Agora des solutions citoyennes

De Resilience Territoire


L'Agora des solutions citoyennes pour booster et massifier les solutions citoyennes pour la résilience des territoires


Description : L’Agora des solutions citoyennes est le commun que nous proposons pour booster et massifier les solutions citoyennes et ainsi contribuer à la résilience des territoires.

Nous sommes convaincus que le pouvoir d’agir pour la résilience des territoires se situe notamment à l’échelle de l’individu. Par définition l’individu est l’élément de la société qui détient des valeurs, des convictions et une forte sensibilité au vivant. Et ce sont ces notions subjectives qui produisent l’engagement humain nécessaire à la résilience de nos territoires. De plus, l’individu peut être considéré comme l’échelle la plus fine au sein d’un territoire, pour le comprendre et adapter les solutions face aux besoins rencontrées.

L’Agora des solutions citoyennes se décline donc autour de la ressource que constitue l’individu et sa solution, et a pour objectif de renforcer et massifier les solutions citoyennes de résilience.

Pour cela, nous proposons plusieurs outils contribuant au commun et développant sa communauté :

  • la géolocalisation des solutions citoyennes présentée dans le média indépendant de journalisme “on passe à l’acte” recensant plus de 1000 vidéos en open source (CC by SA) dans l’objectif de rendre visible ces porteurs de projets à impact sociétal et diffuser une information constructive.
  • l’ouverture et la promotion de la plateforme “Place à l’acte” recensant plus de 300 outils pour agir dans l’objectif d’élargir la communauté à un maximum de parties prenantes, de développer ce commun pour agir (annuaire des outils à participation libre, CC by SA), en identifiant de nouveaux acteurs et partenaires qui peuvent accompagner pour agir (collectivités, entreprises, coachs…), et en proposant une entrée “territoire” avec la géolocalisation.
  • la communauté des pionniers de l’impact “Lanceur d’avenir” qui vise à consolider les initiatives, intégrer de nouveaux acteurs de l’engagement dans les territoires et ainsi essaimer les solutions pour la résilience dans les territoires.
  • la co-construction d’indicateurs de l’engagement sociétal pour consolider la notion d’engagement et d’impact sur la société des solutions citoyennes proposées dans le commun, et la mettre à disposition de l’ensemble de la communauté pour promouvoir leurs actions pour la résilience des territoires.

Organisations utilisatrice ou intéressée par utiliser la ressource :

Contributeurs :

Défi auquel répond la ressource : 1- Connaissances - Ressources, 2- Objectifs et Diagnostic, 3- Mieux décider ensemble, 4- Comptabilité et Monnaie de la résilience

Autre commun proche :

Richesse recherchée : Cas d'usages, Financement, Moyen de prototypage - production - essais et calcul, Contributeur - Communauté

Compétences recherchée : Général, Facteurs de résilience, Anticipation/Indicateur, Regénération/Innovation

Communauté d'intérêt :

Type de licence ? Creative Commons

Niveau de développement : Disponible mais non validé

Cloud / Fichiers :

No-image-yet.jpg

Tags :

Catégories : Données, Connaissance

Thème : Général, Facteurs de résilience, Facteurs de résilience/Gouvernance, Anticipation/Indicateur

Candidat Appel à Communs : candidat 18 Juin

Référent ADEME :

Référent du commun : Marievidal


Les 5 parties ci dessous sont à remplir obligatoirement pour analyser le commun et vous conseiller

Candidat Appel à Communs : candidat 18 Juin

Montant Aide souhaitée (en Euro) à l'Appel à Communs Résilience : 80000

1.Détails du Financement :

Montants prévisionnels demandés

  • 10 000 € pour le Média : géolocalisation des initiatives présentes du média / 2 mois de travail d’animation + 1 mois de développement + un plan de communication dans les médias et réseaux
  • 20 000 € pour PALA : V2 avec un temps plein pour la coordination pendant 6 mois (cahier des charges, plan de financement, partenariats, suivi…) + développement de la plateforme (1 mois ?)
  • 40 000 € pour Lanceur d’avenir : 1 temps plein sur l’animation de la communauté pendant 9 mois
  • 10 000 € pour les indicateurs : animation de la communauté + rédaction-publication


Financement post-appel à communs

  • auto-financement par la SCIC
  • bénévolat pour une partie de l’animation des outils et la maintenance
  • sponsoring et partenariat avec des territoires pour la plateforme
  • demande de certification Qualiopi (courant 2022) pour l’accompagnement des pionniers Lanceur d’avenir

