La forge d'adaptations Nord-Sud : Différence entre versions

De Resilience Territoire
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
|url=https://drive.google.com/file/d/1k-Xbd5_jNp5l4QnJw_BuhU9ldNMeo-Jm/view?usp=sharing
 
|url=https://drive.google.com/file/d/1k-Xbd5_jNp5l4QnJw_BuhU9ldNMeo-Jm/view?usp=sharing
 
|description='''Contexte :'''  
 
|description='''Contexte :'''  
 +
Les nombreux FabLabs du monde développent, partout, des prototypes qui parfois répondent aux défis locaux soulevés par le changement climatique.
 +
 +
Ces prototypes, ces communs, sont autant de solutions qui peuvent être réutilisées par d’autres FabLabs ailleurs dans le monde. Ces lieux de conception, et de fabrication permettent la transmission des savoirs et la diffusion des connaissances, notamment auprès de la jeunesse et entre des populations parfois écartées des circuits classiques de la connaissance et de la technologie. Ainsi, on retrouve dans les FabLabs, de nombreuses personnes âgées dont les connaissances ne sont plus valorisées et qui sont prêtes à donner de leur temps.
 +
 +
Mais, pour qu’un prototype puisse être reproduit ailleurs et par le plus grand nombre, il doit être documenté avec une « grammaire pédagogique », une méthodologie, permettant d’organiser et de faciliter le transfert vers le reste de la société. Cette grammaire fait défaut. Or, autour des plans d'un prototype, il y a l'enjeu de la socialisation des objets et de la méthode, qui fait que l'on met les personnes en capacité de devenir "ingénieux" et de résoudre de nombreux problèmes locaux au terrain grâce à une ingénierie des "communs opérants".
 +
 +
'''Présentation de la forge d’adaptation Nord Sud'''
  
Les nombreux FabLabs du monde développent, partout, des prototypes qui parfois répondent aux défis locaux soulevés par le changement climatique.
+
Les problèmes adressés par "La forge d'adaptations"
 +
 
 +
 
 +
(1)  Bien que de nombreux prototypes développés dans les fablabs intéressent d’autres fablabs, généralement, les bénévoles n’ont pas le temps de documenter suffisamment leurs prototypes pour permettre qu’ils soient réplicables. De surcroît, ils ne documentent pas la réalisation d’ateliers destinés au cours desquels leurs prototypes seront reproduits par le plus grand nombre.
 +
 
 +
(2)  Les territoires et les populations méconnaissent les viviers de connaissance, de prototypes, les méthodes et les lieux qui leur permettent de faire apprendre partager des solutions aux effets du changement climatique outillées par les biens communs numériques et les communautés locales.
 +
 
 +
(3)  Les fablabs du ReFFAO, bien que leur action soit fondamentalement locale, ont besoin de voir leurs liens avec les villes où ils se trouvent, renforcés.
 +
 
 +
'''Présentation de l’action'''
 +
 
 +
L’objet de ce projet proposé par le CC lab est de construire, pour un certain nombre de prototypes, une documentation sous licence creative commons permettant à des fablabs de répliquer les prototypes choisis dans des ateliers ouverts au plus grand nombre. Une documentation initiale sera d’abord développée par le CC Lab sur le même principe que la documentation de prototype, grâce à la solution Dokit (Imaginons Wikifab mais recensant des formes pédagogiques reliées à des prototypes, le tout en licence Créative Commons). Puis, des ateliers organisés dans les fablabs partenaires permettront (1) de confronter la documentation initiale à la réalité pour l’enrichir et (2) de mobiliser les villes et les populations concernées par le fablab.
 +
 
 +
Ainsi, pour un prototype donné, la documentation vise à permettre l’organisation, au sein d’un fablab quelconque, d’un atelier, ouvert au grand public, permettant de reproduire le prototype.
 +
 
 +
Le format de l’atelier doit être adapté au prototype, puisque tous les prototypes ne demandent pas le même investissement en temps ou en matériel. Aussi, deux formats sont envisagés : un atelier/formation d’une journée, et un atelier/formation de trois jours. La formation d’une journée s’adresse à un public large, d’une trentaine de personnes, et porte sur un prototype simple. La formation de trois journées s’adresse à un public dont l’investissement devra être plus conséquent et propose un objet plus abouti.  
  
