Crater Calculateur de résilience alimentaire des territoires : Différence entre versions

De Resilience Territoire
Ligne 72 : Ligne 72 :
 
La maintenance de l’outil peut se faire avec les ressources bénévoles de l’association, ce qui garantit la pérennité de CRATer à long terme. En revanche, le projet de développement actuel, tel que présenté dans cet appel à communs, demande un travail plus conséquent et des ressources dédiées.
 
La maintenance de l’outil peut se faire avec les ressources bénévoles de l’association, ce qui garantit la pérennité de CRATer à long terme. En revanche, le projet de développement actuel, tel que présenté dans cet appel à communs, demande un travail plus conséquent et des ressources dédiées.
 
De manière générale, de nouvelles sources de financements pourront être recherchées ultérieurement dans le cadre d’un développement encore plus approfondi de l’outil.
 
De manière générale, de nouvelles sources de financements pourront être recherchées ultérieurement dans le cadre d’un développement encore plus approfondi de l’outil.
 +
|complement_res===Contenu sur la résilience territoriale==
 +
Confrontées aux limites physiques, géologiques et biologiques de notre planète, les sociétés complexes que nous avons bâties se révèlent vulnérables. Les conditions historiques ayant permis au système alimentaire industrialisé de prospérer sont tout sauf garanties pour les années à venir. Ces constats sont développés dans le rapport “Vers la résilience alimentaire”  – écrit par notre association et paru en février 2020 – qui présente notamment les menaces qui pèsent sur le système alimentaire français, et des voies de résilience déclinées en leviers d’action à portée des collectivités territoriales.
 +
 +
Le développement de CRATer a démarré à l’été 2019 en parallèle de la rédaction de ce rapport et a abouti à la sortie d’une première version en octobre 2020. L’objectif était de pouvoir décliner le diagnostic et les préconisations donnés dans l’ouvrage à différentes échelles (communale à nationale).
 +
 +
Dans son état actuel, l’application permet d’effectuer le diagnostic du niveau de résilience d’un territoire :
 +
*à l’échelle d’une commune, EPCI, département, région, France ;
 +
*pour 4 composantes du système alimentaire : adéquation besoins/production, pratiques agricoles, population agricole, politique foncière.
 +
Une visualisation cartographique est également disponible afin d’observer la situation à l’échelle de la France entière et de comparer les territoires.
 +
 +
==Lien et ancrage territorial==
 +
Le projet ne s’inscrit pas dans un territoire donné, puisqu’il est disponible pour tous les territoires français (hors DROM pour le moment), de la commune à la région en passant par la communauté de communes. Cependant, des collaborations avec des acteurs de territoire répartis dans toute la France sont en cours ou envisagées, dans le but d’aider à la prise en main de l’outil et à son amélioration, pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs.
 +
 +
==Justification des défis choisis==
 +
L'ambition du projet CRATer est de faciliter la réalisation d’un diagnostic transversal du système alimentaire d’un territoire, pour faire ressortir les enjeux critiques et les axes d’amélioration. CRATer s’inscrit donc pleinement dans les défis “2- Objectifs et Diagnostic” et “B- Alimentation et agriculture”.
 +
Impact du commun sur la résilience
 +
 +
CRATer a pour objectifs de sensibiliser les acteurs du grand public et outiller les acteurs de terrain sur les enjeux de résilience alimentaire. Il espère par là aider à la transition des systèmes alimentaires des territoires, notamment comme appui aux collectivités territoriales. En effet, si les collectivités territoriales se saisissent de plus en plus des enjeux relatifs à la résilience de leur système alimentaire, le sujet est nouveau pour nombre d’entre elles. Nos travaux, nos interventions, et les retours d’acteurs de terrain ont mis en évidence un double besoin pour les élus et les agents : monter en compétence sur ces thématiques et disposer d’outils opérationnels pour construire et animer les projets.
 +
 +
Avec CRATer, nous souhaitons répondre à ces deux objectifs. Premièrement, en mettant à disposition un outil open-source d’aide au diagnostic pour faciliter la collecte et l’interprétation des données. Cette étape de diagnostic est clé puisqu'elle permet d’identifier les besoins et enjeux du territoire ce qui permet de définir une stratégie efficace et partagée entre les différents acteurs à même d'accélérer la transition agricole et alimentaire. Deuxièmement, en proposant à travers l’outil une analyse transversale du système alimentaire, évaluant des indicateurs pour ses différents maillons et ouvrant vers des pistes d’actions concrètes.
 
}}
 
}}

Version du 30 avril 2021 à 19:49


CRATer, le Calculateur de résilience alimentaire des territoires

💼 Porté par Les Greniers d'Abondance


Description :

Contexte

Changement climatique, effondrement de la biodiversité, dégradation et artificialisation des sols, épuisement des ressources énergétiques et minières, instabilités économiques et politiques : la situation actuelle est alarmante à bien des égards.

Ces crises sont liées les unes aux autres et sont la conséquence d’un modèle de développement incompatible avec les limites de notre planète. Le décalage croissant entre consommation et finitude des ressources, ainsi que la dégradation accélérée des écosystèmes, sont à l’origine de perturbations qui vont s’aggraver au cours du XXIe siècle.

