Communecter : Différence entre versions

De Resilience Territoire
Ligne 164 : Ligne 164 :
  
 
'''Taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée'''
 
'''Taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée'''
 +
Seront mis au service du projet : 4 développeurs ressources à plein temps, ainsi qu’une communauté bien ciblée d’organisation (5 à 10 entités et territoires) pour tester les développements. Sera bienvenu tout territoire souhaitant participer et rejoindre l’expérience. Une fois validés, nos développements seront partagés publiquement pour continuer les usages dans des contextes différents, améliorer en continue en développement agile. C’est le process habituel de développement de nouveautés au sein d’Open Atlas : les nouvelles fonctionnalités sont basées sur des demandes et des besoins concrets remontés par la communauté.  C’est bien le cas du système d’appel à projets demandé par une dizaine de partenaire.
  
 +
'''Estimation du Rapport Coût / Impact du Commun dans le domaine de la résilience'''
 +
L’investissement est raisonnable et plutôt faible comparé aux fonctionnalités fournies puisque les territoires bénéficient de tout l’apport existant du commun libre et ouvert qu’est Communecter. L’impact positif et chiffré est déjà connu dans les quelques cas d'usage cités en exemples. Le besoin a été exprimé par de nombreux acteurs, besoin concret en matière d’AAP, d’evaluation, de prise de decisions et de suivi pour faciliter les process actuels, la visibilité et l’efficience qu’apporte ce projet dans leur contexte concret.
 +
|complement_auto=* Le problème est-il défini ? seul ou par plusieurs personnes ?
  
'''Estimation du Rapport Coût / Impact du Commun dans le domaine de la résilience'''
+
Le problème a été défini par les catégories d'acteurs qui entrent en jeu dans le processus d'appel à projets
 +
La collectivité : souhaite disposer d'un outil d'instruction, de dématérialisation administratives et de suivi des projets qu'elle soutient
 +
Les instructeurs/financeurs : disposent d'un outil de compte-rendu de réunions facilitant la prise de décision sur l'attribution des financement, notamment ans un contexte d'instruction multi-acteurs
 +
Les acteurs financés : les acteurs disposent d'un guichet unique au sein duquel ils animent valorisent leurs actions au quotidien
 +
 
 +
* Y a-t-il d’autres contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ?
 +
Oui 4 développeurs pour tester techniquement
 +
10 organisations
 +
2 territoires confirmées (Saint-Denis de La Réunion, La Possession)
 
}}
 
}}

Version du 29 avril 2021 à 15:26


Plateforme d'appel à projets, d'instruction collectives, de co-financement, de suivi des projet & observatoire des impacts des actions locales pour les transitions

Echanger, Poser des questions

Description : Le service numérique proposé :

La plateforme est conçue sous la forme d'un réseau social territorial thématique et personnalisé permet de cibler un ou plusieurs appels à projets sur des objectifs, des domaines d'actions ou d'impacts prédéfinis.

Il convient de rendre plus efficient le processus de consultation et d'évaluation des projets et de permettre le suivi des actions et des résultats.

Il permet en outre d'améliorer les co-décisions sur des candidatures, lors de procédures d'instructions en rendant ces dernières participatives et transparents, notamment dans des contextes de co-investissement et de co-financement.

Cela passe par une boite à outils web simplifiant le processus d'appel à projets ainsi que toutes ses étapes de suivi:

  • la caractérisation des projets
  • le planning (avancement du dossier et des actions du projet)
  • L’évaluation selon les critères des comités d’évaluation
  • Un dossier unique et numérique avec ces pièces justificatives
  • Une communication simplifiée avec les porteurs de projet
  • Le suivi et la validation des impacts selon les indicateurs et les objectifs fixés
  • La communication externe aux citoyens et aux élus relative aux actions et à la visibilité des projets lauréats et leurs réalisations
  • La création d'un observatoire d'impacts de la thématique sur le territoire cible, ainsi qu'un observatoire aggrégé au niveau national

Cette approche est innovante à différents titres :

Innovation organisationnelle :

  • simplification et l'amélioration des processus organisationnels et de la qualité de service
  • Automatisation et diminution du temps passé sur chaque étape d'un dossier (dépôt , évaluation, financement et suivi),

Innovation des procédés :

  • optimisation des délais de traitement et de suivi des projets
  • favorise la visibilité et la prise en compte des résultats du projet et de ses impacts environnementaux et sociaux
  • fluidification et communication entre les différentes parties prenantes à l'instruction du dossier projet
  • offre un point d'accès unique et partagé.