Ces prototypes, ces communs, sont autant de solutions qui peuvent être réutilisées par d’autres FabLabs ailleurs dans le monde. Ces lieux de conception, et de fabrication permettent la transmission des savoirs et la diffusion des connaissances, notamment auprès de la jeunesse et entre des populations parfois écartées des circuits classiques de la connaissance et de la technologie. Ainsi, on retrouve dans les FabLabs, de nombreuses personnes âgées dont les connaissances ne sont plus valorisées et qui sont prêtes à donner de leur temps.  
+
Ces deux formats de formation ont vocation à pouvoir être déployés auprès de publics qui n’appartiennent pas à des fablabs, de façon à démocratiser au mieux l’objet et la démarche des fablabs.
  
Mais, pour qu’un prototype puisse être reproduit ailleurs, il doit être documenté avec une « grammaire pédagogique" qui fait défaut pour organiser et faciliter le transfert vers le reste de la société, impliquer le plus grand nombre. Autour des plans d'un prototype, il y a l'enjeu de la socialisation des objets, de la méthode, qui fait que l'on met les personnes en capacité de devenir "ingénieux" et de résoudre de nombreux problèmes locaux au terrain grâce à une ingénierie des "communs opérants".  
+
Le développement de cette documentation par la pratique, de façon à mobiliser l’écosystème local, fait l’objet de ce projet. Concrètement, un prototype est choisi pour être rendu réplicable, en collaboration entre les fablabs et le ReFFAO (Réseau Francophone des Fablabs d'Afrique de l'Ouest), en fonction des enjeux locaux, du caractère global du problème résolu.  
  
L’objet de ce projet proposé par le CC Lab est de contribuer à la construction d’une telle documentation sous licence creative commons en réunissant les fondateurs du projet Makers Nord Sud (qui contribuent à l'équipement de fablabs africains dans 7 pays dans le cadre d'un projet de santé ouverte), l'Association Internationale des Maires Francophones, qui veut explorer et libérer ce potentiel dans les villes du nord et du sud, et Africa ODD, qui vient d'organiser un Appel à Projets permettant de financer le développement de projets conformes aux Objectifs de Développement Durable.  
+
La sélection des prototypes et fablabs se fera après une phase de veille et d’identification de projets réalisés par les Réseaux de fablabs associés (Reffao et Rfflabs) pour constituer un vivier recoupant les défis adressés dans l’Appel à Communs, les Objectifs de développement durables et les territoires membres ou proches de membres de l’Association Internationale des Maires Francophones.  
  
L'idée est de se focaliser sur les prototypes qui répondent à un ou des Objectifs de Développement durable, des défis de l'Appel à Communs, et à rémunérer des fablabs pour jouer ces ateliers en renseignant une grille documentaire liée aux médiations et à la pédagogie.
+
Les prototypes seront sélectionnés par un comité de pilotage constitué par les partenaires porteurs du projets : CC Lab, AIMF, ReFFAO et Rfflabs en deux fois durant le projet. Parmi les prototypes et les lieux peuvent être intégrés des communs indexés par l’Appel à Communs.
  
Nous allons compléter ce texte avec des exemples précis de fablabs, villes, prototypes cas d'usages dans chaque défi de ce wiki pour illustrer le propos. Il s'agit d'un potentiel énorme à  transformer pour passer de plans de  prototypes à des "ateliers de prototypage ouvert et de mise en capacité" transférables à tout territoire ou acteur qui souhaiterait développer une culture "d'ingénieux en coopération".  
+
Une fois le prototype défini, une documentation initiale est fournie au fablab, puis il organise un atelier ouvert autour de ce prototype. A l’issue de cet atelier il enrichit et complète la grille documentaire à propos des moyens de médiations et de la pédagogie nécessaire pour réaliser l’atelier ouvert. Pour mener le projet à bien, les fablabs sont rémunérés pour réaliser cet atelier et compléter la grille documentaire.
  
'''Objectifs de l'action'''
+
'''L’action globale et l’Appel à commun'''
  
* Documenter des  prototypes selon une sémantique commune et adaptée aux Objectifs de Développement Durables et à l'essaimage des formes pédagogiques en Afrique et en France.  
+
Le projet complet s’inscrit sur une durée de trois ans et est centré sur 17 Objectifs de Développement Durable. L’objectif est de développer la documentation de 102 prototypes, soit six par ODD. A termes, le projet vise à impliquer une vingtaine fablabs.
* Recenser les projets dont la documentation permet déjà la réplicabilité. 
 