Nos sociétés industrielles sont aujourd’hui très fragiles face à ces menaces.

L’alimentation est un domaine particulièrement critique puisqu’elle conditionne la stabilité sociale et, tout simplement, notre capacité à rester en vie. Il est donc urgent de repenser l’organisation des systèmes alimentaires et de construire de nouveaux modèles moins vulnérables et donc plus résilients.

Pourquoi CRATer ?

L'ambition du projet CRATer est de proposer un outil numérique de sensibilisation et d'aide au diagnostic de la résilience alimentaire des territoires. Il s'inscrit ainsi dans les défis 2-“Objectifs et Diagnostic” et B-"Alimentation et agriculture" de l'Appel à Communs.

Son objectif est double :

  • d'une part participer la prise de conscience d’un large public (citoyens, élus, etc...) sur les enjeux de résilience alimentaire ;
  • et d'autre part faciliter le travail lors de la construction de diagnostics terrain approfondis, par exemple lors de la réalisation de Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) dont le déploiement se généralise dans les collectivités.

Le contenu du diagnostic proposé se veut donc accessible à tous, et ne nécessite pas de connaissances préalables. Il doit aider à l’identification des enjeux essentiels, des vulnérabilités et des leviers d’action prioritaires sur chaque territoire.

L’application s’adresse également aux acteurs terrains, membres de collectivités et spécialistes du domaine afin de leur faciliter le travail de consolidation et d’interprétation des données. Les résultats sont fournis sous forme d’un pré-diagnostic, qui ne se substitue pas à une étude terrain, mais permet en amont de rassembler une partie des indicateurs utiles.

Le contenu de l’application, les données et le code sont disponibles en licence ouverte.

Statut du projet

Le développement de CRATer a démarré à l’été 2019 et a abouti à la sortie d’une première version en octobre 2020. Elle a été régulièrement mise à jour depuis pour étendre ses fonctionnalités au regard des demandes remontées par les utilisateurs.

Dans son état actuel, l’application permet d’effectuer le diagnostic du niveau de résilience d’un territoire :

  • à l’échelle d’une commune, EPCI, département, région, France ;
  • pour 4 composantes du système alimentaire : adéquation besoins/production, pratiques agricoles,population agricole, politique foncière.

Une visualisation cartographique est également disponible afin d’observer la situation à l’échelle de la France entière et de comparer les territoires.

Entre octobre 2020 et avril 2021 l’application a reçu plus de 70 000 visites, et de nombreux retours positifs d’utilisateurs (grand public, collectivités, équipes de recherche).

Ces retours témoingnent d’un réel intérêt pour l’outil, et font aussi remonter des attentes pour la mise en oeuvre de nouvelles fonctionnalités. L’objectif du projet décrit ici consiste donc à enrichir l’application existante pour répondre à ces demandes.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource :

Contributeurs :

Défi auquel répond la ressource : 2- Objectifs et Diagnostic, B- Alimentation et agriculture

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Cas d'usages, Financement, Expérimentation

Compétences recherchée :

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons, GNU Affero General Public License

Niveau de développement : Disponible mais non validé

Cloud / Fichiers :

CRATer-Apercu.png

Tags : crater, logiciel, API

Catégories : Logiciel, Données, Connaissance

Thème : Général, Vulnérabilités, Facteurs de résilience, Anticipation

Candidat Appel à Communs : candidat

Référent ADEME :

Référent du commun :


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience :

1.Détails du Financement :

Planning et budget

Pour compléter et enrichir la version actuelle de CRATer, une feuille de route de développement a été définie. Elle se décline selon 3 axes directeurs :

  • 1. étendre la couverture du diagnostic réalisé à tous les aspects du système alimentaire, par exemple grâce à l’ajout d’indicateurs sur les intrants agricoles, la transformation ou la distribution.
  • 2. rendre l’outil le plus opérationnel et le plus pertinent possible pour les acteurs de terrain, en proposant des fonctionnalités qui facilitent l’étape de diagnostic, et qui permettent le suivi objectif et quantifié des actions engagées dans le cadre de projets alimentaires territoriaux. Ces fonctionnalités incluent par exemple la couverture de nouveaux territoires ou échelles territoriales (DROM, Parcs Naturels Régionaux, etc.) ou l’export des résultats sous différents formats.
  • 3. poursuivre l’objectif de sensibilisation du grand public en améliorant la restitution des résultats et en travaillant sur l’accessibilité du contenu et sur son côté didactique.

En complément de ces 3 axes directeurs, vient s’ajouter un 4e axe transversal de pilotage et d’évaluation, avec comme objectifs :

  • d’animer un réseau d’experts du système alimentaire autour du projet pour appuyer les choix méthodologiques de calcul et d’interprétation des indicateurs ;
  • d’animer une communauté d’utilisateurs pour collecter leurs attentes, définir ensemble les solutions les plus appropriées et leur soumettre les nouvelles versions en amont de leur sortie pour qu’ils réalisent des tests.