Elle vise non seulement à faciliter le fonctionnement des appels à projets tel qu’ils fonctionnent aujourd'hui mais aussi à expérimenter une nouvelle vision du développement de projet pour les territoires. La solution favorise ainsi une approche “d’écoutes à projets” permettant de voir en permanence l’activité des projets d’un territoire pour y orienter les choix et des soutiens dans leur développement.

Cette solution est basée sur le commun numérique COmmunecter.org, sous forme d'un costum. Développé de manière participative par Open Atlas Communecter constitue un véritable socle numérique de développement territorial avec des modules et des outils permettant d’innover dans divers contextes territoriaux et sociétaux. Ouvert à tous et à tous les territoires, collaboratif et open-source pour co-construire des territoires plus intelligents et interconnectés. Le projet est en amélioration permanente notament grâce à son modèle de développement en logiciel libre et sa co-construction dans de nouveaux contextes. Sa force réside dans sa capacité et rassembler au sein d'un même espace différentes strates territoriales et sociétales pour les faire converger vers des objectifs communs.

Contexte d’expérimentation du système d'appel à projets appliqué à différents territoires et contextes :

En production

Plate-forme du CTE (Contrat de Transition Ecologique - Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire) [1] (158 EPCI, 3620 utilisateurs, 1912 organisations (associations, entreprises privées et publiques), 2339 projets, 1917 fiches actions déposées, 1114 indicateurs d’impacts écologiques). “Le CTE est co-construit à partir de projets locaux, entre les collectivités locales, l’État, les entreprises, les associations... Les territoires sont accompagnés aux niveaux technique, financier et administratif, par les services de l’État, les établissements publics et les collectivités”, à partir de leur plateforme dédiée (costum) rassemblant notamment les fonctionnalités sus-citées.

En expérimentation

OCECO est un outil au service des systèmes organisationnels afin que ces derniers soient en capacité de manager, piloter de façon efficiente. C'est un outil interactif d’organisation du travail et d’aide à la décision. Il permet d’améliorer les dynamiques collectives et le travail au sein des organisations. Il facilite le management des systèmes internes ( processus, décisions, gestion de projets), intègre des modes de gouvernance innovants et permet la gestion de l’activité organisationnelle et opérationnelle des missions et projets. Il facilite l’engagement, la participation des collaborateurs à tous les niveaux, la transparence, la clarification du travail sont au cœur de son approche en 4 étapes paramétrables (proposition, décision, financement, suivi). La solution intègre un véritable observatoire de l’activité interne et partenariale de l’organisation. L’ensemble de l’activité en temps réel, des processus décisionnels, des interactions, des livrables, des tableaux de bord et des calendriers est valorisé graphiquement et statistiquement à travers un double observatoire : par projet / global pour faciliter une vue d’ensemble.


Améliore Out Kaz - Outil d’instruction, de dématérialisation et observatoire de l’aide au logement (DEAL Réunion)

La plate-forme Ameliore Out Kaz vise à harmoniser les échanges et les procédures autour du dispositif de l’amélioration de l’habitat en réunissant l’ensemble des opérateurs et des financeurs acteurs du dispositif (et à terme les particuliers). Elle participe en outre à la dématérialisation des dossiers et à la facilitation des interactions entre parties prenantes. Un observatoire associé à la plateforme permet de disposer d’une grille d’analyse qualitative et quantitative de l’amélioration de l’habitat à La Réunion. Ses objectifs :

  • Standardiser les dossiers déposés sur tout le territoire de la Réunion
  • Permettre aux différents opérateurs de saisir les dossiers traités de façon totalement dématérialisé
  • Permettre aux financeurs d'avoir un vrai guichet unique pour chaque dossier
  • Créer un Observatoire territorial des dépenses et des actions menées
En développement

Contrat de ville - Saint-Denis de La Réunion Rendre efficient à travers la solution l'ensemble du processus d'appel à projets du contrat du ville et plus généralement le soutien financier de la ville par l'intermédiaire de subventions municipale. Le projet a également pour ambition de faire évoluer la posture et les missions des agents municipaux vers l'animation territoriale des dispositifs de soutien aux actions citoyennes.

