France Ville Durable

De Resilience Territoire
Révision datée du 5 janvier 2021 à 15:15 par Gabriel.plassat (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)


Description

Nom : France Ville Durable

Description en une ligne : Association des parties prenantes professionnelles de la ville durable et résiliente

Description :

Image :

France Ville Durable.jpeg


Tags : sobriété, résilience, inclusion, créativité

Thème : Général, Général/Modèles, Général/Approches, Général/Enjeux, Général/Domaines, Général/Critiques, Vulnérabilités, Vulnérabilités/Concept, Vulnérabilités/Ecosystémique, Vulnérabilités/Socio-biologique, Vulnérabilités/Démographique, Vulnérabilités/Sociale, Vulnérabilités/Energétique, Vulnérabilités/Economique, Vulnérabilités/Culturelle, Facteurs de résilience, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Culture, Facteurs de résilience/Economie, Facteurs de résilience/Infrastructure, Facteurs de résilience/Instruments, Facteurs de résilience/Urbanisme, Facteurs de résilience/Agriculture, Anticipation, Anticipation/Veille, Anticipation/Indicateur, Anticipation/Prospective, Gestion de crise, Gestion de crise/Enjeux, Gestion de crise/Protection, Gestion de crise/Préservation des services essentiels, Gestion de crise/Dispositif, Regénération, Regénération/Reconstruction, Regénération/Fiabilisation, Regénération/Innovation

Email Public : contact@francevilledurable.fr

Site web : https://asso.francevilledurable.fr/

Pays d'implantation : France

Villes d'implantation : Paris et Dunkerque

Type : Association

Personnes impliquées :

Défi(s) adressé(s) :

Richesse apportée par l'Acteur :

Liste des communautés auxquelles participent France Ville Durable :

Liste des projets portés par France Ville Durable :

Le paradigme de la résilience territoriale consacre la logique systémique, dans une approche plus holistique des acteurs, enjeux et solutions. Un individu, une entreprise ou une organisation peuvent développer des processus de résilience « interne », mais ces derniers sont in fine dépendants de la résilience du territoire qui les accueille, qui doit leur fournir par exemple des réseaux d’énergie, de transport, des services (etc.). On évoque donc la capacité du territoire (dans une approche métabolique, incluant habitant.e.s, institutions, entreprises, infrastructures construites et naturelles, réseaux, flux, etc.) à continuer de fonctionner et de poursuivre ses objectifs, indépendamment des chocs majeurs (désastres, catastrophes, etc.), et en réduisant les stress chroniques (pollutions, inégalités, épuisement des ressources, etc.). Il apporte deux éléments nouveaux très importants dans ce qu’on entend par ville ou territoire « durable » : - Il vise à considérer dans une même approche et un même cadre logique l’ensemble des enjeux (environnementaux, sociaux, économiques, sanitaires, etc.) et pas seulement celui du climat sous l’angle unique des émissions de gaz à effet de serre et de l’énergie - Il considère que la réduction des stress chroniques (cycles de l’eau ou du phosphore, vieillissement des infrastructures, pollutions de l’air, de l’eau, des sols, atteinte à la biodiversité, etc.) est aussi importante que la prévention des risques de catastrophes, car la plupart du temps les deux sujets sont intimement liés et appellent des politiques qui traitent des deux enjeux à la fois, avec les mêmes processus, les mêmes actions, les mêmes budgets, etc.