* Fédérer des FabLabs francophones dans 7-10 pays d'Afrique et de France autour des Objectifs de Développement Durables. 
 
* Diffuser les méthodes et les possibilités permises par les FabLab pour les rendre utilisables en dehors des fablabs. Accompagnement de groupes en établissements d'enseignement, associations, entreprises, collectifs, etc.
 
* Rapprocher les FabLabs et les villes où ils se trouvent pour développer leurs potentiels communs vers les Objectifs de Développement Durable et adresser une résilience culturelle : essaimer des ateliers dans des territoires où les personnes et organisations se sentent en capacité de résoudre des problèmes par le prototypage coopératif ouvert appuyé sur des communs numériques et un réseau d'entraide.  
 
  
'''L'action en elle-même'''
+
La présente réponse à l'Appel à Communs vise à amorcer ce projet sur 12 mois, en se focalisant sur deux à trois ateliers pour chacun des 6 défis proposés dans les FabLabs francophones d'Afrique et de France en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab.
  
La construction initiale de la sémantique/méthodologie sera réalisée par le CC Lab sur le même principe que la documentation de prototype, grâce à la solution Dokit (Imaginons Wikifab mais recensant des formes pédagogiques reliées à des prototypes, le tout en licence Créative Commons).  
+
A présent, ce projet réunit les fondateurs du projet Makers Nord Sud (qui contribuent à l'équipement de fablabs africains dans 7 pays dans le cadre d'un projet de santé ouverte), l'Association Internationale des Maires Francophones, qui veut explorer et libérer ce potentiel dans les villes du nord et du sud, et Africa ODD, qui vient d'organiser un Appel à Projets permettant de financer le développement de projets conformes aux Objectifs de Développement Durable.
  
Le cœur de ce projet sera l’organisation d’ateliers ouverts aux publics et animés par des makers formateurs déjà présents dans les FabLabs sélectionnés, autour de prototypes précis. Lors de ces événements, les makers formateurs seront mobilisés pour remplir et améliorer la documentation et sa sémantique/méthodologie. Cela permettra la co-construction de cette documentation.  
+
Nous allons compléter ce texte avec des exemples précis de fablabs, villes, prototypes cas d'usages dans chaque défi de ce wiki pour illustrer le propos. Il s'agit d'un potentiel énorme à transformer pour passer de plans de prototypes à des "ateliers de prototypage ouvert et de mise en capacité" transférables à tout territoire ou acteur qui souhaiterait développer une culture "d'ingénieux en coopération".
  
La sélection des prototypes sera réalisée par les fablabs et l'AIMF (Réseau Francophone des Fablabs d'Afrique de l'Ouest) , en fonction des enjeux locaux, du caractère global du problème résolu.
+
'''Objectifs de l'action'''
Deux types d’ateliers seront proposés : des ateliers d'une journée ou de trois jours.
 
  
L’ambition globale du projet à terme est de documenter 6 formes d'accompagnement des publics pour chacun des  17 ODD. Dans le cadre de cet Appel à Commun nous candidatons pour lancer le projet sur 12 mois à l'international avec un financement permettant d’organiser deux à trois ateliers pour chacun des 6 défis proposés dans les FabLabs francophones d'Afrique et de France, en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab.
+
* Documenter des prototypes selon une sémantique commune et adaptée aux Objectifs de Développement Durables et à l'essaimage des formes pédagogiques dans les fablabs concernésen Afrique et en France.
 +
* Recenser les projets dont la documentation permet déjà la réplicabilité et utiliser le projet pour valoriser ces opportunités auprès des villes..
 +
* Fédérer des FabLabs francophones dans 7-10 pays d'Afrique et de France autour des Objectifs de Développement Durables.
 +
* Diffuser les méthodes et les possibilités permises par les FabLab pour les rendre utilisables en dehors des fablabs. Accompagnement de groupes en établissements d'enseignement, associations, entreprises, collectifs, etc.
 +
* Rapprocher les FabLabs et les villes où ils se trouvent pour développer leurs potentiels communs vers les Objectifs de Développement Durable et adresser une résilience culturelle : essaimer des ateliers dans des territoires où les personnes et organisations se sentent en capacité de résoudre des problèmes par le prototypage coopératif ouvert appuyé sur des communs numériques et un réseau d'entraide.
  
