cadre de l'Appel à Communs à plusieurs égards :
  
- Outil d'intérêt général, il n'est pas prévu de faire un usage commercial de cette solution, mais bien de permettre l'usage de PDVPLV pas le plus grand nombre et de l'enrichir au fil de l'eau
+
- Outil d'intérêt général, il n'est pas prévu de faire un usage commercial de cette solution, mais bien de permettre l'usage de PDVPLV pas le plus grand nombre et de l'enrichir au fil de l'eau,
  
- le financement sollicité permettra le renfort de l'équipe sur les volets datas, dev et UX, en s'assurant à chaque étape que les principes de l'open source seront respectés
+
- le financement sollicité permettra le renfort de l'équipe sur les volets datas, dev et UX, en s'assurant à chaque étape que les principes de l'open source seront respectés,
  
 
- la démarche de PDVPLV repose également sur une approche terrain, pour le recueils des besoins et le déploiement de l'outil. Ici, les financements de l'ADEME permettent d'entrevoir un rythme plus soutenu et un démarrage rapide de la campagne d'approche.  
 
- la démarche de PDVPLV repose également sur une approche terrain, pour le recueils des besoins et le déploiement de l'outil. Ici, les financements de l'ADEME permettent d'entrevoir un rythme plus soutenu et un démarrage rapide de la campagne d'approche.  
  
 
=== financement post Appel à communs ===
 
=== financement post Appel à communs ===
 +
 +
Nous avons identifié plusieurs sources de financement possibles pour compléter la dotation de l'ADEME.
 +
 +
Tout d'abord, nous comptons prendre en charge une partie du pilotage et du déploiement au sein de notre agence à notre compte.
 +
 +
En outre, nous avons identifié différents appels à projets locaux auxquels nous comptons postuler prochainement :
 +
 +
La Région Normandie propose son dispositif IDÉE (Initiative Développement durable Energie Environnement) pour soutenir les projets dans les domaines de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable.
 +
 +
L'appel à initiatives, NECI 2021, pour une économie circulaire en Normandie, lancé par le Comité Régional Economie Circulaire (CREC), vise à aiguiller les porteurs de projet vers les dispositifs d'aide existants en Normandie, sur le champ de l'économie circulaire.
 +
 +
Enfin, l'Incubateur des Territoires de l'ANCT peut fournir un appui opérationnel aux partenaires des collectivités qui souhaitent créer un service public numérique. Il peut proposer un accompagnement méthodologique pour chercher, tester, développer et déployer une solution face à un problème.
 
|complement_res=== '''Contenu Résilience et Territoire''' ==
 
|complement_res=== '''Contenu Résilience et Territoire''' ==
  
 
=== lien et ancrage territorial ===
 
=== lien et ancrage territorial ===
  
PDVPLD se veut résolument ancré aux territoires, en particuliers les villes petites et moyennes et les bourgs ruraux.  
+
PDVPLD se veut résolument ancré aux territoires, en particuliers les villes petites et moyennes et les bourgs ruraux. Actuellement situé en Normandie, l'équipe travaille les sujets de circularité des territoires à l'échelle de toute la Région, avec une attention particulière portée au Calvados et à l'Orne. Ces territoires permettent d'appréhender une grande diversité de situations : du littoral très touristique à la ruralité en déprise progressive, en passant par les villes moyennes et certains centres archétypaux de la période dite de la "Reconstruction".
Actuellement situé en Normandie, l'équipe travaille les sujets de circularité des territoires à l'échelle de toute la Région, avec une attention particulière portée au Calvados et à l'Orne. Ces territoires permettent d'appréhender une grande diversité de situations : du littoral très touristique à la ruralité en déprise progressive, en passant par les villes moyennes et certains centres archétypaux de la période dite de la "Reconstruction".
 
  
Testé en condition réelle localement, l'outil pourra être adapté à d'autre contextes, grâce à une conception ouverte et souple permettant de mettre en entrée des spécificités locales selon les besoins.
+
Testé en condition réelle localement, l'outil pourra être adapté à d'autre contextes en France, grâce à une conception ouverte et souple permettant de mettre en entrée des spécificités locales selon les besoins.
  
 
En outre, la nature même du projet repose sur une expertise de terrain, et vise prioritairement le public des acteurs locaux du territoire, élus, techniciens ou encore agences d'urbanismes.
 
En outre, la nature même du projet repose sur une expertise de terrain, et vise prioritairement le public des acteurs locaux du territoire, élus, techniciens ou encore agences d'urbanismes.
Ligne 102 : Ligne 133 :
 
Par sa forme ouverte et inspirée des sciences participatives, tous les publics pourraient être amenés à contribuer et à utiliser PDVPLV.  
 
Par sa forme ouverte et inspirée des sciences participatives, tous les publics pourraient être amenés à contribuer et à utiliser PDVPLV.  
  
Dans le cadre du lancement de notre agence, nous sommes en contact avec une grande diversité d'acteurs du territoire : agences d'urbanismes, associations, institutionnels, élus locaux et leurs services. Le projet pourra leur être présenté à court terme, pour un recueil de leurs avis et de leurs besoins.
+
Dans le cadre du lancement de notre agence, nous sommes en contact avec une grande diversité d'acteurs du territoire : agences d'urbanismes, associations, institutionnels, élus locaux et leurs services. PDV et l'appel à Communs leur sont présentés, avec des retours jusqu'à présent favorables quant à l'intérêt de cet outil.
 
 
Les acteurs du territoire, élus et techniciens des communes et des intercommunalités sont les cibles prioritaires de PDVPLV, en particuliers dans les collectivités œuvrant contre la vacance longue durée et la revitalisation des centres villes.
 
  
Il sera également indispensable de se rapprocher des représentants nationaux et locaux des démarches comme Action Cœur de Ville, Petites Villes de Demain et Zéro Logement Vacant.
+
Les acteurs du territoire, élus et techniciens des communes et des intercommunalités sont les cibles prioritaires de PDVPLV. Par sa vocation de sensibilisation, les collectivités disposent d'une vision globale faisant le lien entre la vacance et les enjeux environnementaux de leurs territoires. Dans sa version aboutie, PDV viendra en accompagnement des collectivités œuvrant déjà contre la vacance longue durée et la revitalisation des centres villes, en portant la circularité et la résilience comme une réponse complémentaire aux dispositifs réglementaires et juridiques existants.
  
 
A l'aide des données à notre disposition (INSEE, IGN etc), nous avons établi des critères simples pour déterminer une première liste des territoires à cibler, pour le moment en Normandie.
 
A l'aide des données à notre disposition (INSEE, IGN etc), nous avons établi des critères simples pour déterminer une première liste des territoires à cibler, pour le moment en Normandie.
 
   
 
   
''Nous souhaitons établir et renforcer nos liens avec une pluralité de partenaires'' :  
+
''Nous établissons et renforçons nos liens avec une pluralité de partenaires'' :  
  
 
- participants à l'Appel à Communs de l'ADEME
 
- participants à l'Appel à Communs de l'ADEME
 
- agences d'urbanismes déjà rencontrées,  
 
- agences d'urbanismes déjà rencontrées,  
 
- structures portant des projets concernant la vacance (ZLV, OQP.fr),  
 
- structures portant des projets concernant la vacance (ZLV, OQP.fr),  
 +
- représentants des programmes ACV et PDV,
 
- associations du patrimoine (Maisons Paysannes de France, CREBA),  
 
- associations du patrimoine (Maisons Paysannes de France, CREBA),  
- Frugalité Heureuse et Créative,  
+
- le mouvement de la Frugalité Heureuse et Créative, auquel nous adhérons,  
 
- les acteurs de la construction bas carbone locale ...
 
- les acteurs de la construction bas carbone locale ...
  
Dans une logique de bonne gouvernance et afin de garantir la pérennité du dispositif, une structure associative voire une SCIC est envisagée. Une organisation par grand territoire pourrait permettre une coordination à l'échelle nationale, tout en garantissant les conditions d'une adaptation par les acteurs aux contextes régionaux.
+
Dans une logique de bonne gouvernance et afin de garantir la pérennité du dispositif, la création d'une association est prévue. Une organisation du projet avec des représentants par grand territoire pourrait permettre une coordination à l'échelle nationale, tout en garantissant les conditions d'une adaptation par les acteurs aux contextes régionaux.
  
 
=== justification du défi choisi : C - Urbanisme circulaire ===
 
=== justification du défi choisi : C - Urbanisme circulaire ===
Ligne 125 : Ligne 155 :
 
PDVPLV s'inscrit par essence dans l'urbanisme circulaire. Ici, '''l'existant est considéré comme du patrimoine ET comme une matière première'''. Activité dans une logique d'économie circulaire, le bâti existant révèle ses grandes qualités bioclimatiques, est un excellent support pour un habitat résilient, redonne de l'importance aux centres villes et permet des retombées locales fortes, environnementales comme économiques. Les biens ainsi réinvestis, en répondant aux besoins en logements d'une collectivité, limitent fortement les émissions de GES et réduisent significativement la progression de l'artificialisation.  
 
PDVPLV s'inscrit par essence dans l'urbanisme circulaire. Ici, '''l'existant est considéré comme du patrimoine ET comme une matière première'''. Activité dans une logique d'économie circulaire, le bâti existant révèle ses grandes qualités bioclimatiques, est un excellent support pour un habitat résilient, redonne de l'importance aux centres villes et permet des retombées locales fortes, environnementales comme économiques. Les biens ainsi réinvestis, en répondant aux besoins en logements d'une collectivité, limitent fortement les émissions de GES et réduisent significativement la progression de l'artificialisation.  
  
Un accompagnement pourra être proposé à partir des nombreuses références de réalisations à faible impact similaires, de bonnes pratiques de gouvernance en matière de stratégie sur la vacance longue durée, ainsi que sur les usages à réinventer pour ces logements.  
+
A l'échelle du bâtiment, il s'agira d'apporter des références comparables de réalisations et de bonnes pratiques à faible impact ainsi que sur les usages à réinventer pour ces logements.  
  