Chacun des ces 3 axes se décline en plusieurs actions correspondant à de nouvelles fonctionnalités dans l’application (ajout d’un ensemble d’indicateurs, ajout d’une nouvelle vue, etc.).

Nous envisageons de développer et de livrer ces fonctionnalités de manière régulière, comme nous le faisons depuis le début du projet (nouvelle version de l’application tous les mois ou tous les 2 mois).

Un budget de 150 k€ a été estimé pour mener à bien ces actions. La demande de soutien financier dans le cadre de cet Appel à Commun est de 50 k€, correspondant à un tiers du budget prévisionnel. Le reste du financement est assuré sur fonds propres et via l’obtention d’autres financements provenant d’autres appels à projets auxquels le projet a été soumis.

Justification de l'éligibilité

Le projet est porté par l’association loi 1901 Les Greniers d’Abondance qui est éligible aux financements publics.

Continuité du projet, financement post Appel à communs

Le projet s’inscrit dans une démarche de création de communs, libres, gratuits et ouverts à tous. Depuis le début, l’association prend en charge son développement et sa maintenance grâce au travail de ses bénévoles, aux dons de ses soutiens et, plus récemment, la recherche de financements spécifiques et ponctuels. La maintenance de l’outil peut se faire avec les ressources bénévoles de l’association, ce qui garantit la pérennité de CRATer à long terme. En revanche, le projet de développement actuel, tel que présenté dans cet appel à communs, demande un travail plus conséquent et des ressources dédiées. De manière générale, de nouvelles sources de financements pourront être recherchées ultérieurement dans le cadre d’un développement encore plus approfondi de l’outil.

2.Détails Résilience et Territoire :

Contenu sur la résilience territoriale

Confrontées aux limites physiques, géologiques et biologiques de notre planète, les sociétés complexes que nous avons bâties se révèlent vulnérables. Les conditions historiques ayant permis au système alimentaire industrialisé de prospérer sont tout sauf garanties pour les années à venir. Ces constats sont développés dans le rapport “Vers la résilience alimentaire” – écrit par notre association et paru en février 2020 – qui présente notamment les menaces qui pèsent sur le système alimentaire français, et des voies de résilience déclinées en leviers d’action à portée des collectivités territoriales.

Le développement de CRATer a démarré à l’été 2019 en parallèle de la rédaction de ce rapport et a abouti à la sortie d’une première version en octobre 2020. L’objectif était de pouvoir décliner le diagnostic et les préconisations donnés dans l’ouvrage à différentes échelles (communale à nationale).

Dans son état actuel, l’application permet d’effectuer le diagnostic du niveau de résilience d’un territoire :

  • à l’échelle d’une commune, EPCI, département, région, France ;
  • pour 4 composantes du système alimentaire : adéquation besoins/production, pratiques agricoles, population agricole, politique foncière.

Une visualisation cartographique est également disponible afin d’observer la situation à l’échelle de la France entière et de comparer les territoires.

Lien et ancrage territorial

Le projet ne s’inscrit pas dans un territoire donné, puisqu’il est disponible pour tous les territoires français (hors DROM pour le moment), de la commune à la région en passant par la communauté de communes. Cependant, des collaborations avec des acteurs de territoire répartis dans toute la France sont en cours ou envisagées, dans le but d’aider à la prise en main de l’outil et à son amélioration, pour répondre au mieux aux besoins des utilisateurs.

Justification des défis choisis

L'ambition du projet CRATer est de faciliter la réalisation d’un diagnostic transversal du système alimentaire d’un territoire, pour faire ressortir les enjeux critiques et les axes d’amélioration. CRATer s’inscrit donc pleinement dans les défis “2- Objectifs et Diagnostic” et “B- Alimentation et agriculture”. Impact du commun sur la résilience

CRATer a pour objectifs de sensibiliser les acteurs du grand public et outiller les acteurs de terrain sur les enjeux de résilience alimentaire. Il espère par là aider à la transition des systèmes alimentaires des territoires, notamment comme appui aux collectivités territoriales. En effet, si les collectivités territoriales se saisissent de plus en plus des enjeux relatifs à la résilience de leur système alimentaire, le sujet est nouveau pour nombre d’entre elles. Nos travaux, nos interventions, et les retours d’acteurs de terrain ont mis en évidence un double besoin pour les élus et les agents : monter en compétence sur ces thématiques et disposer d’outils opérationnels pour construire et animer les projets.

Avec CRATer, nous souhaitons répondre à ces deux objectifs. Premièrement, en mettant à disposition un outil open-source d’aide au diagnostic pour faciliter la collecte et l’interprétation des données. Cette étape de diagnostic est clé puisqu'elle permet d’identifier les besoins et enjeux du territoire ce qui permet de définir une stratégie efficace et partagée entre les différents acteurs à même d'accélérer la transition agricole et alimentaire. Deuxièmement, en proposant à travers l’outil une analyse transversale du système alimentaire, évaluant des indicateurs pour ses différents maillons et ouvrant vers des pistes d’actions concrètes.

3.Détails Impacts environnementaux :


4.Synthèse du projet de Commun :


5.Autodiagnostic :



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Crater Calculateur de résilience alimentaire des territoires:


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0