Quelques références liées :

Observatoire des cétacés Pacte pour la transition Implication et participation citoyenne autour de 32 mesures écologiques dans 2800 communes de France Observatoire national des tiers-lieux

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource : ADEME, CEREMA, EcoRhizo, Fabrique des Energies, Fabrique des Mobilités, Ministère

Contributeurs : Tibor Katelbach, Clément Damiens, Thomas Craipeau, Florent Bénameur

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, 2- Objectifs et Diagnostic, 3- Mieux décider ensemble

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Cas d'usages, Financement, Expérimentation, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée : Général, Général/Approches, Facteurs de résilience, Facteurs de résilience/Gouvernance, Anticipation, Anticipation/Veille, Regénération, Regénération/Innovation

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons, GNU Affero General Public License

Niveau de développement : Disponible et validé

Cloud / Fichiers : https://gitlab.adullact.net/pixelhumain

PochetteA4-2019-v4.png

Tags : Observatoire de la Résilience, Commun numérique, Communs, Communecter, Collectivités, Appel à projets, opensource, Opendata, API, écosystème contributif, Innovation territoriale, Communauté, Démocratie Contributive, participation, Contribution, communautés résilientes

Catégories : Logiciel, Données, Connaissance, Licence

Thème : Général, Général/Approches, Général/Enjeux, Facteurs de résilience, Facteurs de résilience/Gouvernance, Facteurs de résilience/Culture, Facteurs de résilience/Economie, Facteurs de résilience/Infrastructure, Facteurs de résilience/Instruments, Facteurs de résilience/Urbanisme, Facteurs de résilience/Agriculture, Anticipation, Anticipation/Veille, Anticipation/Indicateur, Regénération, Regénération/Reconstruction, Regénération/Innovation

Candidat Appel à Communs : candidat

Référent ADEME :

Référent du commun : Tibor Katelbach


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 40000

1.Détails du Financement :

Plan de financement :

  • Amélioration des fonctionnalités d'instruction des dossiers : 8000 Euros (Démarrage : 2 mois - Durée 2 mois)
  • Amélioration de la technologie Co-forms : Rendre générique et paramétrable le processus d'appel à projets : 10000 Euros (Démarrage : 1 mois - Durée : 2 mois)
  • Implémentation du processus de suivi opérationnel et stratégique d'un projet (bilan et évalutation temps réel, mise en perspective avec les engagements, ...) : 12000 Euros (Démarrage : 3 mois - Durée : 2 mois)
  • Soutien aux développements des outils d'accompagnement à l'émergence, aux prises de décisions collectives, au financement et au suivi de projets (oceco) : 10000 Euros (Démarrage 1 mois : 6 mois)

2.Détails Résilience et Territoire :

Contenu sur la résilience territorial - Lien et ancrage territorial - Description de la communauté Territoire

Communecter est ,depuis sa génèse il y a près de 10 ans, intrinsèquement au service de la résilience des territoires. Il s'agit d'un commun numérique Open Source : tout le code est disponible, améliorable et mutualisable. Il est personnalisable pour construire des fonctionnalités originales et spécifiques, et se développe de manière modulaire avec notamment  :

  • Costum : Votre COmmunecter personnalisé, Réseau social sur mesure
  • COForm : des formulaires pour des concertations libres, améliorer la connaissance d’une filière ou de l’ensemble d’un territoire, interragir avec les citoyens, les associations et les entreprises
  • L’Observatoire Structurer : permet de visualiser et analyser la donnée dans un contexte, un territoire, une thématique donnée
  • Apps : Annuaire (Organisation, Projet, Events, Ressources), Agenda, Live, Proposition et Vote, Petites Annonces,
  • Fonctionnalité transversales et paramétrables : cartographique, messagerie instantanée, notifications, liens entre entités, données ouvertes, interopérabilités via l'API

Il s'agit en somme d'une plateforme de développement territorial en innovation permanente qui dote les territoires d'une boîte à outils permettant de faire face aux enjeux de la résilience auxquelles ils font face.