'''Sous-actions :'''  
+
'''L'action en elle-même'''
  
* Construire la V1.0 de la grille de documentation cadre initiale. Mise en place des outils de cartographie, documentation, communication. 
+
La construction initiale de la sémantique/méthodologie sera réalisée par le CC Lab sur le même principe que la documentation de prototype, grâce à la solution Dokit (Imaginons Wikifab mais recensant des formes pédagogiques reliées à des prototypes, le tout en licence Créative Commons).
* Sélectionner les FabLabs faisant l’objet de l'organisation d'un atelier coopératif sur prototype correspondant à un de défis. 
 
* Signature de devis aux fablabs participants, sur des bases identiques (tarif journée, formulaire de remplissage pour pré-documentation)
 
* Organiser tous les événements dans toutes les villes et les fablabs dans un calendrier commun.
 
* Communication/publication calendrier opérationnel et cartographie (préparation et [https://forge-solutions-cclab.gogocarto.fr/annuaire#/carte/@30.15,26.89,3z?cat=all cartographie du potentiel ici])
 
  
Et dans chaque ville et fablab :
+
Le cœur de ce projet sera l’organisation d’ateliers ouverts aux publics et animés par des makers formateurs déjà présents dans les FabLabs sélectionnés, autour de prototypes précis. Lors de ces événements, les makers formateurs seront mobilisés pour remplir et améliorer la documentation et sa sémantique/méthodologie. Cela permettra la co-construction de cette documentation.
  
* Mobilisation des formateurs
+
La sélection des prototypes sera réalisée par les fablabs et l'AIMF (Réseau Francophone des Fablabs d'Afrique de l'Ouest) , en fonction des enjeux locaux, du caractère global du problème résolu. Deux types d’ateliers seront proposés : des ateliers d'une journée ou de trois jours.
* Mobiliser du public à former pour les événements 
 
* Disposer du matériel le jour de l’événement 
 
* Faire compléter la documentation pédagogique de base par les formateurs avec éléments complémentaires au prototype.  
 
  
'''Les livrables'''  
+
L’ambition globale du projet à terme est de documenter 6 formes d'accompagnement des publics pour chacun des 17 ODD. Dans le cadre de cet Appel à Commun nous candidatons pour lancer le projet sur 12 mois à l'international avec un financement permettant d’organiser deux à trois ateliers pour chacun des 6 défis proposés dans les FabLabs francophones d'Afrique et de France, en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab.
  
 +
'''Sous-actions :'''
  
Une documentation commune sous licence Créative Commons dans laquelle chaque forme pédagogique autour d'un prototype ayant fait l’objet d’un événement est documentée de manière à concerner, mettre en capacité, et mobiliser des personnes devenant des "ingénieux" en coopération.  
+
* Construire la V1.0 de la grille de documentation cadre initiale. Mise en place des outils de cartographie, documentation, communication.
 +
* Sélectionner les FabLabs faisant l’objet de l'organisation d'un atelier coopératif sur prototype correspondant à un de défis.
 +
* Signature de devis aux fablabs participants, sur des bases identiques (tarif journée, formulaire de remplissage pour pré-documentation)
 +
* Organiser tous les événements dans toutes les villes et les fablabs dans un calendrier commun.
 +
* Communication/publication calendrier opérationnel et cartographie (préparation et cartographie du potentiel ici)
 +
* Et dans chaque ville et fablab :
 +
* Mobilisation des formateurs
 +
* Mobiliser du public à former pour les événements
 +
* Disposer du matériel le jour de l’événement
 +
* Faire compléter la documentation pédagogique de base par les formateurs avec éléments complémentaires au prototype.
  
Une cartographie recoupant Objectifs de Développement Durables, villes, Fablabs, prototypes d'application et liens vers la documentation de chaque format.
+
'''Les livrables'''
  
Un réseau croisant territoires (AIMF) et lieux de prototypages tournés vers la mise en capacité et le partage des solutions à faire, apprendre et partager contre les effets du changement climatique.
+
* Une documentation commune sous licence Créative Commons dans laquelle chaque forme pédagogique autour d'un prototype ayant fait l’objet d’un événement est documentée de manière à concerner, mettre en capacité, et mobiliser des personnes devenant des "ingénieux" en coopération.
 +
* Une cartographie recoupant les Objectifs de Développement Durables, villes, Fablabs, prototypes d'application et liens vers la documentation de chaque format.
 +
* Une dynamique de réseau impliquant les villes membres de l’AIMF et lieux de prototypages tournés vers la mise en capacité et le partage des solutions à faire, apprendre et partager pour accroître la résilience des territoires
 