2.Détails Résilience et Territoire :

Nous croyons que la massification des solutions citoyennes dans les territoires est une réponse à la résilience des territoires du fait de la spécificité de l’individu à agir pour le bien du vivant et d’être l’échelle la plus fine pour identifier les besoins et mobiliser les énergies pour mener les projets d’impact. L’Agora des solutions citoyennes a donc pour objectif de développer ces initiatives et de mettre en commun tous les moyens d’agir pour concrétiser ces solutions. Ces solutions ont de fait un ancrage territorial fort puisqu’elles viennent de l’individu. L’impact d’une initiative peut être très grand, tant sur le plan local que national.

A titre d’exemple, l’histoire de Cédric Vivien illustre le pouvoir d’agir des individus et son impact sur la transition. Sensible à la préservation des océans et en ayant assez de dénoncer les problèmes environnementaux sur ce sujet, Cédric a réfléchi à sa manière d’agir pour préserver les océans. Après avoir démarré seul sa solution citoyenne, il a créé l’association "Partons du bon pied" qui organise des journées de nettoyage collectif de l'amont du fleuve Hérault dans le département homonyme, de sorte qu’en cas de crue, il n’y ait plus de déchets qui partent à la mer. L'idée est de montrer que chacun peut être acteur de la dépollution de son environnement avec ses propres ressources. Résultats après 5 ans : une collectivité remotivée par l'aide de ses habitants; 143 adhérents et 654 heures actives de nettoyage et 12 km nettoyées en tout; en 2017, 14 tonnes de déchets récoltés en 12 jours qui ont ensuite été recyclés avec l'association Knet Partage; 23 tonnes de déchets récoltés depuis la création de l'association. Plus d’informations : https://onpassealacte.fr/initiative.j-ai-decide-de-nettoyer-les-berges-du-fleuve-herault.99000246528.html

Un des outils de l’Agora des solutions citoyennes, Lanceur d’avenir, a pour objectif de conforter par l’accompagnement les initiatives citoyennes en leur donnant les moyens d’aller au bout de la réalisation de leur projet, en reconnaissant l’importance de leurs actions. Un citoyen comme Cédric qui prend une décision éthique est en mesure d’impacter fortement son territoire. Ici il est parvenu à limiter les déchets rejetés en mer au niveau de son département. Imaginons qu’on soit des millions dans tous les domaines...

L’Agora des solutions citoyennes va aussi permettre d’essaimer les bonnes pratiques dans les territoires grâce notamment à la géolocalisation et à l’accès open source (sur le média ou la plateforme), et d’aider les territoires à identifier ces solutions citoyennes. Les collectivités pourront ainsi se saisir de ce potentiel de solutions pour la résilience de leur territoire. A titre d’exemple, le Président du Parc Naturel des Bauges, a décidé de mettre en valeur les initiatives positives de son territoire. Il a été accompagné pour créer une plateforme participative qui recense sous forme d'interviews, les initiatives positives présentes sur le territoire. L'idée est de montrer et donner une visibilité à ces initiatives tout en permettant de créer des synergies et du lien entre les différents porteurs de projet qui retrouvent une plateforme centralisée. Résultats : des connexions créées, le pouvoir d’anticiper l'avenir avec les citoyens, des actions réalisées et à venir.

Le développement de l’Agora des solutions citoyennes va donc permettre d’accroître la communauté déjà constituée de solutions citoyennes, pionnières de l’engagement, de consolider les initiatives pour les essaimer dans les territoires, de renforcer les connexions au sein de la communauté, et de l’ouvrir à de nouvelles parties prenantes.

3.Détails Impacts environnementaux :

L’Agora des solutions citoyennes apporte des gains environnementaux de manière indirecte. En effet, son objectif est de rendre visible les solutions citoyennes pour la résilience des territoires pour démultiplier ces démarches “bottom up”.

Chaque citoyen décide de la priorité sur laquelle il va agir en fonction de sa sensibilité au vivant ou des spécificités de son territoire, et c’est par la multiplication des actions que l’impact sur la transition des territoires sera le plus important.