 
PDVPLV est un outil '''d'intérêt général''' à utiliser à tous les moments de l'aménagement du territoire :  
 
PDVPLV est un outil '''d'intérêt général''' à utiliser à tous les moments de l'aménagement du territoire :  
  
- en appui stratégique pour la rédaction d'un document d'urbanisme grâce à sa vision macro,
+
- en appui stratégique pour la rédaction d'un document d'urbanisme grâce à sa vision macro (objet du MVP),
 
- dans le cadre d'un projet de couture urbaine nécessitant un ciblage fin spécifique,
 
- dans le cadre d'un projet de couture urbaine nécessitant un ciblage fin spécifique,
 
- ou de manière prospective afin de mesurer l'impact des objectifs d'une politique territoriale.  
 
- ou de manière prospective afin de mesurer l'impact des objectifs d'une politique territoriale.  
Ligne 139 : Ligne 169 :
 
La résorption de la vacance longue durée ne figure probablement pas parmi les enjeux prioritaires à traiter lorsque l'on évoque la résilience d'un territoire.
 
La résorption de la vacance longue durée ne figure probablement pas parmi les enjeux prioritaires à traiter lorsque l'on évoque la résilience d'un territoire.
  
Pourtant, la construction neuve engendre chaque année des émissions de CO2 importantes et une augmentation croissante des surfaces artificialisées. Pour répondre aux besoins en logements, les procédés constructifs industrialisés reposent sur des ressources souvent non renouvelables et à fort impact carbone. De plus, les Réglementations Thermiques et Environnementales - RT2012/RE2020 - contraignent les opérateurs à la réalisations de lots qu'il faudra très probablement adapter pour faire face aux conséquences du changement climatique ces prochaines années (notamment la hausse de température et les épisodes de vague de chaleur).
+
Pourtant, la construction neuve engendre chaque année des émissions de CO2 importantes et une augmentation croissante des surfaces artificialisées. Pour répondre aux besoins en logements, les procédés constructifs industrialisés reposent sur des ressources souvent non renouvelables et à fort impact carbone. De plus, les Réglementations Thermiques et Environnementales - RT2012/RE2020 - contraignent les opérateurs à la réalisations de lots qu'il faudra très probablement adapter pour faire face aux conséquences du changement climatique ces prochaines années (notamment face à la hausse des températures et des épisodes de vague de chaleur).
 +
 
 +
Pendant ce temps, le taux de vacance des logements en France ne fait qu'augmenter et concerne globalement tout type de territoire et de typologie d'habitat (collectif comme individuel). Le parc existant présente pourtant des qualités particulièrement intéressantes.  
  
Pendant ce temps, le taux de vacance des logements en France ne fait qu'augmenter et concerne globalement tout type de territoire et de typologie d'habitat (collectif comme individuel). Le parc existant présente pourtant des qualités particulièrement intéressantes. D'une part, il est "déjà là" et le poids carbone d'une très grande majorité de ce parc est amorti. D'autre part, les modes constructifs préindustriels (avant 1948) accordaient encore une large place aux filières locales d'artisanats et de matériaux. Ainsi, les matériaux bio et géosourcés ont été déployés massivement, illustrant les richesses en ressources locales et des besoins architecturaux spécifiques répondant à des conditions environnementales particulières (lourdes maisons en granit dans le sud Calvados, constructions en bauge dans le bocage, immeubles en briques en Seine Maritime).  
+
D'une part, il est "déjà là" et le poids carbone d'une très grande majorité de ce parc est amorti. D'autre part, les modes constructifs préindustriels (avant 1916) accordaient encore une large place aux filières locales d'artisanats et de matériaux. Ainsi, les matériaux bio et géosourcés ont été déployés massivement jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, illustrant les richesses en ressources locales et des besoins architecturaux spécifiques répondant à des conditions environnementales particulières (lourdes maisons en granit dans le sud Calvados, constructions en bauge dans le bocage, immeubles en briques en Seine Maritime).  
  
 
Disposer d'une connaissance fine de ce patrimoine permettrait d'anticiper la vacance à venir, de définir des stratégies d'aménagement faisant usage de l'économie circulaire pour réduire significativement les émissions de GES liées aux logements neufs, tout en augmentant les retombées sociales, économiques et environnementales.  
 
Disposer d'une connaissance fine de ce patrimoine permettrait d'anticiper la vacance à venir, de définir des stratégies d'aménagement faisant usage de l'économie circulaire pour réduire significativement les émissions de GES liées aux logements neufs, tout en augmentant les retombées sociales, économiques et environnementales.  
Ligne 152 : Ligne 184 :
 
PDVPLV sera une brique supplémentaire de l'urbanisme circulaire, agissant pour la résorption de la vacance longue durée en activant les filières locales de l'écoconstruction.
 
PDVPLV sera une brique supplémentaire de l'urbanisme circulaire, agissant pour la résorption de la vacance longue durée en activant les filières locales de l'écoconstruction.
  
A court terme, l'outil propose une méthodologie consolidée et scalable sur tout le territoire. En s'emparant de cette connaissance ainsi unifiée, un travail de terrain pourra être réalisé dans la foulée, pour des premières vérifications sur site. Des premiers biens pourraient être identifiés dans ce contexte. Par ailleurs, la vision macro permise par PDVPLV peut également être mobilisée lors de la rédaction de documents de planification environnementaux (PCAET) et en matière de logements (PLH).
+
A court terme, l'outil propose une vision macro permettant de mesurer les tendances relatives à la vacance, la construction neuve ou encore la progression de l'artificialisation des sols. Dans cette version prototype, PDVPLV est un outil de sensibilisation à une première approche de la circularité d'un territoire à partir des gisements potentiels de logement. Il pourra par exemple être mobilisé lors de la rédaction de documents de planification environnementaux (PCAET) et en matière de logements (PLH).
 +
 
 +
A moyen terme, nous nous attendons à une baisse des émissions de GES liées à la construction et à la réduction de l'artificialisation à l'échelle du territoire. Les connaissances tirées de PDVPLV ont pour but de rendre accessibles les potentiels circulaires d'un territoire, tant si l'on considère son patrimoine que ses ressources en matériaux à faible impact carbone et en savoir-faire.  
  
A moyen terme, nous nous attendons à une baisse des émissions de GES liées à la construction et à la réduction de l'artificialisation à l'échelle du territoire. Les connaissances tirées de PDVPLV ont pour but de rendre accessibles les potentiels circulaires d'un territoire, tant si l'on considère son patrimoine que ses ressources en matériaux à faible impact carbone et en savoir-faire. Ainsi, la construction neuve ne sera plus le seul levier accessible pour répondre aux besoins en logements. PDVPLV pourra également être mobilisé à des fins prospectives, pour anticiper les vacances sur le temps long, croiser les futurs besoins en logements et intégrer en amont le changement climatique aux politiques de logement (quelle matérialité pour un habitat frais face à l'augmentation des températures prévue ces prochaines années par exemple).
+
Ainsi, la construction neuve n'est plus le seul levier accessible pour répondre aux besoins en logements. PDVPLV pourra également être mobilisé à des fins prospectives, pour anticiper les disponibilités sur le temps long, croiser les futurs besoins en logements et intégrer en amont le changement climatique aux politiques de logement (quelle matérialité pour un habitat frais face à l'augmentation des températures prévue ces prochaines années par exemple).
  
 
La résorption d'une partie du parc de logements touchés par la vacance longue durée pourrait donc permettre des gains importants sur la consommation de foncier, par le renforcement de l'optimisation du foncier déjà bâti. Par ailleurs, comparativement au secteur de la construction particulièrement émetteur de GES, les circuits courts et locaux valorisent les matériaux vernaculaires bio et géo sourcés.
 
La résorption d'une partie du parc de logements touchés par la vacance longue durée pourrait donc permettre des gains importants sur la consommation de foncier, par le renforcement de l'optimisation du foncier déjà bâti. Par ailleurs, comparativement au secteur de la construction particulièrement émetteur de GES, les circuits courts et locaux valorisent les matériaux vernaculaires bio et géo sourcés.
Ligne 160 : Ligne 194 :
 
=== publication de certaines données environnementales en open data ===
 
=== publication de certaines données environnementales en open data ===
  
Il est bien prévu de mettre à disposition l'architecture de l'outil en opensource et d'ouvrir autant que faire se peut l'accès aux données consolidées et fiabilisées qui constituent le coeur de PDVPLV.  
+
Il est bien prévu de mettre à disposition l'architecture de l'outil en open source et d'ouvrir autant que faire se peut l'accès aux données consolidées et fiabilisées qui constituent le cœur de PDVPLV, et ce à chacun des stades de développement.
  
 
=== lien avec la communauté Open Data ===
 
=== lien avec la communauté Open Data ===
  
L'outil se veut résolument ouvert et un travail autour des licences est en cours pour garantir un accès libre aux ressources et à l'architecture de PDVPLV.  
+
L'outil se veut résolument ouvert et un travail autour des licences est intégré au cahier des charges pour garantir un accès libre aux ressources et à l'architecture de PDVPLV.  
  
 
'''Nous lançons d'ailleurs un appel à contribution sur ce sujet, et tout membre de la communauté peut dès à présent nous contacter pour échanger sur le projet ;)'''
 
'''Nous lançons d'ailleurs un appel à contribution sur ce sujet, et tout membre de la communauté peut dès à présent nous contacter pour échanger sur le projet ;)'''
Ligne 170 : Ligne 204 :
 
https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/pdvplv-proposition-de-commun/579/2
 
https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/pdvplv-proposition-de-commun/579/2
 
|complement=== '''Synthèse du Projet de Commun''' ==
 
|complement=== '''Synthèse du Projet de Commun''' ==
 +
 +
Une maquette de wireframe très sommaire du site est accessible en suivant ce lien : https://territoirecirculaire.fr/pdvplv/
  
 
=== expérience du porteur de Commun dans le domaine ===
 
=== expérience du porteur de Commun dans le domaine ===
Ligne 179 : Ligne 215 :
 
Avant cela, j'ai eu des expériences diverses chez Eiffage Construction (QSE) et au sein du Grecam, cabinet d'études en immobilier.
 