|Tags=prototypes, Pédagogie expérientielle, participation, empowerment, fablab, francophonie, Afrique
 
|Tags=prototypes, Pédagogie expérientielle, participation, empowerment, fablab, francophonie, Afrique
 
|commonscategorie=Données, Connaissance
 
|commonscategorie=Données, Connaissance
 
|from=AIMF - Association internationale des Maires francophones, CC Lab - Climate Change Lab
 
|from=AIMF - Association internationale des Maires francophones, CC Lab - Climate Change Lab
 
|to=AIMF - Association internationale des Maires francophones, CC Lab - Climate Change Lab
 
|to=AIMF - Association internationale des Maires francophones, CC Lab - Climate Change Lab
|contributeurs=Hugues Aubin, Medard Agbayazon
+
|contributeurs=Carolinepinton, Hugues Aubin, Medard Agbayazon
 
|referent=Hugues Aubin
 
|referent=Hugues Aubin
 
|challenge=1- Connaissances - Ressources, A- Mobilités et logistiques, B- Alimentation et agriculture, C- Urbanisme circulaire, D- Ilots de chaleur, E- Gestion de l'eau et des sols
 
|challenge=1- Connaissances - Ressources, A- Mobilités et logistiques, B- Alimentation et agriculture, C- Urbanisme circulaire, D- Ilots de chaleur, E- Gestion de l'eau et des sols

Version du 16 juin 2021 à 10:47


Faire apprendre partager des solutions d'adaptations aux effets du changement climatique


Description : Contexte : Les nombreux FabLabs du monde développent, partout, des prototypes qui parfois répondent aux défis locaux soulevés par le changement climatique.

Ces prototypes, ces communs, sont autant de solutions qui peuvent être réutilisées par d’autres FabLabs ailleurs dans le monde. Ces lieux de conception, et de fabrication permettent la transmission des savoirs et la diffusion des connaissances, notamment auprès de la jeunesse et entre des populations parfois écartées des circuits classiques de la connaissance et de la technologie. Ainsi, on retrouve dans les FabLabs, de nombreuses personnes âgées dont les connaissances ne sont plus valorisées et qui sont prêtes à donner de leur temps.

Mais, pour qu’un prototype puisse être reproduit ailleurs et par le plus grand nombre, il doit être documenté avec une « grammaire pédagogique », une méthodologie, permettant d’organiser et de faciliter le transfert vers le reste de la société. Cette grammaire fait défaut. Or, autour des plans d'un prototype, il y a l'enjeu de la socialisation des objets et de la méthode, qui fait que l'on met les personnes en capacité de devenir "ingénieux" et de résoudre de nombreux problèmes locaux au terrain grâce à une ingénierie des "communs opérants".

Présentation de la forge d’adaptation Nord Sud

Les problèmes adressés par "La forge d'adaptations"


(1) Bien que de nombreux prototypes développés dans les fablabs intéressent d’autres fablabs, généralement, les bénévoles n’ont pas le temps de documenter suffisamment leurs prototypes pour permettre qu’ils soient réplicables. De surcroît, ils ne documentent pas la réalisation d’ateliers destinés au cours desquels leurs prototypes seront reproduits par le plus grand nombre.

(2) Les territoires et les populations méconnaissent les viviers de connaissance, de prototypes, les méthodes et les lieux qui leur permettent de faire apprendre partager des solutions aux effets du changement climatique outillées par les biens communs numériques et les communautés locales.

(3) Les fablabs du ReFFAO, bien que leur action soit fondamentalement locale, ont besoin de voir leurs liens avec les villes où ils se trouvent, renforcés.

Présentation de l’action

L’objet de ce projet proposé par le CC lab est de construire, pour un certain nombre de prototypes, une documentation sous licence creative commons permettant à des fablabs de répliquer les prototypes choisis dans des ateliers ouverts au plus grand nombre. Une documentation initiale sera d’abord développée par le CC Lab sur le même principe que la documentation de prototype, grâce à la solution Dokit (Imaginons Wikifab mais recensant des formes pédagogiques reliées à des prototypes, le tout en licence Créative Commons). Puis, des ateliers organisés dans les fablabs partenaires permettront (1) de confronter la documentation initiale à la réalité pour l’enrichir et (2) de mobiliser les villes et les populations concernées par le fablab.