Ainsi Les outils transversaux de Communecter, intégrant l'ensemble des fonctionnalités apparentées aux réseaux sociaux permettent en outre :

  • La cartographie et la caractérisation des acteurs, des points d'intérêts, des projets, des événements et des ressources en partage (communs) de manière participative valorisant ainsi les dynamiques et les interactions qui s'opèrent au sein d'un territoire. Cela favorise la coopération des acteurs partageant une vision et des objectifs de résilience partagés, à travers des projets co-portés, soutenus par des partenaires de toute nature (publics, privés, contributions citoyennes), à ouverts à la contribution de chacun.
  • L'imbrication territoriale des Costums permet d'agréger les données et donc de déployer des plateformes spécifiques (costums) interopérantes à différentes échelles territoriales (villes, communautés de communes, départements, régions, Etat). Cela permet de coordonner la résilience sur un territoire plus large tout en permettant à ceux qui le composent d'engager des actions qui leurs sont propres en fonction d'enjeux spécifiques.

Exemple : Le hub Ultranumérique (hub.ultranumerique.fr) fédère l’activité et constitue un observatoire des 5 territoires suivants : La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Polynésie Française. Près de 200 structures référencées.

COmmunecter véhicule des valeurs qui sont à l’image du projet (projet citoyen, participatif, données protégées, bien commun, intelligence collective, sans publicité, apolitique, open-source). Nous nous basons sur cette approche ouverte et collaborative pour maximiser l'impact social et la mise en mouvement des acteurs

De nombreux de cas d'usages sont aujourd'hui éprouvés par un large éventail d'acteurs (du collectif citoyens au ministère et service de l’État en passant par les acteurs locaux, leurs réseaux et les différentes collectivités territoriales).

L'objet de la participation à cet appel à communs et d'être soutenu dans notre raison d'être à savoir rendre générique et disponible pour tous, les outils que nous développons, expérimentons et qui sont issus des innovations d'usage répondant aux besoins spécifiques des acteurs des territoires.

Nous nous intéressons notamment à deux volets indispensables à la co-construction de territoires résilients à laquelle puissent concourir l'ensemble des parties prenantes :

  • L'adaptation des outils d'animation territoriaux au fonctionnement organisationnel et aux pratiques des typologies d'acteurs qui les utilisent.
  • La mise en place d'outils et modules facilitant les processus faisant l'interface entre ces différentes typologies d'acteurs (Exemple : module de gestion d'appel à projets pour le financement des actions de transition et résilience par les collectivités)


Justification du(des) défi(s) choisis

1- Connaissances - Ressources

Un système d’appel à projets connecté est lui même un système de remontée de connaissance (locale, territoriale et nationale). Exemple : avec le CTE, l’appel à projet initial, permet de suivre l’impact des projets locaux sur un territoire et d’agréger ces résultats au niveaux national, créant ainsi une vraie base de connaissance dynamique fondée sur l’action locale.

En plus de tout ce qui a été évoqué précédemment concernant les outils et méthodes développés qui convergent vers une meilleure connaissance des territoires (de leurs acteurs et dynamiques), la mutualisation et la mobilisation des ressources dans le but de concourir à la résilience des territoires de manière collective, Communecter s'attache à être interopérable avec d'autres systèmes d'informations. C'est en ce sens que l'intéroperabilité, permise grâce à notre API standardisée, avec le logiciel Mediawiki a été réalisée pour être en capacité de valoriser, d'intégrer et de rendre dynamique au sein de nos outils collaboratifs, la connaissance agrégée par ces plateformes (Movilab, Fabrique des mobilités, ...). D'autres projets d’interopérabilité ont vu le jour : Openstreet Map, ScanR, La Poste, Pôle Emploi, Open Agenda.