Avant cela, j'ai eu des expériences diverses chez Eiffage Construction (QSE) et au sein du Grecam, cabinet d'études en immobilier.
  
Depuis fin 2020, nous développons avec @Hery Ravelomanantsoa une activité de conseils aux collectivités avec comme objectif de montrer les existants comme du patrimoine et comme matière première. Dans ce cadre, j'ai pu explorer plus en détail le travail autour des données publiques et du SIG. Par ailleurs, la vacance figure, avec la construction à faible impact carbone, parmi les enjeux que nous avons identifiés comme incontournables pour des territoires circulaires et résilients.
+
Depuis fin 2020, nous développons une activité de conseils aux collectivités avec comme objectif de montrer les existants comme du patrimoine et comme matière première. Dans ce cadre, j'ai pu explorer plus en détail le travail autour des données publiques et du SIG. Par ailleurs, la vacance figure, avec la construction à faible impact carbone, parmi les enjeux que nous avons identifiés comme incontournables pour des territoires circulaires et résilients.
  
 
=== informations liées au Commun et au problème identifié ===
 
=== informations liées au Commun et au problème identifié ===
Ligne 197 : Ligne 233 :
 
L'analyse du parc de logements existants est une tâche complexe, car multiscalaire et multifactorielle. Pourtant, lorsque l'on considère le poids des émissions de GES et des consommations d'énergie lié à l'habitat, des outils sont nécessaires pour intervenir sur ce parc, en accord avec les trajectoires carbone nationale.  
 
L'analyse du parc de logements existants est une tâche complexe, car multiscalaire et multifactorielle. Pourtant, lorsque l'on considère le poids des émissions de GES et des consommations d'énergie lié à l'habitat, des outils sont nécessaires pour intervenir sur ce parc, en accord avec les trajectoires carbone nationale.  
  
Le rapport du PACTE de juillet 2017 (révision 2.0) « Analyse détaillée du parc résidentiel existant » soulignait dès 2012 l’importance de la qualité de la rénovation sur le bâti ancien afin de participer à la trajectoire de réduction des émissions de GES. Il faut dès lors intervenir sur les vecteurs énergétiques moins carbonés tout en maintenant un niveau d’exigences élevées sur les isolants.  
+
Le rapport du PACTE de juillet 2017 (révision 2.0) « Analyse détaillée du parc résidentiel existant » soulignait dès 2012 l’importance de la qualité de la rénovation sur le bâti ancien afin de participer à la trajectoire de réduction des émissions de GES. Il faut dès lors intervenir sur les vecteurs énergétiques moins carbonés tout en maintenant un niveau d’exigences élevées en particulier sur les isolants.  
  
Une remarquable analyse croisant les aspects architecturaux, techniques et sociaux du parc a été réalisée par le PACTE (mise à jour 2017). L'existant d'avant 2020 y est analysé par typologie - maison individuelle/logement collectif, par génération de construction - avant 1948 : l'ancien, entre 1948 et 1974 : récent non isolé, entre 1974 et 2000 : récent isolé.  
+
L'existant d'avant 2020 y est analysé par typologie - maison individuelle/logement collectif, par génération de construction - avant 1948 : l'ancien, entre 1948 et 1974 : récent non isolé, entre 1974 et 2000 : récent isolé.  
  
 
Il est par ailleurs souligné que la connaissance du bâti avant 48 est fortement influencée par des aspects vernaculaires. Chaque région doit faire l’objet d’un recensement spécifique, illustrant à nouveau l’importance d’intégrer les savoir faire locaux et vernaculaires comme brique de circularité. Pour rappel, 66 % du parc de logement en France Métropolitaine date d’avant 1974, dont 38 % avant 1948 - maisons individuelles et logements collectifs).
 
Il est par ailleurs souligné que la connaissance du bâti avant 48 est fortement influencée par des aspects vernaculaires. Chaque région doit faire l’objet d’un recensement spécifique, illustrant à nouveau l’importance d’intégrer les savoir faire locaux et vernaculaires comme brique de circularité. Pour rappel, 66 % du parc de logement en France Métropolitaine date d’avant 1974, dont 38 % avant 1948 - maisons individuelles et logements collectifs).
Ligne 217 : Ligne 253 :
 
Il existe bien un lien entre la dynamique démographique et la vacance. Ainsi dans les grandes aires urbaines, l'augmentation du parc est due à 41% par la décohabitation et à 18% pour suivre la croissance démographique. En parallèle, la vacance représente 34% du parc ainsi augmenté.  
 
Il existe bien un lien entre la dynamique démographique et la vacance. Ainsi dans les grandes aires urbaines, l'augmentation du parc est due à 41% par la décohabitation et à 18% pour suivre la croissance démographique. En parallèle, la vacance représente 34% du parc ainsi augmenté.  
  
La MEL a souhaité s'emparer du sujet et identifie les causes de la vacance et des pistes de résorption dans le guide sur le "Recyclage de l'Habitat Privé Vacant Dégradé". 40 000 logements vacants étaient alors dénombrés, dont plus de 6 500 logements en classe cadastrale 7-8 (par conséquent sujets à une occupation durable et rapide plus laborieuse) et plus de 6 000 logements vacants depuis plus de 5 ans. Les blocages juridiques liés à la propriété sont clairement identifiés comme principaux freins à la résorption de la vacance longue durée. Toutefois, l'état du bâti apparait rapidement après comme une autre cause directe de vacance structurelle. (MEL 2016)
+
La Métropole Européenne de Lille a souhaité s'emparer du sujet et identifie les causes de la vacance et des pistes de résorption dans le guide sur le "Recyclage de l'Habitat Privé Vacant Dégradé". 40 000 logements vacants étaient alors dénombrés, dont plus de 6 500 logements en classe cadastrale 7-8 (par conséquent sujets à une occupation durable et rapide plus laborieuse) et plus de 6 000 logements vacants depuis plus de 5 ans. Les blocages juridiques liés à la propriété sont clairement identifiés comme principaux freins à la résorption de la vacance longue durée. Toutefois, l'état du bâti apparait rapidement après comme une autre cause directe de vacance structurelle. (MEL 2016)
  
 
===== ''le secteur de la construction de logements neufs'' =====
 
===== ''le secteur de la construction de logements neufs'' =====
Ligne 227 : Ligne 263 :
 
Dans ce contexte, la massification d'une rénovation en circuit court à fort impact positif local apparait comme une réponse pertinente pour amorcer la transition vers le paradigme de la circularité.  
 
Dans ce contexte, la massification d'une rénovation en circuit court à fort impact positif local apparait comme une réponse pertinente pour amorcer la transition vers le paradigme de la circularité.  
  
==== ''en réponse'' ====
+
=== description des actions, livrables et planning associé ===
  
=== description des actions, livrables et planning associé - ''provisoire'' ===
+
==== ''acte 1 - juin à septembre 21 : développement de la communauté et MVP'' ====
  
juin à septembre 21 : constitution d'une communauté et sollicitations des partenaires, organisation de l'architecture de l'outil, préparation des données, premières sorties terrain exploratoires
+
COMMUNAUTE <br>
 +
- poursuite de la constitution de la communauté en consolidant les contacts déjà engagés <br>
 +
- identification d'autres partenaires à solliciter, <br>
 +
- enquêtes auprès des utilisateurs finaux (collectivités) <br>
 +
- premières sorties terrain exploratoires <br>
  
septembre à décembre 21 : révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain, création de l'association, premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires, implémentation des modules carbone, visualisation de la vacance
+
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- organisation de l'architecture de l'outil, <br>
 +
- collecte et préparation des données, <br>
 +
- esquisse de l’interface, <br>
 +
- réalisation du MVP : dativiz simplifiée sur le parc de logement et l’évolution de la vacance <br>
  
décembre 21 à mars 22 : ouverture de l'outil et généralisation au territoire, accès au public sur le format science participative
+
==== ''acte 2 - septembre à décembre 21 : gouvernance et V1'' ====
 +
 
 +
GOUVERNANCE <br>
 +
- création de l'association <br>
 +
 
 +
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain, <br>
 +
- implémentation de modules <br>
 +
- V1 du site <br>
 +
 
 +
COMMUNAUTE <br>
 +
- premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires <br>
 +
 
 +
==== ''acte 3 - décembre 21 à mars 22 : déploiement'' ====
 +
 
 +
COMMUNAUTE <br>
 +
- accès au public sur le format science participative <br>
 +
 
 +
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- ouverture de l'outil et généralisation au territoire, <br>
 +
 
 +
==== ''acte 4 - mars 22 à juin 22 : V2 et bilan à 1 an'' ====
  
mars 22 à juin 22 : bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque
+
DEVELOPPEMENT <br>
 +
- bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque <br>
  
''à affiner''
+
GOUVERNANCE <br>
 +
- intégration des retours sur la v1 <br>
 +
- lancement v2 <br>
  
 
=== taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée ===
 
=== taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée ===
  
Nous avons crée un topic sur le forum, sur lequel chaque personne intéressée peut participer à l'avancement du projet.  
+
Nous avons crée un topic sur le forum, sur lequel chaque personne intéressée peut participer à l'avancement du projet. Nous avons sollicité des partenaires divers qui ont montré leur intérêt pour contribuer aux prochaines phases de développement du Commun.
  