Ainsi, pour un prototype donné, la documentation vise à permettre l’organisation, au sein d’un fablab quelconque, d’un atelier, ouvert au grand public, permettant de reproduire le prototype.

Le format de l’atelier doit être adapté au prototype, puisque tous les prototypes ne demandent pas le même investissement en temps ou en matériel. Aussi, deux formats sont envisagés : un atelier/formation d’une journée, et un atelier/formation de trois jours. La formation d’une journée s’adresse à un public large, d’une trentaine de personnes, et porte sur un prototype simple. La formation de trois journées s’adresse à un public dont l’investissement devra être plus conséquent et propose un objet plus abouti.

Ces deux formats de formation ont vocation à pouvoir être déployés auprès de publics qui n’appartiennent pas à des fablabs, de façon à démocratiser au mieux l’objet et la démarche des fablabs.

Le développement de cette documentation par la pratique, de façon à mobiliser l’écosystème local, fait l’objet de ce projet. Concrètement, un prototype est choisi pour être rendu réplicable, en collaboration entre les fablabs et le ReFFAO (Réseau Francophone des Fablabs d'Afrique de l'Ouest), en fonction des enjeux locaux, du caractère global du problème résolu.

La sélection des prototypes et fablabs se fera après une phase de veille et d’identification de projets réalisés par les Réseaux de fablabs associés (Reffao et Rfflabs) pour constituer un vivier recoupant les défis adressés dans l’Appel à Communs, les Objectifs de développement durables et les territoires membres ou proches de membres de l’Association Internationale des Maires Francophones.

Les prototypes seront sélectionnés par un comité de pilotage constitué par les partenaires porteurs du projets : CC Lab, AIMF, ReFFAO et Rfflabs en deux fois durant le projet. Parmi les prototypes et les lieux peuvent être intégrés des communs indexés par l’Appel à Communs.

Une fois le prototype défini, une documentation initiale est fournie au fablab, puis il organise un atelier ouvert autour de ce prototype. A l’issue de cet atelier il enrichit et complète la grille documentaire à propos des moyens de médiations et de la pédagogie nécessaire pour réaliser l’atelier ouvert. Pour mener le projet à bien, les fablabs sont rémunérés pour réaliser cet atelier et compléter la grille documentaire.

L’action globale et l’Appel à commun

Le projet complet s’inscrit sur une durée de trois ans et est centré sur 17 Objectifs de Développement Durable. L’objectif est de développer la documentation de 102 prototypes, soit six par ODD. A termes, le projet vise à impliquer une vingtaine fablabs.

La présente réponse à l'Appel à Communs vise à amorcer ce projet sur 12 mois, en se focalisant sur deux à trois ateliers pour chacun des 6 défis proposés dans les FabLabs francophones d'Afrique et de France en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab.

A présent, ce projet réunit les fondateurs du projet Makers Nord Sud (qui contribuent à l'équipement de fablabs africains dans 7 pays dans le cadre d'un projet de santé ouverte), l'Association Internationale des Maires Francophones, qui veut explorer et libérer ce potentiel dans les villes du nord et du sud, et Africa ODD, qui vient d'organiser un Appel à Projets permettant de financer le développement de projets conformes aux Objectifs de Développement Durable.

Nous allons compléter ce texte avec des exemples précis de fablabs, villes, prototypes cas d'usages dans chaque défi de ce wiki pour illustrer le propos. Il s'agit d'un potentiel énorme à transformer pour passer de plans de prototypes à des "ateliers de prototypage ouvert et de mise en capacité" transférables à tout territoire ou acteur qui souhaiterait développer une culture "d'ingénieux en coopération".

Objectifs de l'action

  • Documenter des prototypes selon une sémantique commune et adaptée aux Objectifs de Développement Durables et à l'essaimage des formes pédagogiques dans les fablabs concernésen Afrique et en France.
  • Recenser les projets dont la documentation permet déjà la réplicabilité et utiliser le projet pour valoriser ces opportunités auprès des villes..
  • Fédérer des FabLabs francophones dans 7-10 pays d'Afrique et de France autour des Objectifs de Développement Durables.
  • Diffuser les méthodes et les possibilités permises par les FabLab pour les rendre utilisables en dehors des fablabs. Accompagnement de groupes en établissements d'enseignement, associations, entreprises, collectifs, etc.
  • Rapprocher les FabLabs et les villes où ils se trouvent pour développer leurs potentiels communs vers les Objectifs de Développement Durable et adresser une résilience culturelle : essaimer des ateliers dans des territoires où les personnes et organisations se sentent en capacité de résoudre des problèmes par le prototypage coopératif ouvert appuyé sur des communs numériques et un réseau d'entraide.