2- Objectifs et Diagnostic

Un système d’AAP simple à déployer (c’est encore plus le cas avec un système d’écoute à projets) permet d’évaluer collaborativement les axes et les objectifs de développement pour un territoire. Lorsque les acteurs répondent à un contexte, à une orientation émanant du territoire lui-même, ou dans le cas de l’écoute à projets, les besoins et volontés du terrain remonte dynamiquement vers les institutions pour décider en communauté des futures chantiers pour le territoire. On a donc les objectifs et les solutions proposées, avec des indicateurs associés aux contextes et aux projets. Le diagnostic se façonne en quasi temps-réel et surtout peut-être partagé, dynamique, transversal pour toutes les actions locales menées. Ces diagnostics sont observables grâce à un tableau de bord qui facilitent la définition des objectifs de résilience.

3- Mieux décider ensemble

A travers les modules de prises de décisions participatives améliorés dans le cadre de la présente demande

  • votes distincts, relatifs à un contexte, de la part des personnes concernées
  • Modes de délibération configurables (pondérés par rôles, à la majorité, au consensus, …) paramétrable en fonction de la gouvernance de l’organisation (du territoire)
  • Possibilité de transformer les délibérations en projets et actions concrètes pouvant être suivis
  • Les rôles de chaque participant respectent la gouvernance de l'organisation
  • La possibilité d'établir plusieurs niveaux de prises de décisions (stratégiques, opérationnels, ...) grâce la définition de rôles

Le découpage thématique et territorial que permet la plateforme d’AAP permet de cibler finement la communauté qui décidera du futur des projets à évaluer. Cela pourra être des citoyens, groupes d’experts, cabinets de collectivités, groupes d’élus… les outils d’évaluation eux-mêmes sont une innovation créant de l’ouverture pour mieux décider ensemble.

3.Détails Impacts environnementaux :

Estimation des Impacts et Gains Environnementaux à court et moyen termes Une des fonctions clefs de l’outil est de lier les projets à des indicateurs d’impacts permettant à chaque projet d’identifier et d’informer de l’évolution de ces impacts dans le temps. Exemple : pour le CTE, le tableau de bord national et territorial nous permet d’apprécier finement les impacts par domaines d’action, par objectifs de développement durable, par territoires, mais aussi de naviguer dans la donnée recoltée au travers de nombreuses visualisations. En outre, la dématérialisation des procédures d'appels à projets a un impact significatif sur les externalités négatives liés au recours systématique au dossier papier (déforestation, fabrication du papier et de l'encre, gestion des déchets et pollution).

Publication de certaines données environnementales en open data Chaque porteur d’appel à projets pourra décider de l’ouverture ou non, de la donnée récoltée en open data puisque la plateforme Communecter le permet. Il s'agit d'un paramétrage de l’appel à projet. L'ensemble des données relatives à l'impact environnemental du commun Communecter, dont nous pouvons avoir accès, et notamment les coûts afférents aux serveurs logiciels et de données, sera communiqué de manière transparente chaque année.

Lien avec la communauté Open Data Communecter promeut l'Open Data à travers la plateforme : nous y encourageons les acteurs à paramétrer leurs données relatives à leurs structures et leurs activités en données ouvertes de manière à avoir une connaissance des territoires en temps réel. La donnée ouverte est ainsi accessible par l'intermédiaire de l'API grâce à laquelle exporter de la donnée vers d'autres système et également d'en importer de la donnée de manière à avoir une connaissance territoriale la plus exhaustive possible et donc la plus pertinente au vu des actions relatives à la résilience.