 
=== estimation coût/impact du Commun dans le domaine de la résilience ===
 
=== estimation coût/impact du Commun dans le domaine de la résilience ===
Ligne 250 : Ligne 318 :
 
Toutefois, l'impact de PDVPLV se révèlera vraisemblablement par ricochet, au regard des projets initiés et des filières locales activées suite à l'usage de l'outil.
 
Toutefois, l'impact de PDVPLV se révèlera vraisemblablement par ricochet, au regard des projets initiés et des filières locales activées suite à l'usage de l'outil.
  
"à affiner"
+
=== PVDPLV, un Commun d'intérêt général ===
 +
 
 +
Le projet PDVPLV s’inscrit entièrement dans l’économie circulaire, reconnue d’intérêt général, et s’appuie sur les orientations du Livre Blanc de l’ADEME de 2017 sur l’Économie Circulaire.
 +
 
 +
Il est notamment jugé nécessaire de développer de nouveaux leviers pour aller au-delà de la seule logique de gestion des déchets et des 3R en permettant d’agir sur la ville existante, ce qui est justement l’objectif principal du projet PDVPLV.
 +
 
 +
PDVPLV vise à améliorer la coordination entre les acteurs du territoire : élus et services techniques, écosystème local de l'écoconstruction, grand public ... Le travail sur la réduction de la vacance structurelle devrait connaitre une montée en puissance avec le déploiement de Zéro Logement Vacant ou de Cartofriche. PDV intervient alors comme une solution complémentaire à ces dispositifs.
 +
 
 +
La vacance structurelle est un véritable enjeu d’intérêt général. En particulier dans les territoires où le marché de l'immobilier est plus détendu, la production de logements neufs doit être contenue, tout en adaptant le parc existant à la demande. L'intervention sur l'existant est ainsi rendue complexe considérant les coûts liées à ce type d'opérations. Toutefois, en faisant le pari d'une adaptation résiliente et durable sur ces biens disponibles, une réponse supplémentaire est apportée aux collectivités, avec des garanties de retombées locales à fort impact positif.
 +
 
 +
PDV pourra être mobilisé dans le cadre de l'action publique en matière de la lutte contre la vacance longue durée, en rendant visibles les bénéfices circulaires globaux à moyen et long termes pour le territoire. Adapter l'existant à la demande actuelle et à venir devient un vecteur important d'attractivité des villes, tout en introduisant l'adaptation de ce parc aux conditions climatiques à venir.  Un ralentissement de l’artificialisation des sols est attendu, assorti à la réductions des émissions de GES induites par la création de nouveaux biens.
 +
En s'appuyant sur les gisements et les ressources de proximité, les réseaux locaux d'écoconstructions et écomatériaux sont valorisés et ont l'opportunité d'adapter leurs pratiques à une demande massifiée.
  
'''PVDPLV, un Commun d'intérêt général :'''  
+
Par sa conception libre et ouverte, chaque usager sera amené à apporter sa contribution à PDVPLV. La phase de déploiement sera également l'occasion de former les usagers finaux à la prise en main de l'outil de manière autonome.
  
à compléter : ---
+
En mettant en œuvre des données publiques au sein d'un outil dont tous les éléments seront disponibles publiquement, notre projet s'inscrit par essence dans une démarche collaborative. En outre, l'ajout d'une fonctionnalité permettant de contribuer à la fiabilisation des données, à la manière des sciences participatives, va dans le sens d'un standard commun.
* amélioration de la coordination entre acteurs hétérogènes (public, privé, formel, informel, petit, grand…),
 
* produire des effets là où le marché seul n’y parvient pas,
 
* participer à la réalisation d’un objectif d’intérêt général et génère un bénéfice global pour la société,lève des barrières à l’entrée pour de nouveaux acteurs,
 
* ne pas générer d'effets d’enfermement propriétaire ou lock-in 1,
 
* participer à la création de standard ouvert pour tous les acteurs d’un domaine,
 
* autre …
 
 
|complement_auto=== '''AutoDiagnostic''' ==
 
|complement_auto=== '''AutoDiagnostic''' ==
  
Ligne 270 : Ligne 343 :
 
=== contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ===
 
=== contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ===
  
A ce stade, les contributeurs renseignés sur cette page sont parties prenantes de PDVPLV. Des contacts sont en cours pour renforcer les rangs.
+
A ce stade, les contributeurs renseignés sur cette page sont parties prenantes de PDVPLV. Des contacts sont en cours pour renforcer les rangs, notamment lorsque le projet sera lancé.
  
 
=== contexte, définition de la résilience, impact du Commun sur le défi C ===
 
=== contexte, définition de la résilience, impact du Commun sur le défi C ===
Ligne 284 : Ligne 357 :
  
 
De manière indirecte :
 
De manière indirecte :
* hors de tissus urbains denses, la création de nouveaux logements suppose la création d'infrastructure servantes (VRD notamment) à fort impact
+
* hors de tissus urbains denses, la création de nouveaux logements suppose la création d'infrastructure servantes (VRD notamment) à fort impact sur les écosystèmes
 
* les terrains disponibles se raréfiant près des polarités urbaines structurantes, les temps de déplacements des usagers sont allongés, augmentant les émissions liées aux transports
 
* les terrains disponibles se raréfiant près des polarités urbaines structurantes, les temps de déplacements des usagers sont allongés, augmentant les émissions liées aux transports
 
 
   
 
   
 
==== ''résilience'' ====  
 
==== ''résilience'' ====  
  
dans ce contexte, un territoire résilient produit consomme moins de ressources et réduit ses émissions de GES, pour une participation active aux trajectoires type SNBC. En valorisant les existants, le territoire gagne en autonomie face à des stress importants, démographiques (revitalisation), environnementaux (limiter l'éparpillement urbain) et sociaux (valorisant des ressources locales renouvelables). La résilience face au changement climatique est également adressée, dans la mesure où le travail sur l'existant est un moment pour révéler certaines qualités bioclimatiques, en particulier si l'on considère l'augmentation des températures et la chronicité des vagues de chaleurs, auxquelles les constructions "RT2012" ne sont pas préparées. Enfin, une bonne connaissance de l'existant croisée à des critères circulaires est un facteur de résilience important.
+
dans ce contexte, un territoire résilient produit consomme moins de ressources et réduit ses émissions de GES, pour une participation active aux trajectoires type SNBC. En valorisant les existants, le territoire gagne en autonomie face à des stress importants, démographiques (revitalisation), environnementaux (limiter l'éparpillement urbain) et sociaux (valorisant des ressources locales renouvelables). La résilience face au changement climatique est également adressée, dans la mesure où le travail sur l'existant est un moment pour révéler certaines qualités bioclimatiques, en particulier si l'on considère l'augmentation des températures et la chronicité des vagues de chaleurs, auxquelles les constructions "RT2012" ne sont pas préparées. Enfin, une bonne connaissance de l'existant croisée à des critères circulaires est un facteur de résilience important pour les territoires.
  
 
==== ''impact du commun sur le défi'' ====
 
==== ''impact du commun sur le défi'' ====
  
PDVPLV propose de valoriser l'existant comme patrimoine et comme matière première, pour la planification urbaine et environnementale autant que pour des projets de terrain. Ainsi, "notre" commun s'intègre résolument dans une démarche d'urbanisme circulaire. PDVPLV rend visibles et opérationnelles les alternatives pour une fabrique de la ville plus résiliente. C'est une brique supplémentaire de la circularité, aux côtés des solutions existantes et à venir, pour quitter progressivement et collectivement le modèle linéaire classique du développement des territoires.
+
PDVPLV propose de valoriser l'existant comme patrimoine et comme matière première, pour la planification urbaine et environnementale autant que pour des projets de terrain. Ainsi, le Commun s'intègre résolument dans une démarche d'urbanisme circulaire. PDVPLV rend visibles et opérationnelles les alternatives pour une fabrique de la ville plus résiliente. C'est une brique supplémentaire de la circularité, aux côtés des solutions existantes et à venir, pour quitter progressivement et collectivement le modèle linéaire classique du développement des territoires.
  
 
=== structure porteuse en capacité de recevoir des financements ===
 
=== structure porteuse en capacité de recevoir des financements ===
  
 
Nous proposons un portage ponctuel via notre agence TCHR - territoire circulaire. Nous sommes salariés au sein de la SCOOP COOPANAME - SA, et en capacité de recevoir des financements à l'instar d'une structure classique.
 
Nous proposons un portage ponctuel via notre agence TCHR - territoire circulaire. Nous sommes salariés au sein de la SCOOP COOPANAME - SA, et en capacité de recevoir des financements à l'instar d'une structure classique.
 +
Nous comptons ensuite créer une association dédiée exclusivement au portage de PDVPLV, qui sera par nature en capacité de capter des subventions.
  
 
=== besoins exprimables pour développer le commun ? ===
 
=== besoins exprimables pour développer le commun ? ===
Ligne 306 : Ligne 379 :
 
=== ancrage territorial ===
 
=== ancrage territorial ===
  
PDVPLV est conçu pour répondre à tout type de territoire. Pensé dans un premier temps pour intégrer la diversité des tissus en Normandie, lieu d'implantation de l'agence, la solution se veut la plus souple possible et pourra intégrer en entrée les contraintes particulières des lieux.
+
PDVPLV est conçu pour répondre à tout type de territoire. Pensé dans un premier temps pour intégrer la diversité des tissus en Normandie, lieu d'implantation de l'agence, la solution se veut la plus souple possible et pourra intégrer en entrée les contraintes particulières des lieux partout en France.
L'approche terrain est déterminante et place usagers et décideurs locaux comme acteurs de la démarche. Idéalement, des collectivités pilotes pourront être associées à la démarche, pour intégrer très en amont la diversité des territoires (urbain dense, bourg rural, espace remarquable) et répondre aux besoins des différentes échelles de gouvernance territoriale (commune, intercommunalité, département, région). La valorisation des savoir-faire est également de mise, et nous comptons les associations locales de promotion de l'écoconstruction parmi les acteurs incontournables.
+
L'approche terrain est déterminante et place usagers et décideurs locaux comme acteurs de la démarche. Idéalement, des collectivités pilotes pourront être associées à la démarche, pour intégrer très en amont la diversité des territoires (urbain dense, bourg rural, espace remarquable) et répondre aux besoins des différentes échelles de gouvernance territoriale (commune, intercommunalité, département, région). La valorisation des savoir-faire est également de mise, et nous comptons les associations locales de promotion de l'écoconstruction parmi nos partenaires incontournables.
  