L'action en elle-même

La construction initiale de la sémantique/méthodologie sera réalisée par le CC Lab sur le même principe que la documentation de prototype, grâce à la solution Dokit (Imaginons Wikifab mais recensant des formes pédagogiques reliées à des prototypes, le tout en licence Créative Commons).

Le cœur de ce projet sera l’organisation d’ateliers ouverts aux publics et animés par des makers formateurs déjà présents dans les FabLabs sélectionnés, autour de prototypes précis. Lors de ces événements, les makers formateurs seront mobilisés pour remplir et améliorer la documentation et sa sémantique/méthodologie. Cela permettra la co-construction de cette documentation.

La sélection des prototypes sera réalisée par les fablabs et l'AIMF (Réseau Francophone des Fablabs d'Afrique de l'Ouest) , en fonction des enjeux locaux, du caractère global du problème résolu. Deux types d’ateliers seront proposés : des ateliers d'une journée ou de trois jours.

L’ambition globale du projet à terme est de documenter 6 formes d'accompagnement des publics pour chacun des 17 ODD. Dans le cadre de cet Appel à Commun nous candidatons pour lancer le projet sur 12 mois à l'international avec un financement permettant d’organiser deux à trois ateliers pour chacun des 6 défis proposés dans les FabLabs francophones d'Afrique et de France, en rémunérant chaque fablab et l'opérateur du projet, le CC Lab.

Sous-actions :

  • Construire la V1.0 de la grille de documentation cadre initiale. Mise en place des outils de cartographie, documentation, communication.
  • Sélectionner les FabLabs faisant l’objet de l'organisation d'un atelier coopératif sur prototype correspondant à un de défis.
  • Signature de devis aux fablabs participants, sur des bases identiques (tarif journée, formulaire de remplissage pour pré-documentation)
  • Organiser tous les événements dans toutes les villes et les fablabs dans un calendrier commun.
  • Communication/publication calendrier opérationnel et cartographie (préparation et cartographie du potentiel ici)
  • Et dans chaque ville et fablab :
  • Mobilisation des formateurs
  • Mobiliser du public à former pour les événements
  • Disposer du matériel le jour de l’événement
  • Faire compléter la documentation pédagogique de base par les formateurs avec éléments complémentaires au prototype.

Les livrables

  • Une documentation commune sous licence Créative Commons dans laquelle chaque forme pédagogique autour d'un prototype ayant fait l’objet d’un événement est documentée de manière à concerner, mettre en capacité, et mobiliser des personnes devenant des "ingénieux" en coopération.
  • Une cartographie recoupant les Objectifs de Développement Durables, villes, Fablabs, prototypes d'application et liens vers la documentation de chaque format.
  • Une dynamique de réseau impliquant les villes membres de l’AIMF et lieux de prototypages tournés vers la mise en capacité et le partage des solutions à faire, apprendre et partager pour accroître la résilience des territoires

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : AIMF - Association internationale des Maires francophones, CC Lab - Climate Change Lab

Contributeurs : Carolinepinton, Hugues Aubin, Medard Agbayazon

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, A- Mobilités et logistiques, B- Alimentation et agriculture, C- Urbanisme circulaire, D- Ilots de chaleur, E- Gestion de l'eau et des sols

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Financement

Compétences recherchée : Général, Général/Modèles, Facteurs de résilience, Facteurs de résilience/Economie

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? CERN Open Hardware Licence, Creative Commons, GNU Affero General Public License, ODC Open Database License (ODbL)

Niveau de développement : Idée

Cloud / Fichiers :

Forge-visuel.jpg

Tags : prototypes, Pédagogie expérientielle, participation, empowerment, fablab, francophonie, Afrique

Catégories : Données, Connaissance

Thème :

Candidat Appel à Communs : candidat 18 Juin

Référent ADEME :

Référent du commun : Hugues Aubin


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 18 Juin

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 100000

1.Détails du Financement :

En cours !

2.Détails Résilience et Territoire :

En cours !

3.Détails Impacts environnementaux :

En cours !

4.Synthèse du projet de Commun :

En cours !

5.Autodiagnostic :

En cours !


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun La forge d'adaptations Nord-Sud:


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0