4.Synthèse du projet de Commun :

Expérience du porteur de Commun dans le domaine Au sein d'un écosystème contributif et ouvert, cela fait près de 10 ans que l'association (SCIC depuis 2021) Open Atlas, créateur du commun Communecter, développent les outils aux côtés des territoires et acteurs qui les composent, et leur proposent une accompagnement méthodologiques pour les soutenir dans leurs démarches de transition et de résilience. Communecter est la résultante de la fusion de différents projets portant des valeurs similaires et souhaitant oeuvrer pour la co-construction de territoires résilients. Membre de la première heure des communautés travaillant sur les enjeux numériques et sociétaux (assemblées de communs, Tilios, open system, ...) Open Atlas s'attache à rendre complémentaires et disponibles ses outils pour qu'ils s'intègrent de manière harmonieuse et non concurrentielle à l'écosystème de la résilience.

Informations liées au Commun et au problème identifié


Description des actions, livrables et planning associé en proposant des points de passage (communauté/commun à tel niveau d'ici 3, 6, 9, 12 mois)

  • Amélioration des fonctionnalités d'instruction des dossiers : Démarrage : 2 mois - Durée 2 mois
  • Amélioration de la technologie Co-forms : Rendre générique et paramétrable le processus d'appel à projets : Démarrage : 1 mois - Durée : 2 mois
  • Implémentation du processus de suivi opérationnel et stratégique d'un projet (bilan et évalutation temps réel, mise en perspective avec les engagements, ...) : Démarrage : 3 mois - Durée : 2 mois
  • Soutien aux développements des outils d'accompagnement à l'émergence, aux prises de décisions collectives, au financement et au suivi de projets (oceco) : Démarrage 1 mois : 6 mois

L'avancée des actions et des livrables associés sont consultables en temps réel à travers notre outil de suivi D'ici 3 mois : Le module d'appel à projets est en phase de tests D'ici 6 mois : le module d'appel à projets a été rendu générique et paramétrable et donc utilisable des des contextes divers au sein des territoires pour accompagner leur résilience D'ici 9 mois : L'outil de suivi des projets (oceco) a été expérimenté. D'ici 12 mois : L'outil de suivi de projets est documenté et rendu générique à d'autres organisations et territoires

Taille de la communauté de contributeurs et d'utilisateurs impliquée Seront mis au service du projet : 4 développeurs ressources à plein temps, ainsi qu’une communauté bien ciblée d’organisation (5 à 10 entités et territoires) pour tester les développements. Sera bienvenu tout territoire souhaitant participer et rejoindre l’expérience. Une fois validés, nos développements seront partagés publiquement pour continuer les usages dans des contextes différents, améliorer en continue en développement agile. C’est le process habituel de développement de nouveautés au sein d’Open Atlas : les nouvelles fonctionnalités sont basées sur des demandes et des besoins concrets remontés par la communauté. C’est bien le cas du système d’appel à projets demandé par une dizaine de partenaire.

Estimation du Rapport Coût / Impact du Commun dans le domaine de la résilience L’investissement est raisonnable et plutôt faible comparé aux fonctionnalités fournies puisque les territoires bénéficient de tout l’apport existant du commun libre et ouvert qu’est Communecter. L’impact positif et chiffré est déjà connu dans les quelques cas d'usage cités en exemples. Le besoin a été exprimé par de nombreux acteurs, besoin concret en matière d’AAP, d’evaluation, de prise de decisions et de suivi pour faciliter les process actuels, la visibilité et l’efficience qu’apporte ce projet dans leur contexte concret.

5.Autodiagnostic :

  • Le problème est-il défini ? seul ou par plusieurs personnes ?

Le problème a été défini par les catégories d'acteurs qui entrent en jeu dans le processus d'appel à projets La collectivité : souhaite disposer d'un outil d'instruction, de dématérialisation administratives et de suivi des projets qu'elle soutient Les instructeurs/financeurs : disposent d'un outil de compte-rendu de réunions facilitant la prise de décision sur l'attribution des financement, notamment ans un contexte d'instruction multi-acteurs Les acteurs financés : les acteurs disposent d'un guichet unique au sein duquel ils animent valorisent leurs actions au quotidien

  • Y a-t-il d’autres contributeurs prêts à travailler sur ce Commun ?

Oui 4 développeurs pour tester techniquement 10 organisations 2 territoires confirmées (Saint-Denis de La Réunion, La Possession)


Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Communecter: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0