 
=== un commun collaboratif ouvert aux parties prenantes d'autres sphères ===
 
=== un commun collaboratif ouvert aux parties prenantes d'autres sphères ===
Ligne 313 : Ligne 386 :
 
PDVPLV tâchera d'être le plus ouvert possible, tant dans son élaboration que dans les possibilités proposées d'utilisation de l'outil (API). Il est par ailleurs envisagé un portage tiers pour le projet une fois lancée, permettant d'intégrer au fil de l'eau les parties prenantes qui le souhaiteraient. Enfin, la possibilité de valider les données sur le terrain à la manière des sciences participatives sera proposée au grand public.
 
PDVPLV tâchera d'être le plus ouvert possible, tant dans son élaboration que dans les possibilités proposées d'utilisation de l'outil (API). Il est par ailleurs envisagé un portage tiers pour le projet une fois lancée, permettant d'intégrer au fil de l'eau les parties prenantes qui le souhaiteraient. Enfin, la possibilité de valider les données sur le terrain à la manière des sciences participatives sera proposée au grand public.
  
Le temps de l'élaboration du commun est aussi propice à l'ouverture des réflexions au plus grand nombre. Ainsi, nous avons relayé l'Appel à Communs et appelé aux contributions sur notre Commun via notre site internet et nos réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter, Instragram).
+
Le temps de l'élaboration du commun est aussi propice à l'ouverture des réflexions au plus grand nombre. Ainsi, nous avons relayé l'Appel à Communs et appelé aux contributions sur notre Commun via notre site internet et nos réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter, Instragram) et lors de nos rendez-vous divers avec nos partenaires.
  
 
=== besoins pour passer à l'étape suivante ===
 
=== besoins pour passer à l'étape suivante ===
Ligne 321 : Ligne 394 :
 
A ce stade, afin de passer de l'idée à la Preuve de Concept :
 
A ce stade, afin de passer de l'idée à la Preuve de Concept :
  
- nous activons notre réseau de partenaires locaux pour leur présenter l'AAC et le Commun PDVPLV
+
- nous activons notre réseau de partenaires locaux pour leur présenter l'AAC et le Commun PDVPLV (ARPE, Frugalité Heureuse)
- nous sommes rentrés en contact avec les acteurs spécialistes de la question (pour le moment ZLV, ADEUPa)
+
- nous sommes rentrés en contact avec les acteurs spécialistes de la question (ZLV, ADEUPa, CD29)
 +
- nous rencontrons des collectivités ces jours-ci afin d'évaluer leur réception du Commun en l'état (communes et CdCs du Calvados et de l'Eure)
 
- nous cherchons à contacter des acteurs locaux opérationnels travaillant aux seins des dispositifs ACV et PVD
 
- nous cherchons à contacter des acteurs locaux opérationnels travaillant aux seins des dispositifs ACV et PVD
- nous rencontrons des collectivités ces jours-ci afin d'évaluer leur réception du Commun en l'état (communes et CdCs)
+
- nous validons la faisabilité technique du Commun au stade du MVP
- nous validons la faisabilité technique du commun
 
 
}}
 
}}

Version actuelle datée du 26 novembre 2021 à 09:47


Valoriser les biens vacants comme une ressource circulaire

💼 Porté par Territoire Circulaire

Echanger, Poser des questions

Description : La vacance des logements ne cesse d'augmenter depuis quelques années. C'est une préoccupation portée à l'échelle nationale, en témoigne le "Plan national de lutte contre les logements vacants" lancé en 2021. Pourtant, le parc de logements atteint par la vacance longue durée est souvent bien situé et présente de grandes qualités bioclimatiques.

En réponse au Défi C - Urbanisme circulaire, Pas De Vacance Pour La Vacance (PDVPLV) est un outil web qui permet d'intégrer la vacance longue durée dans un aménagement circulaire des territoires, en valorisant ses existants. PDVPLV est un Commun pensé en complément des remarquables initiatives en cours à l'échelle nationale et locale (Action Cœur de Ville, Petite Ville de Demain, Zéro Logement Vacant, Zéro Artificialisation Nette, Fonds Friches).

C'est un outil de sensibilisation d'intérêt général à destination des acteurs du territoire accessible gratuitement via un navigateur web, dont la structure sera ouverte et modulable afin de s'adapter à toutes spécificités locales.

PDVPLV propose la création d'une base de données interrogeant un grand nombre de sources. En entrée, nous nous appuyons sur les bases des producteurs de données publiques et envisageons un accès (ne serait-ce que limité) à la connaissance très aboutie obtenue par les spécialistes de la question, comme le CEREMA ou Zéro Logement Vacant (contact établi avec ces derniers).

Les objectifs sont de :

- croiser ces sources pour produire et consolider les connaissances sur le patrimoine bâti par territoire et par commune dans un premier temps, puis à l'adresse, - permettre la visualisation d'indicateurs comme les émissions de GES évitées ou les objectifs territoriaux de production de logement, - rendre visibles les filières locales et les gisements à proximité - porter à la connaissance de l'usager les documents existants répondant aux enjeux constructifs spécifiques de la parcelle, - vérifier et fiabiliser les données sur le terrain de manière dynamique et collaborative.

PDVPLV n'est pas conçu comme un outil de recensement du foncier invisible, mais véritablement comme un moyen de visualiser les retombées positives pour la communauté, liées à la rénovation du patrimoine en sommeil avec des moyens circulaires.

Sommaire

Description

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : Territoire Circulaire

Contributeurs : Thomascharrier

Défi auquel répond la ressource : C- Urbanisme circulaire

Autre commun proche : Cartograhie Nationale des Ressources Locales, Cartographie Nationale des Ressources Locales, Data Patch

Richesse recherchée : Mentorat, Cas d'usages, Financement, Conseil Expertise, Moyen de prototypage - production - essais et calcul, Expérimentation, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée : Regénération

Communauté d'intérêt : PDVPLV

Type de licence ? Creative Commons, ODC Open Database License (ODbL)

Niveau de développement : Idée

Cloud / Fichiers : https://territoirecirculaire.fr/pdvplv/ ; https://annuel2.framapad.org/p/pdvplv-9qw9?lang=fr

Logo v1.png

Tags : vacance, urbanisme circulaire, urbanisme, Economie Circulaire, empreinte carbone, revitalisation, architecture, filières, écomatériaux

Catégories : Données, Connaissance

Thème : Général/Modèles, Général/Approches, Général/Enjeux, Vulnérabilités/Démographique, Vulnérabilités/Sociale, Vulnérabilités/Energétique, Vulnérabilités/Economique, Vulnérabilités/Culturelle, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Urbanisme, Anticipation, Regénération/Reconstruction, Regénération/Fiabilisation, Regénération/Innovation

Candidat Appel à Communs : sélectionné

Référent ADEME :

Référent du commun : Thomascharrier


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : sélectionné

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 40000

1.Détails du Financement :

Financement

plan de financement, chronogramme - provisoire

acte 1 - juin à septembre 21 : développement de la communauté et MVP

COMMUNAUTE
- poursuite de la constitution de la communauté en consolidant les contacts déjà engagés
- identification d'autres partenaires à solliciter,
- enquêtes auprès des utilisateurs finaux (collectivités)
- premières sorties terrain exploratoires

DEVELOPPEMENT
- organisation de l'architecture de l'outil,
- collecte et préparation des données,
- esquisse de l’interface,
- réalisation du MVP : dativiz simplifiée sur le parc de logement et l’évolution de la vacance

acte 2 - septembre à décembre 21 : gouvernance et V1

GOUVERNANCE
- création de l'association

DEVELOPPEMENT
- révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain,
- implémentation de modules
- V1 du site

COMMUNAUTE
- premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires

acte 3 - décembre 21 à mars 22 : déploiement

COMMUNAUTE
- accès au public sur le format science participative

DEVELOPPEMENT
- ouverture de l'outil et généralisation au territoire,

acte 4 - mars 22 à juin 22 : V2 et bilan à 1 an

DEVELOPPEMENT
- bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque

GOUVERNANCE
- intégration des retours sur la v1
- lancement v2

Budget Nous avons estimé à environ 64 500 € le coût total pour la réalisation du Commun PDVPLV, décomposés comme suit :

- Pilotage : 18 000 €, soit 30 jours à 600 €/j
- Déploiement : 22 500 €, soit 50 jours à 450 €/j
- Développement (gestion des bases, data engineering) : 16 000 €, soit 40 jours à 400 €/j
- Interface (interface et design front-end) : 8 000 €, soit 20 jours à 400 €/j

justification de l'éligibilité

Le Commun PDVPLV est éligible au financement dans le cadre de l'Appel à Communs à plusieurs égards :

- Outil d'intérêt général, il n'est pas prévu de faire un usage commercial de cette solution, mais bien de permettre l'usage de PDVPLV pas le plus grand nombre et de l'enrichir au fil de l'eau,

- le financement sollicité permettra le renfort de l'équipe sur les volets datas, dev et UX, en s'assurant à chaque étape que les principes de l'open source seront respectés,

- la démarche de PDVPLV repose également sur une approche terrain, pour le recueils des besoins et le déploiement de l'outil. Ici, les financements de l'ADEME permettent d'entrevoir un rythme plus soutenu et un démarrage rapide de la campagne d'approche.

financement post Appel à communs

Nous avons identifié plusieurs sources de financement possibles pour compléter la dotation de l'ADEME.