Sur les pionniers déjà identifiés, nous avons identifié sur quelles limites planétaires (rapport de Rockström et al. publié dans Nature en 2009) portaient les solutions citoyennes présentes sur le média et la plateforme  :

changement climatique
  • décentralisation des productions,
  • sobriété énergétique,
  • habitats à énergie positive,
  • énergies renouvelables,
  • plantation d’arbres, recyclage,
  • synergie d’acteurs,
  • économie circulaire,
  • culture sans labour,
  • compostage…,
érosion de la biodiversité
  • préservation des semences anciennes,
  • synergie d’acteurs,
  • soin à la faune sauvage,
  • apiculture,
  • éco-lieux,
changement d’utilisation des sols
  • régénération des sols,
  • préservation des terres agricoles,
  • agriculture urbaine…,
acidification des océans
  • sensibilisation,
  • pollution des rivières en amont des mers….

Toutes ces solutions citoyennes sont libres d’accès.

Le travail sur les indicateurs de l’impact sociétal de ces initiatives sera publié et libre d’accès pour renforcer le diagnostic de ces initiatives, communiquer sur l’impact d’une initiative citoyenne.

4.Synthèse du projet de Commun :

Expérience du porteur de Commun dans le domaine

Mathias Lahiani (membre fondateur de la coopérative) et son équipe ont sillonné la France pendant 15 ans avec l’association On passe à l’acte à la rencontre d’acteurs ayant décidé d’agir pour un monde plus vertueux, plus respectueux de l’homme et de la planète. Au bilan il s’agit de plus de 600 pionniers du bien commun rencontrés et plus de 1000 vidéos produites.

Fort de son expérience, l’association a fait le constat que les porteurs de projet de bien commun manquaient, et manquent encore de soutien. L’association a donc décidé d’orienter son projet vers l’accompagnement des créateurs de projet à impact sociétal positif pour généraliser l’innovation citoyenne. Pour cela, elle a notamment développé  :

  • des formations en ligne intitulée “Je me lance” et “Trouver sa voie”
  • la production d’une plateforme numérique rassemblant de nombreux outils pour aider les porteurs de projets (Place à l’Acte), auto-alimentée et libre d’accès
  • des partenariats avec des acteurs publics locaux pour impulser des dynamiques d’action territoriale (Démocratie Ouverte, PNR des Bauges, Perpignan, Région Occitanie…)
  • un film documentaire “Artistes de la vie”
  • la coopérative On Passe à l’acte Ecosystème suite à la rencontre et l’alliance d’acteurs diversifiés, regroupant idéalistes et pragmatiques, avec des réseaux complémentaires, et mus par la même volonté de s’intéresser aux citoyens et à leur pouvoir d’agir pour relever les défis du XXIème siècle.

Sur le commun dédié aux indicateurs de l’impact sociétal, plusieurs partenaires et contributeurs sont associés à la coopérative :

  • le mouvement Colibris (https://www.colibris-lemouvement.org/), qui a pour mission d’inspirer, relier et soutenir les citoyens engagés dans une démarche de transition individuelle et collective.
  • William VIDAL, Président fondateur d’Ecocert, travaille actuellement sur les indicateurs d’externalités positives ou comment l’action d’une entreprise ou d’un acteur peut rendre service économique avec un impact environnemental positif.
  • Hélène DUCLOS, experte en évaluation de l'utilité sociale et impact social Méthodologie de projet, auteure du guide « Evaluer l’utilité sociale de son activité : conduire une démarche d’auto-évaluation » édité par l’AVISE (2007) et co-auteur du « Guide pour l’évaluation de l’utilité sociale de médiation sociale » (2009) édité par le Secrétariat Général du Comité Interministériel des Villes. Elle fait partie de différents groupes de recherche au niveau national et européen sur les questions d’évaluation de l’utilité sociale et de mesure de l’impact social.
  • Magalie MARAIS, co-Présidente du LABE (laboratoire de l’engagement) et enseignante-chercheuse HDR en sciences de gestion à Montpellier Business School et co-fondatrice de la chaire MIND (Management Inclusif & Engagement Sociétal des Organisations)

Informations liées au Commun et au problème identifié

L’enjeu des territoires résilients est d’être en mouvement pour anticiper, s’adapter, atténuer, apprendre et développer une nouvelle dynamique dans le contexte du XXIème siècle. Les citoyens sont pour nous l’échelle pertinente de la résilience des territoires de par leur sensibilité au vivant et parce qu’il représente la granulométrie la plus fine du territoire. Leur mise en action pour la résilience des territoires est un facteur clé.