Tout d'abord, nous comptons prendre en charge une partie du pilotage et du déploiement au sein de notre agence à notre compte.

En outre, nous avons identifié différents appels à projets locaux auxquels nous comptons postuler prochainement :

La Région Normandie propose son dispositif IDÉE (Initiative Développement durable Energie Environnement) pour soutenir les projets dans les domaines de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable.

L'appel à initiatives, NECI 2021, pour une économie circulaire en Normandie, lancé par le Comité Régional Economie Circulaire (CREC), vise à aiguiller les porteurs de projet vers les dispositifs d'aide existants en Normandie, sur le champ de l'économie circulaire.

Enfin, l'Incubateur des Territoires de l'ANCT peut fournir un appui opérationnel aux partenaires des collectivités qui souhaitent créer un service public numérique. Il peut proposer un accompagnement méthodologique pour chercher, tester, développer et déployer une solution face à un problème.

2.Détails Résilience et Territoire :

Contenu Résilience et Territoire

lien et ancrage territorial

PDVPLD se veut résolument ancré aux territoires, en particuliers les villes petites et moyennes et les bourgs ruraux. Actuellement situé en Normandie, l'équipe travaille les sujets de circularité des territoires à l'échelle de toute la Région, avec une attention particulière portée au Calvados et à l'Orne. Ces territoires permettent d'appréhender une grande diversité de situations : du littoral très touristique à la ruralité en déprise progressive, en passant par les villes moyennes et certains centres archétypaux de la période dite de la "Reconstruction".

Testé en condition réelle localement, l'outil pourra être adapté à d'autre contextes en France, grâce à une conception ouverte et souple permettant de mettre en entrée des spécificités locales selon les besoins.

En outre, la nature même du projet repose sur une expertise de terrain, et vise prioritairement le public des acteurs locaux du territoire, élus, techniciens ou encore agences d'urbanismes.

description de la communauté Territoire

Par sa forme ouverte et inspirée des sciences participatives, tous les publics pourraient être amenés à contribuer et à utiliser PDVPLV.

Dans le cadre du lancement de notre agence, nous sommes en contact avec une grande diversité d'acteurs du territoire : agences d'urbanismes, associations, institutionnels, élus locaux et leurs services. PDV et l'appel à Communs leur sont présentés, avec des retours jusqu'à présent favorables quant à l'intérêt de cet outil.

Les acteurs du territoire, élus et techniciens des communes et des intercommunalités sont les cibles prioritaires de PDVPLV. Par sa vocation de sensibilisation, les collectivités disposent d'une vision globale faisant le lien entre la vacance et les enjeux environnementaux de leurs territoires. Dans sa version aboutie, PDV viendra en accompagnement des collectivités œuvrant déjà contre la vacance longue durée et la revitalisation des centres villes, en portant la circularité et la résilience comme une réponse complémentaire aux dispositifs réglementaires et juridiques existants.

A l'aide des données à notre disposition (INSEE, IGN etc), nous avons établi des critères simples pour déterminer une première liste des territoires à cibler, pour le moment en Normandie.

Nous établissons et renforçons nos liens avec une pluralité de partenaires :

- participants à l'Appel à Communs de l'ADEME - agences d'urbanismes déjà rencontrées, - structures portant des projets concernant la vacance (ZLV, OQP.fr), - représentants des programmes ACV et PDV, - associations du patrimoine (Maisons Paysannes de France, CREBA), - le mouvement de la Frugalité Heureuse et Créative, auquel nous adhérons, - les acteurs de la construction bas carbone locale ...

Dans une logique de bonne gouvernance et afin de garantir la pérennité du dispositif, la création d'une association est prévue. Une organisation du projet avec des représentants par grand territoire pourrait permettre une coordination à l'échelle nationale, tout en garantissant les conditions d'une adaptation par les acteurs aux contextes régionaux.

justification du défi choisi : C - Urbanisme circulaire

PDVPLV s'inscrit par essence dans l'urbanisme circulaire. Ici, l'existant est considéré comme du patrimoine ET comme une matière première. Activité dans une logique d'économie circulaire, le bâti existant révèle ses grandes qualités bioclimatiques, est un excellent support pour un habitat résilient, redonne de l'importance aux centres villes et permet des retombées locales fortes, environnementales comme économiques. Les biens ainsi réinvestis, en répondant aux besoins en logements d'une collectivité, limitent fortement les émissions de GES et réduisent significativement la progression de l'artificialisation.

A l'échelle du bâtiment, il s'agira d'apporter des références comparables de réalisations et de bonnes pratiques à faible impact ainsi que sur les usages à réinventer pour ces logements.

PDVPLV est un outil d'intérêt général à utiliser à tous les moments de l'aménagement du territoire :

- en appui stratégique pour la rédaction d'un document d'urbanisme grâce à sa vision macro (objet du MVP), - dans le cadre d'un projet de couture urbaine nécessitant un ciblage fin spécifique, - ou de manière prospective afin de mesurer l'impact des objectifs d'une politique territoriale.

PDVPLV n'est pas conçu comme un outil de recensement du foncier invisible, mais véritablement comme un moyen de visualiser les retombées positives pour la communauté, liées à la rénovation du patrimoine en sommeil avec des moyens circulaires.

impact du commun sur la résilience

La résorption de la vacance longue durée ne figure probablement pas parmi les enjeux prioritaires à traiter lorsque l'on évoque la résilience d'un territoire.

Pourtant, la construction neuve engendre chaque année des émissions de CO2 importantes et une augmentation croissante des surfaces artificialisées. Pour répondre aux besoins en logements, les procédés constructifs industrialisés reposent sur des ressources souvent non renouvelables et à fort impact carbone. De plus, les Réglementations Thermiques et Environnementales - RT2012/RE2020 - contraignent les opérateurs à la réalisations de lots qu'il faudra très probablement adapter pour faire face aux conséquences du changement climatique ces prochaines années (notamment face à la hausse des températures et des épisodes de vague de chaleur).

Pendant ce temps, le taux de vacance des logements en France ne fait qu'augmenter et concerne globalement tout type de territoire et de typologie d'habitat (collectif comme individuel). Le parc existant présente pourtant des qualités particulièrement intéressantes.

D'une part, il est "déjà là" et le poids carbone d'une très grande majorité de ce parc est amorti. D'autre part, les modes constructifs préindustriels (avant 1916) accordaient encore une large place aux filières locales d'artisanats et de matériaux. Ainsi, les matériaux bio et géosourcés ont été déployés massivement jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, illustrant les richesses en ressources locales et des besoins architecturaux spécifiques répondant à des conditions environnementales particulières (lourdes maisons en granit dans le sud Calvados, constructions en bauge dans le bocage, immeubles en briques en Seine Maritime).

Disposer d'une connaissance fine de ce patrimoine permettrait d'anticiper la vacance à venir, de définir des stratégies d'aménagement faisant usage de l'économie circulaire pour réduire significativement les émissions de GES liées aux logements neufs, tout en augmentant les retombées sociales, économiques et environnementales.

PDVPLV se veut être une clef supplémentaire dans la compréhension et dans la résorption circulaire de la vacance longue durée. Ainsi, l'outil est pensé à partir de bases de données publiques, interrogées dans une base commune ouverte à tous, reposant sur une architecture accessible en open source. Cette structuration doit permettre une appropriation par tous les acteurs, et devra pouvoir s'adapter à tous les contextes.

3.Détails Impacts environnementaux :

Impacts environnementaux

impacts et gains environnementaux à court et moyen termes

PDVPLV sera une brique supplémentaire de l'urbanisme circulaire, agissant pour la résorption de la vacance longue durée en activant les filières locales de l'écoconstruction.

A court terme, l'outil propose une vision macro permettant de mesurer les tendances relatives à la vacance, la construction neuve ou encore la progression de l'artificialisation des sols. Dans cette version prototype, PDVPLV est un outil de sensibilisation à une première approche de la circularité d'un territoire à partir des gisements potentiels de logement. Il pourra par exemple être mobilisé lors de la rédaction de documents de planification environnementaux (PCAET) et en matière de logements (PLH).

A moyen terme, nous nous attendons à une baisse des émissions de GES liées à la construction et à la réduction de l'artificialisation à l'échelle du territoire. Les connaissances tirées de PDVPLV ont pour but de rendre accessibles les potentiels circulaires d'un territoire, tant si l'on considère son patrimoine que ses ressources en matériaux à faible impact carbone et en savoir-faire.

Ainsi, la construction neuve n'est plus le seul levier accessible pour répondre aux besoins en logements. PDVPLV pourra également être mobilisé à des fins prospectives, pour anticiper les disponibilités sur le temps long, croiser les futurs besoins en logements et intégrer en amont le changement climatique aux politiques de logement (quelle matérialité pour un habitat frais face à l'augmentation des températures prévue ces prochaines années par exemple).

La résorption d'une partie du parc de logements touchés par la vacance longue durée pourrait donc permettre des gains importants sur la consommation de foncier, par le renforcement de l'optimisation du foncier déjà bâti. Par ailleurs, comparativement au secteur de la construction particulièrement émetteur de GES, les circuits courts et locaux valorisent les matériaux vernaculaires bio et géo sourcés.

publication de certaines données environnementales en open data

Il est bien prévu de mettre à disposition l'architecture de l'outil en open source et d'ouvrir autant que faire se peut l'accès aux données consolidées et fiabilisées qui constituent le cœur de PDVPLV, et ce à chacun des stades de développement.

lien avec la communauté Open Data

L'outil se veut résolument ouvert et un travail autour des licences est intégré au cahier des charges pour garantir un accès libre aux ressources et à l'architecture de PDVPLV.

Nous lançons d'ailleurs un appel à contribution sur ce sujet, et tout membre de la communauté peut dès à présent nous contacter pour échanger sur le projet ;)

https://forum.resilience-territoire.ademe.fr/t/pdvplv-proposition-de-commun/579/2

4.Synthèse du projet de Commun :

Synthèse du Projet de Commun

Une maquette de wireframe très sommaire du site est accessible en suivant ce lien : https://territoirecirculaire.fr/pdvplv/

expérience du porteur de Commun dans le domaine

Urbaniste de formation et passionné par la ville durable et bas carbone, je suis intervenu comme chef de projet à la direction RSE du Groupe Nexity sur les Appels à Projets Urbains Innovants pendant plus de deux ans. J'étais en outre activement mobilisé à la définition et la mise en œuvre de la trajectoire carbone du groupe, ce qui m’a conduit à m’intéresser en détail aux modes constructifs à faible impact et aux process opérationnels de décisions en la matière.

J'ai passé près de 3 ans au sein du cabinet de la Maire du 14ème de Paris, comme conseiller technique et politique sur l’urbanisme, l’espace public et les transports. Le travail sur l'existant dans un tissu urbain dense a été très formateur, notamment sur le lancement d'opérations majeures comme la reconversion de l'ancien hôpital Saint Vincent de Paul (les Grands Voisins).

Avant cela, j'ai eu des expériences diverses chez Eiffage Construction (QSE) et au sein du Grecam, cabinet d'études en immobilier.

Depuis fin 2020, nous développons une activité de conseils aux collectivités avec comme objectif de montrer les existants comme du patrimoine et comme matière première. Dans ce cadre, j'ai pu explorer plus en détail le travail autour des données publiques et du SIG. Par ailleurs, la vacance figure, avec la construction à faible impact carbone, parmi les enjeux que nous avons identifiés comme incontournables pour des territoires circulaires et résilients.

informations liées au Commun et au problème identifié

le parc bâti existant en France

Selon l'INSEE, le parc de logements en France est en constante augmentation. En 2020, 37 millions de logements sont recensés en France hors Mayotte, dont 36,1 millions en France Métropolitaine. Toujours en France Métropolitaine, la part des logements vacants n'a fait qu'augmenter, pour atteindre cette année 8,3% du parc, soit environ 2,9 millions de logements. 60% de ces logements vacants sont situés hors unité urbaine ou au sein d'agglomérations de moins de 100 000 habitants. (INSEE 2020)

Depuis 2010, les Résidences Principales ne comptent que pour 2/3 de l'augmentation du parc; en effet, la part des Résidences Secondaires et des Logements Vacants y contribuent plus qu'avant. Il est observé en parallèle une augmentation constante de la vacance depuis 1999, où le taux s'élevait à 6,9% du parc, passant à 7,2% puis 8% entre 2010 et 2015. Bien qu'observée sur tout le territoire, la progression de la vacance ne se comporte pas de la même manière selon les tissus urbains. Les taux les plus importants sont mesurés en centre ville, où la progression demeure plus lente que la moyenne nationale. A l'inverse, les banlieues et les tissus périurbains subissent une augmentation rapide, malgré des taux inférieurs à la moyenne. Dans les petits et moyens pôles urbains, la vacance augmente de manière stable et est attribuée tant à des phénomènes démographiques (vieillissement de la population) qu'à la progression de l'obsolescence du parc. (INSEE 2018)

La vacance des logements est un phénomène particulièrement complexe, par la diversité de ses causes et de sa durée. En effet, une fois sur deux, la vacance d'un logement est suivi d'une réoccupation durable et rapide. Un tiers des biens vacants serait par ailleurs en situation d'occupation intermittente. Le profil type d'un bien susceptible de connaitre une occupation durable respecte les critères suivants : livré après 1975, ce logement est composé d'au moins 3 pièces, affiche un classement cadastral entre 1 et 4, a connu des travaux d'améliorations et est situé dans une agglomération de plus de 200 000 habitants ou dans l'agglomération parisienne. Par opposition, un petit logement ancien, "en l'état" et situé hors grande agglomération connaitra probablement une vacance prolongée. (CGDD)

problématiques

analyse de l'existant

L'analyse du parc de logements existants est une tâche complexe, car multiscalaire et multifactorielle. Pourtant, lorsque l'on considère le poids des émissions de GES et des consommations d'énergie lié à l'habitat, des outils sont nécessaires pour intervenir sur ce parc, en accord avec les trajectoires carbone nationale.

Le rapport du PACTE de juillet 2017 (révision 2.0) « Analyse détaillée du parc résidentiel existant » soulignait dès 2012 l’importance de la qualité de la rénovation sur le bâti ancien afin de participer à la trajectoire de réduction des émissions de GES. Il faut dès lors intervenir sur les vecteurs énergétiques moins carbonés tout en maintenant un niveau d’exigences élevées en particulier sur les isolants.

L'existant d'avant 2020 y est analysé par typologie - maison individuelle/logement collectif, par génération de construction - avant 1948 : l'ancien, entre 1948 et 1974 : récent non isolé, entre 1974 et 2000 : récent isolé.

Il est par ailleurs souligné que la connaissance du bâti avant 48 est fortement influencée par des aspects vernaculaires. Chaque région doit faire l’objet d’un recensement spécifique, illustrant à nouveau l’importance d’intégrer les savoir faire locaux et vernaculaires comme brique de circularité. Pour rappel, 66 % du parc de logement en France Métropolitaine date d’avant 1974, dont 38 % avant 1948 - maisons individuelles et logements collectifs).

L'exemple Normand montre ici que les consommations du parc datant d'avant 1974 (soit environ les 2/3) sont 2,3 à 3,5 fois plus élevées que le seuil recommandé dans une trajectoire Facteur 4.

Ainsi est préconisée une action durable, grâce à des matériaux performants, et cohérente à l’échelle du bâtiment. Ici, les filières de l’écoconstruction ont donc toutes leurs places, tant par leur connaissance du patrimoine que par les propriétés reconnues des matériaux mis en œuvre, bio et géosourcés.

Les générations d'après 2000 présentent selon l'étude un poids carbone négligeable. Pour autant, ces logements ne sont pas plus résilients face aux changements climatiques, à commencer par une vraisemblable vulnérabilité à l'augmentation des températures que nous nous apprêtons à connaitre.

diagnostic et localisation de la (des) vacance(s)

Les logements vacants sont difficiles à identifier, ainsi que la cause de cette inoccupation, en particulier lorsque l'on considère la vacance longue durée.

L'exemple Normand est une fois encore intéressant. Le parc de logement croit 5 fois plus vite que la population entre 2010 et 2015, soit 1% d'augmentation. La croissance démographique et la décohabitation ne suffisent pas à compenser l'augmentation du parc. Ainsi, la vacance y a beaucoup augmenté. En outre, sur 10 logements supplémentaires crées sur cette période, 9 augmentent le parc, quand seulement 1 seul lot vient compenser un lot existant. La déconnexion entre l'offre et les besoins en logement est réelle, puisque sur 5 nouveaux lots, 2 restent ou deviennent vacants. (INSEE 2018)

Il existe bien un lien entre la dynamique démographique et la vacance. Ainsi dans les grandes aires urbaines, l'augmentation du parc est due à 41% par la décohabitation et à 18% pour suivre la croissance démographique. En parallèle, la vacance représente 34% du parc ainsi augmenté.

La Métropole Européenne de Lille a souhaité s'emparer du sujet et identifie les causes de la vacance et des pistes de résorption dans le guide sur le "Recyclage de l'Habitat Privé Vacant Dégradé". 40 000 logements vacants étaient alors dénombrés, dont plus de 6 500 logements en classe cadastrale 7-8 (par conséquent sujets à une occupation durable et rapide plus laborieuse) et plus de 6 000 logements vacants depuis plus de 5 ans. Les blocages juridiques liés à la propriété sont clairement identifiés comme principaux freins à la résorption de la vacance longue durée. Toutefois, l'état du bâti apparait rapidement après comme une autre cause directe de vacance structurelle. (MEL 2016)

le secteur de la construction de logements neufs

Le secteur de la construction neuve fait face à plusieurs défis de taille, avec de surcroit l'impact de la crise covid sur l'activité de ces professionnels.

En effet, l'ensemble de la profession doit s'apprêter à surmonter (entre autre) des pénuries de matériaux, des exigences environnementales plus fortes mais en adéquation avec les trajectoires carbone nationales et la limitation de l'éparpillement urbain avec le ZAN.

Dans ce contexte, la massification d'une rénovation en circuit court à fort impact positif local apparait comme une réponse pertinente pour amorcer la transition vers le paradigme de la circularité.

description des actions, livrables et planning associé

acte 1 - juin à septembre 21 : développement de la communauté et MVP

COMMUNAUTE
- poursuite de la constitution de la communauté en consolidant les contacts déjà engagés
- identification d'autres partenaires à solliciter,
- enquêtes auprès des utilisateurs finaux (collectivités)
- premières sorties terrain exploratoires

DEVELOPPEMENT
- organisation de l'architecture de l'outil,
- collecte et préparation des données,
- esquisse de l’interface,
- réalisation du MVP : dativiz simplifiée sur le parc de logement et l’évolution de la vacance

acte 2 - septembre à décembre 21 : gouvernance et V1

GOUVERNANCE
- création de l'association

DEVELOPPEMENT
- révision de la version initiale pour mise à jour suite aux remontées terrain,
- implémentation de modules
- V1 du site

COMMUNAUTE
- premier déploiements tests auprès de collectivités volontaires

acte 3 - décembre 21 à mars 22 : déploiement

COMMUNAUTE
- accès au public sur le format science participative

DEVELOPPEMENT
- ouverture de l'outil et généralisation au territoire,

acte 4 - mars 22 à juin 22 : V2 et bilan à 1 an

DEVELOPPEMENT
- bilan des contributions sous forme d'AG ou colloque

GOUVERNANCE
- intégration des retours sur la v1
- lancement v2

taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée

Nous avons crée un topic sur le forum, sur lequel chaque personne intéressée peut participer à l'avancement du projet. Nous avons sollicité des partenaires divers qui ont montré leur intérêt pour contribuer aux prochaines phases de développement du Commun.

estimation coût/impact du Commun dans le domaine de la résilience

Il s'agira ici de pouvoir comparer l'impact de PDVPLV à d'autres mesures en faveur de la résilience, d'une trajectoire bas carbone ou encore de la lutte contre l'artificialisation des sols. Toutefois, l'impact de PDVPLV se révèlera vraisemblablement par ricochet, au regard des projets initiés et des filières locales activées suite à l'usage de l'outil.