L’Agora des solutions est le commun que nous proposons pour répondre à cet enjeu de résilience des territoires. Nous proposons par ce commun d’amplifier, de massifier, de multiplier les solutions citoyennes, en agrandissant les communautés d'acteurs de la résiliences, en essaimant les solutions dans les territoires, en accompagnant à la concrétisation des projets, et de manière transversale en fournissant les données pour valoriser ces initiatives et leur impact.

Avec le développement du média “On passe à l’acte”, le commun donne à voir, inspire, montre qu’une autre voie est possible, celle propre à la sensibilité de chaque individu pour agir. Il géolocalise chaque initiative pour connecter dans les territoires, et essaimer. Le média en open source, sous la licence CC by SA.

Avec le développement de la plateforme Place à l’acte, le commun fournit plus d’informations à ceux qui veulent agir. La plateforme met à disposition du grand public un annuaire participatif (où chacun peut contribuer de manière libre, avec une modération), et qui se veut le plus complet possible des outils, événements, initiatives existants pour s’inspirer, trouver sa voie, agir en créant son propre projet ou en aidant des projets déjà montés. Avec son développement, la plateforme élargit également la communauté d’acteurs et de partenaires, en mettant en place une dynamique de large ouverture allant du grand public aux entreprises en passant par les collectivités. La plateforme fonctionne avec une participation libre (avec à ce stade une modération basée sur le signalement de contenu non adapté).

Avec le développement de Lanceur d’avenir, le commun propose une consolidation de la communauté de pionniers des solutions citoyennes, avec la mise en œuvre d’une gouvernance spécifique, d’une part via le statut de la SCIC et d’autre part via des règles de fonctionnement qui lui sont propres (dont la mise en place d’une place des marchés, système d’échange local basé sur les mobilisation des compétences de la communauté pour la mise en œuvre des projets dans les territoires). L’objectif est d’assurer une animation de la communauté permettant le partage de données via une plateforme numérique, et la réalisation de projets bénéficiant au plus grand nombre de pionniers, les accompagnant ainsi dans la réalisation de leur contribution à la résilience des territoires. Le commun propose aussi d’ouvrir à de nouveaux pionniers l’accès à la communauté et à ses services. Il permet aussi à des territoires ou des organisations de bénéficier de l’expérience de ces pionniers pour essaimer les solutions citoyennes pour la résilience des territoires.

Avec le travail sur les indicateurs de l’impact sociétal, le commun vise à contribuer à l’évaluation de l’impact de ces solutions citoyens de manière à conforter et accentuer leur rôle et leur prise en compte dans la résilience des territoires. C’est aussi un commun visant à promouvoir les actions de ces citoyens pionniers de l’impact et à les essaimer dans les territoires.

Description des actions, livrables et planning associé en proposant des points de passage (communauté/commun à tel niveau d'ici 3, 6, 9, 12 mois)

Média On passe à l'acte

à 3 mois: recrutement d'un/une stagiaire à 6 mois : géolocalisation des initiatives du média à 9 mois : développement web pour la mise en relation avec la plateforme Place à l'acte à 12 mois : média et plateforme opérationnelle avec la géolocalisation

Plateforme Place à l’acte

à 3 mois : recrutement du coordinateur de la V2 à 6 mois : construction du cahier des charges de la V2, travail du développeur web, recherche de partenaires financiers à 9 mois : V2 réalisée, test auprès du grand public, validation du plan de communication à 12 mois : lancement de la communication pour la promotion du commun des solutions citoyennes

Lanceur d’avenir

à 3 mois : recrutement de l'animateur de lancement de la plateforme de partage à 6 mois : recensement des premiers projets du bien commun de la communauté, construction du cahier des charges de place des marché à 9 mois : mise en œuvre du 1er projet de la communauté, test de place des marchés à 12 mois : intégration de nouveaux pionniers de la solution citoyenne

Indicateurs de l’impact sociétal

à 3 mois : diagnostic partagé de l'existant à 6 mois: grille d'indicateurs à tester à 9 mois : test des indicateurs sur un territoire bêta-test (ou une organisation) à 12 mois : grille validée, publication en partenariat avec le LABE (laboratoire de l'engagement)

5.Autodiagnostic :



Liste des CR d'atelier en lien avec ce Commun Agora des solutions citoyennes: aucun pour le moment


Suivi des actions

Search actions Add an action See this page for more information
Open
+ A faire0
+ En cours0
+ Fait0