PVDPLV, un Commun d'intérêt général

Le projet PDVPLV s’inscrit entièrement dans l’économie circulaire, reconnue d’intérêt général, et s’appuie sur les orientations du Livre Blanc de l’ADEME de 2017 sur l’Économie Circulaire.

Il est notamment jugé nécessaire de développer de nouveaux leviers pour aller au-delà de la seule logique de gestion des déchets et des 3R en permettant d’agir sur la ville existante, ce qui est justement l’objectif principal du projet PDVPLV.

PDVPLV vise à améliorer la coordination entre les acteurs du territoire : élus et services techniques, écosystème local de l'écoconstruction, grand public ... Le travail sur la réduction de la vacance structurelle devrait connaitre une montée en puissance avec le déploiement de Zéro Logement Vacant ou de Cartofriche. PDV intervient alors comme une solution complémentaire à ces dispositifs.

La vacance structurelle est un véritable enjeu d’intérêt général. En particulier dans les territoires où le marché de l'immobilier est plus détendu, la production de logements neufs doit être contenue, tout en adaptant le parc existant à la demande. L'intervention sur l'existant est ainsi rendue complexe considérant les coûts liées à ce type d'opérations. Toutefois, en faisant le pari d'une adaptation résiliente et durable sur ces biens disponibles, une réponse supplémentaire est apportée aux collectivités, avec des garanties de retombées locales à fort impact positif.

PDV pourra être mobilisé dans le cadre de l'action publique en matière de la lutte contre la vacance longue durée, en rendant visibles les bénéfices circulaires globaux à moyen et long termes pour le territoire. Adapter l'existant à la demande actuelle et à venir devient un vecteur important d'attractivité des villes, tout en introduisant l'adaptation de ce parc aux conditions climatiques à venir. Un ralentissement de l’artificialisation des sols est attendu, assorti à la réductions des émissions de GES induites par la création de nouveaux biens. En s'appuyant sur les gisements et les ressources de proximité, les réseaux locaux d'écoconstructions et écomatériaux sont valorisés et ont l'opportunité d'adapter leurs pratiques à une demande massifiée.

Par sa conception libre et ouverte, chaque usager sera amené à apporter sa contribution à PDVPLV. La phase de déploiement sera également l'occasion de former les usagers finaux à la prise en main de l'outil de manière autonome.

En mettant en œuvre des données publiques au sein d'un outil dont tous les éléments seront disponibles publiquement, notre projet s'inscrit par essence dans une démarche collaborative. En outre, l'ajout d'une fonctionnalité permettant de contribuer à la fiabilisation des données, à la manière des sciences participatives, va dans le sens d'un standard commun.

5.Autodiagnostic :

AutoDiagnostic

définition du problème

La vacance longue durée - et sa résorption - fait l'objet de nombreuses réflexions. A l'échelle nationale, l'attention est portée sur l'identification des biens vacants en vue de leur remise sur le marché (Zéro Logement Vacant). Localement, les agences d'urbanisme étudient le sujet et les solutions sur le terrain. Par ailleurs, d'autres composantes majeures viennent nourrir l'importance de revoir les méthodes de production de logements. Tous les territoires sont concernés, métropolitain comme périurbain voire ruraux. En effet, des mesures comme le ZAN (2019) ou la pénurie de matériaux en cours n'épargne aucun territoire. L'approche "circulaire" du sujet est partagée par de nombreux acteurs du milieu de l'urbanisme et de la construction. Dans les documents d'urbanisme, la mobilisation du parc vacant figure parmi les leviers de réduction des trajectoires carbones des territoires tout en assurant les objectifs de production de logements. Les filières des modes constructifs à faible impact, bio ou géosourcés, démontrent jour après jour que la mise en œuvre de matériaux dits bas carbone peut servir activement à la rénovation du parc, ancien comme contemporain, tout en conférant des qualités résilientes à ces réalisations (confort thermique, économie d'énergie, qualité de l'air).

contributeurs prêts à travailler sur ce Commun

A ce stade, les contributeurs renseignés sur cette page sont parties prenantes de PDVPLV. Des contacts sont en cours pour renforcer les rangs, notamment lorsque le projet sera lancé.

contexte, définition de la résilience, impact du Commun sur le défi C

contexte

la construction de logements neufs a des conséquences importantes sur l'environnement.

De manière directe :

  • l'extraction de ressources non renouvelables, à fort impact carbone, et souvent à grande distance du site final
  • les émissions de GES liées au transport, au chantier et à la mise en œuvre des matériaux
  • la consommation de foncier non bâti, réservoir de biodiversité, puit de carbone et perméable

De manière indirecte :

  • hors de tissus urbains denses, la création de nouveaux logements suppose la création d'infrastructure servantes (VRD notamment) à fort impact sur les écosystèmes
  • les terrains disponibles se raréfiant près des polarités urbaines structurantes, les temps de déplacements des usagers sont allongés, augmentant les émissions liées aux transports

résilience

dans ce contexte, un territoire résilient produit consomme moins de ressources et réduit ses émissions de GES, pour une participation active aux trajectoires type SNBC. En valorisant les existants, le territoire gagne en autonomie face à des stress importants, démographiques (revitalisation), environnementaux (limiter l'éparpillement urbain) et sociaux (valorisant des ressources locales renouvelables). La résilience face au changement climatique est également adressée, dans la mesure où le travail sur l'existant est un moment pour révéler certaines qualités bioclimatiques, en particulier si l'on considère l'augmentation des températures et la chronicité des vagues de chaleurs, auxquelles les constructions "RT2012" ne sont pas préparées. Enfin, une bonne connaissance de l'existant croisée à des critères circulaires est un facteur de résilience important pour les territoires.

impact du commun sur le défi

PDVPLV propose de valoriser l'existant comme patrimoine et comme matière première, pour la planification urbaine et environnementale autant que pour des projets de terrain. Ainsi, le Commun s'intègre résolument dans une démarche d'urbanisme circulaire. PDVPLV rend visibles et opérationnelles les alternatives pour une fabrique de la ville plus résiliente. C'est une brique supplémentaire de la circularité, aux côtés des solutions existantes et à venir, pour quitter progressivement et collectivement le modèle linéaire classique du développement des territoires.

structure porteuse en capacité de recevoir des financements

Nous proposons un portage ponctuel via notre agence TCHR - territoire circulaire. Nous sommes salariés au sein de la SCOOP COOPANAME - SA, et en capacité de recevoir des financements à l'instar d'une structure classique. Nous comptons ensuite créer une association dédiée exclusivement au portage de PDVPLV, qui sera par nature en capacité de capter des subventions.

besoins exprimables pour développer le commun ?

Oui.

ancrage territorial

PDVPLV est conçu pour répondre à tout type de territoire. Pensé dans un premier temps pour intégrer la diversité des tissus en Normandie, lieu d'implantation de l'agence, la solution se veut la plus souple possible et pourra intégrer en entrée les contraintes particulières des lieux partout en France. L'approche terrain est déterminante et place usagers et décideurs locaux comme acteurs de la démarche. Idéalement, des collectivités pilotes pourront être associées à la démarche, pour intégrer très en amont la diversité des territoires (urbain dense, bourg rural, espace remarquable) et répondre aux besoins des différentes échelles de gouvernance territoriale (commune, intercommunalité, département, région). La valorisation des savoir-faire est également de mise, et nous comptons les associations locales de promotion de l'écoconstruction parmi nos partenaires incontournables.

un commun collaboratif ouvert aux parties prenantes d'autres sphères

PDVPLV tâchera d'être le plus ouvert possible, tant dans son élaboration que dans les possibilités proposées d'utilisation de l'outil (API). Il est par ailleurs envisagé un portage tiers pour le projet une fois lancée, permettant d'intégrer au fil de l'eau les parties prenantes qui le souhaiteraient. Enfin, la possibilité de valider les données sur le terrain à la manière des sciences participatives sera proposée au grand public.

Le temps de l'élaboration du commun est aussi propice à l'ouverture des réflexions au plus grand nombre. Ainsi, nous avons relayé l'Appel à Communs et appelé aux contributions sur notre Commun via notre site internet et nos réseaux sociaux (LinkedIn, Twitter, Instragram) et lors de nos rendez-vous divers avec nos partenaires.

besoins pour passer à l'étape suivante

Bien qu'au stade de l'idée, nous visons la levée du 18 juin pour le Commun PDVPLV. Cela permettrait de conforter la pertinence du projet tout en poursuivant son développement dans des conditions sereines.

A ce stade, afin de passer de l'idée à la Preuve de Concept :

- nous activons notre réseau de partenaires locaux pour leur présenter l'AAC et le Commun PDVPLV (ARPE, Frugalité Heureuse) - nous sommes rentrés en contact avec les acteurs spécialistes de la question (ZLV, ADEUPa, CD29) - nous rencontrons des collectivités ces jours-ci afin d'évaluer leur réception du Commun en l'état (communes et CdCs du Calvados et de l'Eure) - nous cherchons à contacter des acteurs locaux opérationnels travaillant aux seins des dispositifs ACV et PVD - nous validons la faisabilité technique du Commun au stade du MVP


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Pas de vacance pour la vacance: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0